Samedi 16 octobre 2021

Sécurité

Burundi-RDC : 37 jeunes burundais arrêtés à Sange en territoire d’Uvira

07/10/2021 0
Burundi-RDC : 37 jeunes burundais arrêtés à Sange en territoire d’Uvira
Ces jeunes burundais arrêtés ont failli se faire lyncher par la population

Selon des sources dignes de foi, 37 jeunes burundais, tous des irréguliers, ont été appréhendés dans l’après-midi de ce mardi 5 novembre dans le quartier Rutanga, du Groupement de Sange, territoire d’Uvira au Sud-Kivu à l’est de la RDC.
Des sources locales indiquent que tous ces jeunes gens étaient dans trois maisons avant d’être arrêtés au cours d’une fouille-perquisition opérée par des FARDC, l’armée congolaise et des jeunes congolais qui se portent volontaires pour faire des patrouilles et des rondes nocturnes.

Tous ces jeunes burundais, originaires des provinces de Cibitoke et Bubanza (nord-ouest du Burundi) frontalières avec à la RDC, ont été, par la suite, placés au Camp de Kabunambo avant d’être amenés à Uvira pour interrogatoire à bord de pickups de l’armée congolaise.

Selon des sources contactées à Uvira, tous ces jeunes irréguliers, bras ligotés derrière le dos, pour éviter toute tentative d’évasion, n’ont pas été bavards. Des sources militaires contactées font savoir que des enquêtes se poursuivent pour connaître l’identité et le mobile de ce groupe de jeunes gens.

En route pour Uvira pour interrogatoire

Quand ces irréguliers ont été arrêtés, la population de Sange en colère a failli se faire justice et lyncher ces jeunes burundais les accusant d’appartenir aux groupes armés qui sèment la désolation dans cette localité en proie aux pillages, aux tueries et aux embuscades, aux enlèvements et aux incursions des bandes armées.

Aux dernières informations, les FARDC qui avaient arrêtés ces jeunes gens, les ont confiés à la police pour la poursuite des enquêtes. Les sources militaires indique qu’il s’agirait de ’’sans papiers en quête de travail’’. « Il n’y a pas eu d’indices pour conclure qu’il s’agit d’éléments appartenant aux groupes armés ».

Mais d’autres sources contactées à Uvira indiquent que ces jeunes burundais s’apprêtaient à rejoindre dans les montagnes surplombant Uvira le groupe rebelle des ’’Maï-Maï Kijangala’’.

D’autres sources font savoir que 3 autres burundais ont été arrêtés par des jeunes au cours de leur ronde nocturne dans la nuit de ce mardi 5 octobre à la plage de Kabumbe, groupement Babungwe-Nord, secteur de Tanganyika, en territoire de Fizi au Sud-Kivu. Selon ces sources, ces Burundais appréhendés étaient en train d’essayer de rejoindre des groupes armés dans les montagnes.

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Garder un œil, un seul, sur le Burundi

Malgré ses rapports sur les violations des droits de l’Homme au Burundi qu’une certaine opinion trouvait ’’pertinents, fouillés, documentés’’, au moment où une autre classe les qualifiait de ’’biaisés, de politiquement orientés, de nuls et de nuls effets’’, la Commission (…)

Online Users

Total 857 users online