Politique

Réconciliation au sein du Cnared : deux « sages » à la rescousse

13/02/2018 Chanelle Irabaruta 5

Le torchon brûle au sein de la plateforme de l’opposition burundaise en exil. Mais le Cnared entend ressouder les liens entre les partis qui le composent. Cela fait suite aux mésententes survenues à l’issue de la dernière réunion de Nairobi. Ses caciques s’en sont remis, dimanche 11 février, à Pierre-Claver Mbonimpa et Julien Nahayo.

Pancrace Cimpaye : «Cette rencontre s’est déroulée dans la convivialité»

«Nous avons convenu que les points qui ont été soulevés seront analysés au cours du prochain directoire prévu au mois de mars», a déclaré Pancrace Cimpaye, porte-parole du Cnared, ce lundi 12 février.

Tel est le résultat de la rencontre de ce dimanche entre la présidence du Cnared et les 4 représentants des «partis politiques» membres du directoire du Cnared.
Pour rappel, ces quatre sont Frédéric Bamvuginyumvira, Charles Nditije, Léonidas Hatungimana et Chauvineau Mugwengezo. Ils avaient dénoncé notamment «une réunion tenue dans la précipitation sans concertation».

D’après M. Cimpaye, cette rencontre s’est déroulée dans la convivialité en présence de « deux sages ». Ceux-ci «vont apportent leur aide à la crise qui secoue la plateforme de l’opposition burundaise en exil».

Pour rappel, la rencontre de Nairobi a eu lieu les 26 et 27 janvier entre l’opposition intérieure et le Cnared.

Forum des lecteurs d'Iwacu

5 réactions
  1. Gacece

    Réconciliation temporaire? Ou définitive?
    Comme je l’avais écrit dans un commentaire sur un autre article, on les connaît que trop!

    Alors… jusqu’à la prochaine querelle!

  2. Znk

    Tanganyika, un sage est dinosaure par essence.

  3. Fofo

    Yesu yagize ati: ”Abantu babiri ntibashora kugendana batasezeranye”. Comment deux personnes peuvent s’allier sans les mêmes valeurs et même objectif. Si leur seul objectif était faire tomber Nkurunziza, la question serait de savoir que serait la suite ? Les lybiens se sont coalisés avec l’unique objectif de faire tomber le Col Kadaffi et ont réussi mais que a été la suite ? Est-ce la population qui les ont soutenu a-t-elle obtenu la démocratie qu’elle s’entendait de cette aventure.

    Il n’est pas étonnant que le CNARED se trouve dans une telle situation. Je l’ai toujours demandé et personne ne me l’a jamais répondu. Qu’appelle-t-on une organisation qui regroupe les politiciens, les partis politiques, les militaires, les ASBL, les journalistes,…? Si telle organisation existait, elle aurait quelle statut juridique ? Et si le statut juridique existait, quel serait son objectif ? Et si l’objectif existe, celui de faire tomber le système DD comme ils le chantent, que serait la finalité ?

    En vérité en vérité je vous le dis, n’a jamais existé comme une coalition car est une organisation contre nature, qui n’avait qu’un Seul et unique objectif que detourner les financements des bailleurs fâchés contre Nkurunziza. Comme les bailleurs avaient officiellement annoncé qu’ils ne verseraient plus leurs fonds dans la caisse de l’Etat, les enfants malins ne pouvaient pas rater cette bonne occasion.

    À bon entendeur salut.

  4. Tanganyika Albert

    Réconciliation?
    Il y avait donc divorce?

    En politique il faut savoir admettre que ça ne va pas afin de se faire aider.
    Cela vaut pour l’opposition comme pour la mouvance.
    En présence de deux sages! Qui sont-ils? nous voulons leurs noms, ou
    vous avez honte de nous balancer des noms des dinosaures?
    Vive la démocratie.

  5. Ayahu Jean Pierre

    Deux sages à la rescousse du CNARED:
    Et si le peuple venait de rater l’occasion en or de se débarasser de cet encombrant opposition qui n’en est pas une?
    Tout aura été dit et redit sur ce fameux CNARED composé d’hommes et femmes qui ont en commun “un projet macabre”, celui d’emporter le peuple avec eux dans leur suicide politique et collective. Dès sa création, il a eu des idées et des projets dont les non-initiés ont de la peine à comprendre. Ce fut successivement le refus du 3ème mandat, l’appel à la négociation avec les tenants du même 3ème mandat, puis la récusation du médiateur, puis le combat contre l’amendement de la constitution. On aura tout entendu: du génocide à combattre à l’appel à l’aphyxie du pays par des sanctions économiques contre le peuple dont ils prétendent défendre etc.. Le pire dans tout ça, c’est qu’ils bénéficient des soutiens et pas des moindres avec pour conséquences, une prise en otage du peuple…Finalement, la dislocation du CNARED aurait été une bonne chose: sauver des vies, sauver des hommes et femmes en détresse politique.

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Editorial de la semaine

Il faut des mesures d’accompagnement

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Il faut des mesures d’accompagnement

L’Assemblée nationale du Burundi a adopté ce mercredi 18 avril un projet de loi autorisant notamment les perquisitions de nuit et sans mandat d’un magistrat. «Pour certaines infractions graves, le mandat de perquisition n’est pas requis et la perquisition de (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

CBX Useronline

746 utilisateurs en ligne