Samedi 18 septembre 2021

Santé

Burundi/Covid-19 : le président de l’Assemblée nationale tire la sonnette d’alarme

15/09/2021 16
Burundi/Covid-19 : le président de l’Assemblée nationale tire la sonnette d’alarme
Gélase Ndabirabe : « C’est gratuit, faites des tests au moins trois fois par semaine et toutes vos familles »

Selon le président de l’Assemblée nationale, Gélase-Daniel Ndabirabe, la diaspora a propagé la Covid-19, ces derniers jours. Ils incitent les députés et les employés à se faire dépister à plusieurs reprises. D’après lui, sur les sites de dépistage, sans symptômes, les patients sont refoulés.

Juste après l’installation de l’invité du jour, le président de l’Assemblée nationale a glissé une remarque aux députés, aux employés du Palais des Congrès de Kigobe et aux journalistes présents sur la Covid-19. C’était ce lundi 13 septembre, lors de l’adoption du projet de loi sur les migrations.

La salle est de toute ouïe. « Faites-vous dépister à la Covid-19 le plus souvent possible. Nous avons récemment accueilli la diaspora et ses membres nous ont contaminés. Ils ont été accueillis dans des familles et ont propagé la Covid-19 », a clamé tout haut le président de la Chambre basse du Parlement.

« C’est gratuit, faites des tests au moins trois fois par semaine et toutes vos familles. Donnez ce message dans votre voisinage et partout où vous allez. C’est important. Imaginez, un député infecté et il peut propager le coronavirus dans ses collègues », a-t-il insiste.

« Les journalistes vous êtes toujours en mouvement et en contact avec beaucoup de gens, je vous conseille de faire au moins quatre tests par semaine », a-t-il conseillé.

Le ministre de l’Intérieur, du Développement communautaire et de la Sécurité publique, en même temps président du Comité national de riposte contre la Covid-19, n’a rien dit, il était présent.

Sans symptômes, pas de test

Sur terrain, la situation est autre. Aucune structure sanitaire ne peut dépister une personne sans symptôme. Les patients sont refoulés et des communiqués sont donnés par des agents de santé interdisant ces individus qui viennent se faire dépister sans symptôme ou sans avoir été en contact direct avec un malade.

« Un pasteur vous dit qu’il a été testé positif à la Covid-19 et c’est toute l’église qui vient faire la queue ici. Retenez bien ! Il n’est autorisé à se faire dépister que des hommes ou des femmes qui ont des conjoints malades et des nourrissons. Les autres, attendez que vous ayez des symptômes ou revenez 14 jours après », lance un agent sanitaire sur le site de dépistage à l’hôpital de district de Kamenge au nord de Bujumbura.

C’est pareil pour les structures sanitaires privées. Les gens qui veulent se faire dépister doivent ’’mentir’’ qu’ils ont la grippe ou un malaise sinon rien. « Même si j’ai payé la consultation à la Polyclinique Centrale de Bujumbura, je n’ai pas été testé à la Covid-19. J’ai dû aller ailleurs et prétendant avoir de la grippe. C’est après cela que je me suis fait tester. Je devrais retourner au bureau avec un résultat du test de Covid-19. Je n’avais plus de choix », témoigne un citadin.

Selon le rapport de situation sur la riposte à la pandémie du Coronavirus du ministère de la Santé publique et de la Lutte contre le Sida, 312 cas positifs à la Covid-19, ont été enregistrés en une seule journée du 9 septembre au niveau national.

Selon le ministre Thaddée Ndikumana, la situation est maîtrisée. Il a souligné que le taux de positivité est à moins de 5%.

Forum des lecteurs d'Iwacu

16 réactions
  1. Kibinakanwa

    Le président du Burundi ira aux USA.
    Tous les grands qui nous dirigent et qui l’accompagneront seront vaccinés.
    L’entrée aux USA est assujetie à la vaccination.
    When then aren’t you vaccinating your people like other normal countries?
    Question dedicated to the president of Burundian Assembly

  2. Kabizi

    Nous sommes juste la risée du monde entier.
    Il n ya pas longtemps on nous disait que nous étions bénis du Dieu (Ceci dit en passant ava ahandi. Rwacu yari Kiranga) qu’il n y avait pas de Covid au Burundi. Un autre dirigeant accusa 2 journalists d’être des suppôts du diable.
    Voilà le dernier qui accuse des compatriotes vaccinnés . Pourtant aucune âme n’est vaccinée au Burundi.
    Tous nos pays limitrophes se font vacciner.
    Ciel, pourqoui nos autorités ne demandent pas à nos voisins où ils trouvent les vaccins?

  3. Bob

    Et tout d’un coup, ils admirent tous le journaliste que je n’ose pas cité le nom! Oh, il disait vrai!!!!

    Nibamusabe ikigongwe, na canecane umukuru w’igihugu! Ikindi naco arakwiye kuraba ko abahanuzi biwe bamubwira ukuri. Kuko s’ubwambere avuguruzwa na les faits “in-situ”.

  4. Kimeneke

    Covid yazanwe nabazungu kugira badutere ishinge bita vaccin

  5. Ndambi

    Ridiculum sum.
    Les porte paroles devraient expliquer de tels dérapages.
    Nibaba batari en Congé.

    • Kibinakanwa

      Riho vuga iyo mwashize vaccins Banque mondiale yabahaye.
      Ibindi birekere abahinga baptize.
      Dans le cas actuel, quel est l’intérêt d’un tel dérapage.
      Naho mutavuzi abakoloni canke le Rwanda

  6. H

    Monsieur le Président de l assemblée nationale
    Comment se, fait il que les visiteurs de la diasporat était en partie positif. Ils n avaient pas du être testés à l entrée
    Comme ce sont des cndd fdd ??
    Expliquez moi !!!
    Quand à tester tous les 3 jours,
    vous devez vivre sur une autre planète.. Personne ne le fera
    Vous vous rendez ridicule…
    Je serais désireux d entretenir le Président Neva de votre attitude

  7. Kidubizi

    Wapi kabisa diaspora yaje ikomeye ce n’est pas elle qui a propagé le covid 19!! Ronderera ahandi les causes!!

  8. Jereve

    La diaspora a propagé le covid 19? Mais voyons: quand les burundais de la diaspora ont pris l’avion pour se rendre au Burundi, ils ont dû se faire vacciner et/ou se soumettre au test PCR. Non vacciné ou testé positif, tu ne peux pas prendre un avion. Arrivés à l’aéroport Melchior Ndadaye, nouveau test PCR et confinement at home si positif. Et quand on part du Burundi, nouveau test PCR à l’aéroport. En tout 3 ou 4 tests en moins de quelques semaines. Le ministère de la santé dispose de tous ces résultats et informations. Il faudrait au moins donner des chiffres pour expliquer le lien entre la présence de la diaspora et la recrudescence du covid 19.

  9. Benit

    Il ne faut pas mettre le tord a ou la diaspora, au moment les autorités ont eux meme neglige la maladie , nous avons assiste a des rassemblements ou personne ne portait de masque , des croisades ou meme les membres de l’exécutif ne se protégeaient pas, donc qu’ils ne mettent pas le tord aux autres au lieu de renforcer leur système de protection, 100 % de la diaspora qui arrive la bas est teste négatif avant d’embarquer en plus la plupart viennent des pays ou la protection au civid est de rigueur, donc que ses autorités cherchent leur tord ailleurs .

  10. Barinzigo

    Le président de l’Assemblée connait d’où viennent les infecteurs.
    La diaspora est vaccinnée à 100%.
    J’ose croire que le président est au courant qu’il y a des tests obligatoires à l’aéroport de Bujumbura.
    A propos, sire, quand est ce que vous commencerez à vacciner votre population? Comme le fait le monde entier.

    • Yan

      @Barinzigo
      Etre vacciné n’empêche pas d’attraper le corona virus. Cfr Israël. Revoyez vos sources d’information.

  11. Ngayabosha

    Il fallait qu’il y en ai un qui reconnaisse la réalité.

    • Mr Chang

      Honorable Ndabirabe me fait rire.
      La diaspora n’est pas responsable de votre malheur. Le test covid-19 est faisable avant chaque depart et retour.

      • je suis choquée comme tant d’autres d’entendre que la diaspora a contaminé les Burundais du covid.
        Là nous sommes en plein: ” hallucinations”. Et encore quoi? Et demain nous serons accusés d’exporter la lèpre?
        comme les autres intervenants l’ont déjà écrit; Personne, personne ne peut monter dans l’avion sans être en possession du certificat :test covid négatif. En plus d’être vacciné.
        Arrivés à l’aéroport du Burundi, nous payons cent euros pour être testé de nouveau; seulement 72heures après le test dans notre pays de provenance ou de résidence.
        après un séjour(..) ; nous devons de nouveau subir ce test 72 heures avant de monter dans l’avion de retour. Arrivés à destination nous subissons le même test, qui doit absolument être négatif sinon, confinement obligatoire en plus des soins adaptés; à défaut on risque des sanctions très lourdes.!
        Une anecdote: ABAZUNGU NABO BIBAZA KO INGWARA RUHONYANGANDA ZOSE ZITURUKA MURI AFRICA.
        ALORS QUID MESSIEURS?????

        • Ariko abategetsi bi Burundi bose ni ibigugu pe, yewe narumiwe noneho ngo diaspora niyo ikwirakwiza covid 19, mbega akamaramaza, mubure gufata des mesures bitarakomera ni mumara kurengerwa mutangire muvuge aya muhe, nta soni mbe nkurumbi we yayandujwe nande?

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Covid-19, faut-il en rire ou en pleurer ?

”Ils ne mouraient pas tous mais tous étaient frappés’’… La Covid-19 (puisqu’il faut l’appeler par son nom) continue de peupler nos hôpitaux-mouroirs, ces lieux de transit pour Mpanda et autres Ruziba, nos dernières demeures. Et nous continuons d’y accompagner, en (…)

Online Users

Total 1 190 users online