http://www.iwacu-burundi.org/ue-afrique-un-avenir-commun-2/
Éducation

Université de Mwaro : l’administration revient sur sa décision

14-04-2015

Le représentant légal de l’Université de Mwaro, abbé Liboire Kagabo, décide ce lundi 13 avril d’alléger les sanctions prises contre les 16 étudiants exclus pour méconduite.

Liboire Kagabo, représentant légal de l’Université de Mwaro ©Iwacu

Liboire Kagabo, représentant légal de l’Université de Mwaro ©Iwacu

Dans une correspondance adressée à ces étudiants, l’administration de l’Université de Mwaro fait savoir qu’elle ramène la sanction d’exclusion définitive à l’exclusion de cette année académique 2014-2015.
Cette décision est assortie de conditions entre autres que chaque étudiant doit écrire une lettre de demande d’excuses «pour les dommages causés à l’université notamment la grève injustifiée, l’atteinte à la réputation de l’Université de Mwaro ainsi que les contre-vérités disséminées un peu partout.»
Tout en soulignant que la décision vaut pour ceux qui le veulent, le représentant légal de cette université ajoute que la démarche doit être individuelle.

Pour rappel, un groupe de 16 étudiants du département des Sciences infirmières de l’Université de Mwaro ont été exclus, pour cause, le refus de changement de nom de leur département en « Soins infirmiers ».
Par la suite, ils se sont adonnés, selon les accusations de l’administration, à un comportement « non seulement mineur, mais aussi sans grande urgence », du fait qu’ils ont entrepris beaucoup de démarches auprès des autorités administratives locales, dans des médias, etc.

Contacté pour réagir sur cette décision, le représentant de ces étudiants exclus, Patrick Nkunzimana, confie qu’il va bientôt réunir les autres pour donner une suite à cette correspondance.

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.
Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité