Vendredi 07 octobre 2022

Santé

Coronavirus : la mise en quarantaine bientôt à l’œuvre

01/02/2020 Commentaires fermés sur Coronavirus : la mise en quarantaine bientôt à l’œuvre
Coronavirus : la mise en quarantaine bientôt à l’œuvre
Thaddée Ndikumana : « Nous avons réussi à contrecarrer le virus d’Ebola, en sera-t-il également du Coronavirus.»

A l’issue d’une conférence de presse tenue ce vendredi 31 janvier, le ministre de la Santé publique, Thaddée Ndikumana, a annoncé que son ministère est à pied-d‘œuvre pour barrer la route à cette épidémie qui a mis le monde entier en état d’alerte maximal.

Au lendemain de l’appel d’urgence lancé par l’OMS au niveau planétaire, le ministre de la Santé publique a révélé à la presse que les passagers en provenance de la Chine feront désormais objet d’une attention particulière à leur arrivée sur le sol burundais. « Les voyageurs arrivant de la Chine et présentant une température supérieure à 37.5 degrés seront immédiatement acheminés à l’hôpital Prince Régent Charles par le soin de nos services où ils feront l’objet d’un suivi pendant quatorze jours». Thaddée Ndikumana prend soin de souligner que les agents de son ministère en charge de la prise en charge des voyageurs en provenance de l’Empire du Milieu seront dotés de masques qu’il a présentés face aux médias, protégeant la bouche et les narines. Il a avancé, en outre, que l’hôpital Prince Régent Charles est armé pour prendre en charge les patients atteints de Coronavirus grâce aux mesures adoptées à l’encontre de la récente épidémie d’Ebola. « Les lits qui étaient prévus pour accueillir les malades d’Ebola vont dorénavant servir à l’endroit de ceux souffrant de Coronavirus».

Le ministre a précisé qu’une fois au Prince Régent Charles, les personnes suspectes d’être atteintes de coronavirus subiront des prélèvements de souches de la maladie qui seront transférées en Afrique du sud pour des examens, la nation de l’arc-en-ciel étant la seule, a-t-il dit, à disposer du matériel adéquat pour ce type d’analyse sur tout le continent. Quant à la médication tout au long de la mise en quarantaine, le ministre Ndikumana a avancé qu’une partie des symptômes du Coronavirus peuvent être traités. « La Coronavirus entraîne par exemple d’intenses maux de tête. Le malade se verra ainsi prescrit un remède anti-maux de tête pour soulager sa douleur ainsi que des antibiotiques contre les infections respiratoires et la pneumonie ». Et d’en profiter pour énumérer les signes de cette épidémie, à savoir principalement une forte fièvre, une toux prononcée et de l’écoulement nasal.

Thaddée Ndikumana a informé que des ressortissants chinois arrivés récemment au Burundi ont été mis en isolement à l’hôpital de Mpanda où ils seront examinés durant quatorze jours par des médecins spécialistes chinois. Aux Burundais en partance pour la Chine, le Dr Thaddée Ndikumana a déclaré que son ministère, en collaboration avec le ministère de la Sécurité publique, a mis en place des séances de conseils et recommandations.

Le ministre de la Santé Publique a conclu son propos par une note d’espoir : « Nous avons réussi à contrecarrer le virus d’Ebola, en sera-t-il également du Coronavirus.»

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Université du Burundi, le flambeau risque de s’éteindre

« Il a été blessé grièvement au niveau du visage et du cou autour de la gorge. Il a aussi subi des coups dans le dos ». Un étudiant décrit la torture vécue par son camarade de classe. Emile Nduwimana (…)

Online Users

Total 1 916 users online