Culture

Mutakura : une journaliste américaine arrêtée puis relâchée

23/10/2016 Sindihebura Desire 5

Deux journalistes dont une américaine, Julia Steers et un burundais, Gildas Yihundimpundu, ainsi que leur chauffeur ont été arrêtés le matin de ce dimanche 23 octobre par des militaires à Mutakura.

Ils ont été arrêtés et leur matériel saisi, vers 8 heures du matin, alors que ces journalistes effectuaient un reportage sur les maisons inhabitées du quartier de Mutakura, en zone Cibitoke de la commune Ntahangwa au nord de Bujumbura.

Le porte-parole de la police, Pierre Nkurikiye, a déclaré que le Conseil Nationale de la Communication ainsi que la police « Les interrogent pour tentative de destruction des preuves des crimes des insurgés ». Il a indiqué que le CNC avait été appelé « Pour constater si la journaliste américaine avait respecté les termes de son accréditation. »

La famille du chauffeur de taxi connu sous le nom de Pascal Sinahagera, un militaire en retraite ‘ex-fab’, ne comprend pas les motifs de son arrestation. « C’est son travail de conduire les clients à leur destination, il n’a rien fait de mal », indique-t-elle.

Après plus de 4 heures d’interrogatoire sur les lieux, Julia Steers a été remise à l’ambassade américaine tandis que le journaliste burundais ainsi que le conducteur de taxi ont été conduit au Service Nationale de Renseignement pour « enquêtes approfondies », selon la police.

Julia Steers est une journaliste indépendante basée à Nairobi au Kenya. Elle dispose d’une accréditation du Conseil National de la Communication lui permettant de travailler au Burundi.

Forum des lecteurs d'Iwacu

5 réactions
  1. Kimaranyi

    Je voudrais demander à Jérémy Hima de m’expliquer comment une Caméra peut détruire les preuves des crimes? Une Camera n’est pas une niveleuse pour soutenir quoi que ce soit il faut y mettre un peu d’intelligence mais pas soutenir pour soutenir . Suis vraiment désolé qu’une police qui se veut être professionnelle puisse une telle justification . Au mieux il fallait dire que les journalistes aller découvrir la réalité sur les fosses communes et ainsi détruire les montages du gouvernement et de sa police. N’est-ce pas monsieur Jeremy?

  2. Kaza

    Gera aho harageze ko mwubaha inzego.

  3. Yves

    Merci à Iwacu au contraire de publier vos commentaires aussi édifiants que consternants. Cela nous permet de constater que vous n’avez pas changé de méthodes : des accusations lancées gratuitement en l’air, non-étayées par des faits (Quels membres de l’opposition ? Quels crimes ? Quelles preuves ? Avec quel soutien ?). Lire votre prose est un rappel salutaire : c’est se rappeler constamment ce dont sont capables les tristes individus qui ont confisqué le pouvoir au Burundi. Notre détermination en sort renforcée.

  4. Les opposants Burundais sans assise politique esperaient utiliser les journalistes etrangers pour venir cacher la realite de leurs crimes. Je reste convaincu que quelq’un qui a brule vif des individus ne pourra jamais diriger le Burundi sauf si on parvient a exterminer tout le peuple Burundais. Il viendra alors diriger les arbres. Merci Monsieur Kaburahe de ne pas mettre mes commentaires car la verite blesse, mais, elle triomphe toujours.

  5. Ntazizana

    Hanyuma ngo ” Le Burundi est souverain”.Nyamitwe “et compagnie ” barahenda abatize. None umurundi yari mu gihugu ciwe, yari yahawe akazi n’umunyamahanga niwe aja kuborezwa igufa muri snr, umunyamahanga akarekurwa. Mbe ukwikukira kw’uburundi kuvuga iki?

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Editorial de la semaine

Une opinion déboussolée

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Une opinion déboussolée

Après le fiasco des pourparlers d’Arusha, plus d’un se demandent que pourrait être la suite. L’incertitude politique fait grandir les inquiétudes. Une opinion ne semble plus croire aux solutions qui viendraient des chefs d’Etat de la Région, encore moins de (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

CBX Useronline

353 utilisateurs en ligne