Vendredi 21 juin 2024

Sports

Crise au club Dynamo : Armand Nisabwe jette l’éponge

Crise au club Dynamo : Armand Nisabwe jette l’éponge
Les joueurs du Dynamo BBC avant leur match contre les Tigres du Cap le samedi 9 mars 2024 avec le logo Visit Rwanda noirci

Avec la crise que traverse aujourd’hui le Dynamo Basketball Club, le responsable de la communication de la Fédération de basketball du Burundi (Febabu), Armand Nisabwe, a annoncé sa démission.

Cette décision intervient alors que le club se trouve dans une impasse depuis le weekend dernier, lorsque le Dynamo BBC a été contraint de déclarer forfait pour son match contre le Fus Rabat Basketball.

Le match était prévu le dimanche 10 mars 2024 à Pretoria dans le cadre de la 4e saison de la Basketball Africa League (BAL-2024). Il a été annulé car l’équipe burundaise a refusé de se conformer aux règles de la ligue concernant les exigences en matière de maillots et d’uniformes, selon le président de la BAL, Amadou Gallo Fall.

Cette situation découle principalement d’un courriel envoyé le samedi 9 mars par le président de la Febabu, Jean-Paul Manirakiza, à la FIBA et aux organisateurs de la compétition, une heure avant le premier match de Dynamo. Ce courriel propose que le club puisse jouer avec ses propres maillots, sans mention de l’inscription du sponsor Visit Rwanda.

Dans un mail envoyé au club Dynamo dans la nuit du lundi 11 mars à 23h 21 minutes, la Febabu demande à l’équipe de jouer soit avec ses propres maillots soit avec le logo du sponsor Visit Rwanda caché comme ils l’ont fait le samedi précédent.

Ce jour-là, le club Dynamo avait remporté son premier match contre une équipe sud-africaine, les Cap Town Tigers, sur un score de 86 à 73. Dynamo avait joué le match avec l’inscription Visit Rwanda cachée par un bandeau noir sur ses maillots.

Il semble que la décision prise par le président de la Febabu n’aurait pas été bien accueillie par le Conseil d’administration de la fédération. Dans une publication sur X, Armand Nisabwe a déclaré qu’il démissionnait de la commission exécutive où il occupait le poste de conseiller médias, invoquant son incompréhension vis-à-vis des décisions prises par le Conseil d’administration de la Febabu.

La BAL a été créée en 2019 dans le cadre d’un partenariat entre la NBA et la FIBA, dans le but de mettre en place une première ligue de basketball à l’échelle continentale en Afrique. Le Rwanda est l’un des partenaires de cette compétition qui se déroule en Afrique du Sud à travers Visit Rwanda et la compagnie aérienne rwandaise, Rwanda Airlines. La finale de cette compétition se déroulera à Kigali, la capitale rwandaise.

Forum des lecteurs d'Iwacu

21 réactions
  1. Narinzi ko ivangur’amoko ryaheze..
    C’est seulement au Burundi et au
    Rwanda où vous trouverez des equipes
    mono etniques Comme ça.Birashisha!
    leta mvyeyi yarikwiye kwikebuka igahagarika
    ivangur’amoko mugisata c’imico n »inkino.
    Mr Kaburahe gardez ça pour vous si ça vous faith mal.

  2. Rafaella

    Qu’y avons-nous gagné

  3. Rafaella

    C’est ce qu’on appelle se faire HaraKiri…Sacrifier nos jeunes champions, la meilleure image de notre pays…Qu’y avons-nous gagner?

  4. M@tefer

    Je pense que cette compétition a été politisée à jamais. C’est
    normal qu’un club puisse faire la pub de son sponsor mais jamais je n’ ai jamais vu l’organisateur imposer des maillots aux clubs en compétition. C’est du mépris et une provocation. BALL pouvait imposer les affiches de Visit-Rwanda partout dans le Stade et à la télé mais le faire ainsi, il y avait un autre objectif.

  5. Hihi

    Bien sûr que la fédération burundaise était au courant de toute l’organisation du tournoi
    Rien n était caché
    C est de nouveau un problème de communication. C est comme cela partout au Burundi. On ne sait pas communiquer

  6. Jack

    Votre equipe est rentre avec Rwanda Air avec transit a KIgali
    et le ridicule ne tue pas

  7. Langax2

    Merci le journal iwacu.Néanmoins,votre information est incomplète car elle ne donne pas au lecteur le sort de l’équipe Dynamo club après avoir refusé de porter le maillot officiel avec mention VISIT RWANDA.SVP,le lecteur de votre journal reste assoiffé de connaitre la suite.

  8. Abdou Zidane

    Dans la vie il ne faut pas avoir de la jalousie….Bal 2024 le grand sponsor Rwanda(Visit Rwanda et Rwandair. Et essayez d’imiter ce pays une seule personne réactive implusivement sans réfléchir

  9. Pablo

    Est-ce que Dynamo jouera le reste des matchs ou elle est rentré sur Bujumbura? Qui peut nous éclairer sur la suite?

    • Kagabo Pierre

      Il vont se retirer de la compétition qui a ses obligations. La démission fait suite à cela. Se cacher comme l’Autriche ne marche pas. Si Neva savait qu’il a fait la publicité de Visit Rwanda sans le savoir. Le suivi de cet incident a fait plus d’échos que la mention elle-même

    • Eric Rutayisire

      Je suis sidéré par l’amateurisme de la fédération. 1 le Rwanda est le sponsors de l’événement, comme c’est signalé plus haut, la finale se joue à Kigali Arena.
      Je crois aussi que les basketteurs de Dynamo,sont partis avec l’avion de Rwandair.
      la question qui fâché est celle ci, qui est responsable de cette situation ??
      et pourquoi avoir mélanger le sportif,et la politique ?
      la dernière question, si l’équipe est exclus des compétitions africaines pour 2 ans voir 3,qui va payer??

  10. Kaziri

    Ridiculum Sum.
    Dans le temps le Burundi se comparaît au Rwanda.
    Maintenant, Ô Ciel.
    La finale se jouera au Rwanda.

  11. jereve

    Je pensais que dans ce genre de rencontres internationales ou interrégionales les responsables des clubs étaient tenus informés des conditions et des exigences auxquelles seront soumis tous les participants. Etant ainsi informés à temps, bien avant les rencontres, je pensais qu’ils pouvaient négocier certaines conditions ou simplement décider de participer ou pas. Or il me semble que dans le cas ici présent les organisateurs ont été informés au dernier moment et une fois sur place, se trouvant ainsi devant un fait accompli.
    Ce n’est malheureusement pas la première ni la dernière fois que la politique s’incruste dans le sport et mettent les bâtons dans les jambes des sportifs. Eux qui ne rêvent qu’à s’exhiber, offrir des moments agréables aux spectateurs et faire honneur à leurs pays… Voilà qu’ils sont stoppés net par une histoire de maillot. Il ne suffit plus d’être sportif, il faut aussi être politicien ou essayer de l’être, surtout quand il faut négocier certaines conditions.

    • Kagabo Pierre

      Ils le savaient et ils avaient cette instruction de cacher la mention Visit Rwanda, croyant que ça va passer. Ce n’est pas le Club qui allait prendre cette initiative. Et puis, ce n’est pas la première fois que le tournoi est organisé. Toutefois, une question se pose: Comment ça allait se passer si Dynamo allait réussir pour l’étape finale de Kigali? Ils allaient abandonner? Je pense que le choc allait être plus grave. Dieu merci qu’ils s’arrêtent là, mais c’est dommage pour les Barundi qu’on aime beaucoup

    • Ignace Kay

      “Il semble que des organisateurs on ete informés à la dernière minute.”

      C’est tout à fait faux. Les conditions sont connues bien avant. Raison de plus qu’ils avaient voyagé sur RwandAir à un prix réduit, bénéficiant ainsi des rabais du sponsor. Tout et tout est connu à l’avance.

      Ironie du sort, ils vont commencer par visiter le Rwanda avant de rentrer au Burundi via RwandAir!

      Je compatis avec ces jeunes qui voient leur rêve brisé.

      Note: si mon commentaire vous attire des annulais, ne le publie pas. J’y suis familier.

    • Stan Siyomana

      Le Burundi devrait comprendre que le Rwanda et les autres « partners » de BAL cherchent une publicite et ils ont depense leurs gros sous pour ca.. Rwandair , Visit Rwanda et les noms des autres partenaires sont bien sur le site de BAL. Et si le Burundi trouve que cela le derange, il aurait du ne pas envoyer ses joueurs a cette competition.
      « Visit Rwanda is the tourism-focused arm of the Rwanda Development Board, a government body responsible for fast-tracking Rwanda’s economic development by enabling private sector growth. Visit Rwanda works with conservation, tourism, and development partners to develop tourism experiences that benefit not only inbound tourists, but also local communities and native flora and fauna. For more information about Visit Rwanda and traveling to Rwanda, visit http://www.visitrwanda.com, or find Visit Rwanda on Facebook, Instagram, Twitter and YouTube… »
      https://bal.nba.com/partners/visit-rwanda

    • Eric Rutayisire

      Sauf que dans le cas présent, le Rwanda est le sponsors tournoi,( avec visit Rwanda, et la compagnie aérienne ( Rwandair.) Or ici la plupart d’équipes participantes le savent. comme la finale qui aura lieu à Kigali.
      Le problème est le mélange du sport et politique.
      autrement dit, tu ne peux pas aller à la coupe du monde et commencer à dire que tu ne vas pas mettre Adidas si c’est la règle.
      Et si Dynamo était arrivé à la finale!! elle aurait refusé de joué la finale et déclare forfait ??
      Et qui va payer si l’équipe est exclus des compétitions africaine ?
      Qui payera si le Rwanda demande des compensations??
      Africaine waragowe!! Arsenal ,PSG. Bayer ne se demande pas pourquoi, mais une petite équipe de Bujumbura le fait sans se rendre compte de circonstances de ses actes..
      Je ne sais pas qui est le responsable du fiasco, mais un moment donné, il faudra qu’il s’explique.

  12. Claypton

    Le ridicule ne tue plus….Si Vous en avez Les moyens participez à la compétition en tant que sponsor la prochaine fois mais arrêtez de Vous ridiculiser pour faire plaisir aux politiciens incompétents que Vous avez eu le malheur de mettre aux commandes…. Arrêtez de Chercher à tout prix à Vous comparer à votre puissant Voisin DU Nord , concentrez Vous à l essential ( pouvoir d achat des Burundais , disponibilité des devises etc )

    • G

      @Claypton
       » Vous comparer à votre puissant Voisin DU Nord »

      Il faut relativiser cette puissance! J’envierai cette puissance le jour où je verrai des voisins du sud se précipiter à traverser l’Akanyaru pour avoir une vie meilleure dans cette prétendue puissance comme cela se passe dans la Méditerranée ou à la frontière entre les USA et le Mexique. Et lorsque le président n’y sera plu élu à 98% et à vie (comme en URSS), ou lorsque l’apartheid n’y sera plus qu’un mauvais souvenir.

    • Langax2

      @Claypton:Tu as completement raison.Le citoyen ordinaire Burundais ne cherche que son pain quotidien,le carburant,le transport,les devises pour importateurs etc….Le voisin du nord lui rêve grand:industrialisation surtout le secteur minier, ,investisseurs étrangers, transport aérien avec un aéroport international pouvant recevoir 8millions de passagers par l’an,tourisme et conferences internationales dans les édifices appropriés etc…..

    • Stan Siyomana

      @Claypton
      Aha uvuze ivya pouvoir d’achat des burundais.
      1. Perezida w’igihugu amaze kuvuga ko umurundi yiriyiye ivoka rimwe (rigurwa amafaranga 100 muri komine Nyabihanga aba yerekanye ko afise amadolari 5 (kuko nico kiguzi muri Amerika).
      Umurundi ariye isahani y’ivyokurya biriko inyama akariha amafaranga ibihumbi bibiri aho Nyabihanga, aba yerekanye ko afise amadolari arenze 100 (ngo kuko nico kiguzi c’isahani y’ivyokurya bio muri Amerika).
      2. Yavuze ko abantu bihenda muguharura ubutunzi bw’Uburundi, hanyuma nka Faustin Ndikumana wa PARCEM na Gabriel Rufyiri wa OLUCOME bagaca birigwa bavuga ko umurundi ataronka n’amadolari 425 kumwaka. Mugabo mukarorero perezida yatanze yisunze kuvyokurya vyotunga umuryango w’abantu batanu. Mugabo iyo baharura produit interieur brut (PIB) par habitant n’uruhinja rufatwa ko ari umuntu umwe mumiyiriyoni 13 z’abantu bari iBurundi.
      Ivyo yabivuze muri iyi video kuva kumunota 25:05
      https://www.youtube.com/watch?v=4hwJ6prfzNE

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

La mobilisation des « radins » pour les quatre bougies de Neva

Comme il se doit en pareille situation, les festivités marquant les quatre ans au pouvoir du président Evariste Ndayishimiye, organisées à Nyabihanga, en pleine province de Mwaro, une contrée de citoyens jouissant à tort ou à raison d’une légendaire réputation (…)

Online Users

Total 1 826 users online