Vendredi 21 juin 2024

Société

La recrudescence de la Covid-19 dans les écoles inquiète

01/02/2023 Commentaires fermés sur La recrudescence de la Covid-19 dans les écoles inquiète
La recrudescence de la Covid-19 dans les écoles inquiète
La Covid-19 prend de l’ampleur dans certains établissements scolaires

Des cas de Covid-19 sont répertoriés dans certaines régions après une période de répit. Ils augmentent dans certains établissements scolaires à Bururi et Cibitoke. Les parents s’inquiètent et le ministère de la Santé appelle au respect des gestes barrières.

Il se remarque une recrudescence des cas de l’épidémie de Covid-19 surtout dans les écoles. A Bururi, au sud du pays, 92 cas de la Covid-19 ont été enregistrés sur quatre établissements scolaires. Il s’agit de 44 cas au Lycée Rutovu, 35 cas au Lycée Rubanga, 8 cas au Lycée Bururi et 5 cas à l’Ecofo Rutovu.

Les autorités provinciales et responsables scolaires à Bururi font savoir que les patients ont été mis en quarantaine et sont sous traitement. Ils demandent aux élèves d’observer les mesures de prévention contre la pandémie et de se faire dépister en cas de symptômes de la maladie.

Au Lycée Butara de la commune Bukinanyana en province Cibitoke, un cas positif au Covid-19 été observé. Dans la foulée, les autorités sanitaires ont initié un dépistage de masse, le 23 janvier 2023. 130 cas de contamination au Covid-19 ont été relevés. Ils ont été mis en quarantaine et sous traitement.

Carême Bizoza, gouverneur de la province Cibitoke, confirme ces informations. Il explique que les contaminations au Covid-19 ont été observées après la rentrée scolaire. « C’est comme une grippe. Les malades ont été mis en quarantaine et sont sous traitement. Ils ne sont pas dans un état grave », rassure le gouverneur.

Ce dernier estime que cette situation ne devrait pas inquiéter, les cas positifs étant circonscrits à cette école. « Les malades sont sous suivi régulier. Le médecin provincial conseille d’observer les règles sanitaires comme le confinement en cas avéré de maladie».

Il fait savoir que les élèves sont toujours ensemble et la distanciation physique n’est pas facile. Le gouverneur explique que les responsables scolaires, les parents et les élèves doivent prendre des dispositions nécessaires pour limiter les contaminations. Et d’appeler la population de sa province à la vigilance, car la Covid-19 est un ennemi commun.

Des parents n’en reviennent pas

Certains parents des élèves sont inquiets pour la santé de leurs enfants. «Ces élèves s’embrassent et partagent tout, notamment les beignets pendant la récréation. Même si les élèves s’efforçaient d’observer les gestes barrières, ils n’y parviendraient pas suite aux conditions de vie qui prévalent en milieu scolaire », explique Jean Ndayisenga, parent d’élève au lycée Butara en commune Bukinanyana dans la province Cibitoke.

Ce parent évoque la proximité dans les salles de classe, la carence de l’eau ainsi la non-disponibilité des dispositifs de lavage des mains.

Même inquiétude pour des parents d’élèves à Bururi. « Les élèves vivant à l’internat soutiennent que le respect des mesures de prévention contre le Covid-19 est pratiquement impossible. Ils partagent tout : la nourriture, le lit et les habits. Le risque de contamination est élevé », se désole un parent d’élève au lycée Rutovu.

Ils estiment qu’au retour des vacances, le ministère de la Santé publique devrait procéder au test de dépistage pour vérifier s’il y a des cas positifs au Covid-19. Ils demandent à leurs responsables scolaires de limiter les sorties des élèves et les visites effectuées par les familles.

Dr. Chloé Ndayikunda, porte-parole au ministère de la Santé Publique et Lutte contre le Sida signale que les chiffres de cette pandémie ont sensiblement diminué. Par conséquent, le gouvernement a décidé de lever certaines restrictions pour les voyageurs. « Cette recrudescence des cas de Covid-19, dans quatre écoles en province Bururi et une à Cibitoke, montre que la pandémie n’est pas vaincue. Elle reste une préoccupation. C’est pourquoi le respect des gestes barrières s’impose. »

En octobre 2022, les autorités sanitaires avaient déclaré que cette pandémie était maîtrisée au Burundi. Gervais Ndirakobuca, Premier ministre, expliquait que la Covid-19 n’était plus un problème au Burundi, le seuil se trouvant en dessous 3 %.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

La mobilisation des « radins » pour les quatre bougies de Neva

Comme il se doit en pareille situation, les festivités marquant les quatre ans au pouvoir du président Evariste Ndayishimiye, organisées à Nyabihanga, en pleine province de Mwaro, une contrée de citoyens jouissant à tort ou à raison d’une légendaire réputation (…)

Online Users

Total 1 891 users online