http://www.iwacu-burundi.org/wp-content/uploads/2018/02/US-13FEV.pdf
Politique

Inondations du nord de Bujumbura : enterrement des disparus dans la douleur

11-02-2014

Dans l’après-midi de ce lundi 10 février, trente cinq personnes, victimes des inondations de ce dimanche, ont été enterrées sur la colline Mutara, zone Maramvya en commune Mutimbuzi, province Bujumbura. Le président de la République appelle tous les Burundais à la solidarité et promet que l’État restera près des victimes.

Dans la courte allocution faite après l'inhumation, le président Nkurunziza a appelé tous les Burundais à soutenir les victimes des inondations de ce 9 février 2014 ©Iwacu

Dans la courte allocution faite après l’inhumation, le président Nkurunziza a appelé tous les Burundais à soutenir les victimes des inondations de ce 9 février 2014 ©Iwacu

Il est aux environs 17 heures au cimetière de Mutara. Civils, policiers, militaires tous ensembles sont en train de creuser les tombes pour l’enterrement de 35 personnes emportées par les inondations. Les hauts dignitaires de l’Etat sont sur place : le président de la République, Pierre Nkurunziza, et son deuxième Vice-président, Gervais Rufyikiri, le président de l’Assemblée nationale, Pie Ntavyohanyuma, et celui du Sénat, Gabriel Ntisezerana. Beaucoup de ministres et parlementaires sont aussi présents. Les représentants des corps diplomatiques sont également venus soutenir les familles des victimes.

Dans un silence de cathédrale, une procession de cercueils arrive sur les lieux. Les familles des disparus suivent derrière. Les mamans qui ont perdu leurs enfants ne cessent de pleurer. Des cris de douleur et de lamentation jaillissent de temps en temps dans la foule. Les rescapés racontent ce qui leur est arrivé. A ce souvenir, les larmes coulent sur leurs joues. Tous ceux qui sont présents affichent un visage attristé. Des murmures fusent : « C’est la catastrophe.»

Au milieu des pleurs, le Chef de l’Etat ainsi que les représentants des familles des victimes déposent des gerbes des fleurs sur les tombes. Dans son discours de circonstance, le gouverneur de la province Bujumbura, Jacques Minani, remercie tous ceux qui ont aidé et indique qu’un comité de suivi va être mis sur pied dès demain avec comme mission « faire l’inventaire des dégâts occasionnés par ces inondations. »

Le président appelle à la solidarité

Le président Nkurunziza souligne que ce qui est important dans de telles circonstances malheureuses, c’est la solidarité. Lui aussi remercie tous ceux qui se sont donnés pour alerter, montrer à la population comment se comporter pendant la tragédie. Entre autres, les corps de défense, l’administration, les journalistes, la Croix Rouge, etc.
Sans toutefois préciser de quelle manière, le président de la République annonce que l’Etat va rester tout près des familles éprouvées et des rescapés. Et qu’en attendant la reconstruction des maisons détruites, il affirme que ces derniers vont être relogés ailleurs provisoirement et nourris. Et d’ajouter que les blessés vont être soignés gratuitement. Enfin, il lance un appel à tous les Burundais et les partenaires à apporter leur aide aux victimes de cette catastrophe.

  11   Vos commentaires
  1. Pat

    @maurice nyandwi
    Wumvise aho muri America uvuga hapfuye abangana bangahe kubera gukanya?
    Pas de comparaison! Je dis bien haba harabaye evacuation rapide yabantu iyo haja kubaho meothologie ikora akazi ijejwe, alerte rapide et generalisee en cas de danger nivyo bikorwa muri iyo america uvuga,niba utari ubizi. Aha iwacu, ntivyimirije kuba vuba aho haba coordinnation rapide yo gutabara hamwe no kuginga. Bihora bigenda gute iyo uhamagaye police abasuma baguhagaze kwizosi? Ni ukutaramenya uburenganzira bwawe,ama taxes utanga nico cambere yarajejwe gukora imbere y’ibindi vyose.
    Fraternellement.

  2. maurice nyandwi

    Abantu ntibaragenda ngo babone.birya bavyita catastrophes naturelles.Mbe niyihe leta yari gutangira birya bibuye vyapima amatoni abiri kimwe.aba nyamerika batunze ko batabujije igisagara cabo ko gikanya gushika gushika -20 dègres.babuze iki ?reka guta indimi muvuga ivyo mutazi.

  3. Patience

    Chers compatriotes,
    Je partage d’abors les douleurs avec ceux qui ont perdu les leurs dans cette tragedie et le peuple burundais. Ce vide ne sera jamais comble pour ces familles qui ont perdu les enfants,les epoux,epouses,soeurs,freres,etc…Que ce moment ne soit pas seulemnt du pleurer mais de penser a l’avenir,penser a la prevention car ce qui vient d’arriver peut encore une fois se repeter si l’Etat ne prend pas des mesures adequates de prevention. Ca m’a fais du mal quand j’ai entendu un chef de le metheologie burundaise dire que leur instruments ne peuvent que prevenir seulement 10 jours. Or, 3 jours de notification suffiront pour evacuer les gens de ces lieux. Ubu mugabo si umwanya wo gutanako umwikomo. Mais comme je l’ai toujours dit: Au burundi, nous apprenons jamais du passe. Et ce qui s’est passe hier se passera encore demain. Exemple: inyuma y’isoko ya bujumbura ihiye hamaze gusha ayandi masoko angahe mugihugu?
    Imana ihoze ababuze bose kuko niyo yonabishobora.
    Murakoze.

  4. Jacques

    Nifasha nivyiza yuko ukunda uburundi mugabo uze wanke ivyaha abarundi dukora kuko abarundi tutihanye vuba nabwango icago kigira kabiri ninyamugigima kandi hoho hazokira uwimana izi izoba icobita match final.
    1) Abasenzi tuje kumavi
    2) Abapasitori muhebe ibigirwamana n’imigabwe
    3) Musubize amatongo mwivye
    4) Abishe musabe ikigorwe

  5. Ihorere, ihorere,
    Nivyanka tuguhoze, eh’urakomeretse,
    Ikiguma kiracari gishasha, murundi mwene mama,

    Ihorere, Iman’iragukunda, Iman’izoguhoza,
    Abana bawe, abavukanyi, uwo mwabirany’aragiye,
    Agiye ukimukumbuye, agiye ntaramubona,
    Arik’ihangane, komera, mpore, murundi mwene mama,
    Mwene Data;

    Iyo mba ngaho nari guca nza, nkicara tukayaga,
    Ukavuga ngateg’amatwi, ukarira nkayahanagura;
    Mugabo raba, intoki zanje zabuz’umwete,
    Umwete wo kwandika,
    Wo kukwandikira,
    Ngo nguhoze.

    Hora, hor’ihorere, mpore, ruhuka, ihangane.
    Ndagukunda murundi mwene Data,
    Murundi Mwene Mama.
    Izera.

    Izer’Iman’ishobora vyose,
    Rurema vyose, Rugira vyose;
    Iman’ishiraho vyose, igakuraho vyose,
    Iman’iremesh’ijambo ryaYo,
    Igakuzah’ijambo ryaYo.
    Iyo nibwo butabazi bwawe,

    Iyo Man’ishobora kuzan’amahor’aho baboroga,
    Kuzan’indirimb’aho bahangayitse,
    Kwumish’ahw’amazi yuzuye abantu bagatambuka,
    Guhindur’ibinuk’ibimota,
    Gusuk’amavut’ahar’amakara n’ivumbi,
    Vyos’Ikabihindura.
    Yibagiz’umubabaro,
    Irakiza.

    Ndagukunda.
    Komera.

    Rosine
    Bruxelles.

  6. Turahojeje imiryango yababuze,hanyuma nuwogira ico afashije abo ba DD baca bacisha ku wepfo

  7. Nicobry

    Imana ibe hafi Uburundi , yakire imitima y abacu bashengeye. Harakwiriye inomero ya compte yo kunugako utwo umuntu aronse two kugarukira kubacu. Mana umva abawe bagutakiye

    • Burundi

      birababaje kandi biratey agahinda,arik imana iratubon.nawe ng nibagire aga compte! rek sha gukora abantu munkovu,mbe ay twatanze igih isoko yasha yagiye he? ushak gutorez imfashay FDD? uwufise umutima wo gutanga ntazobur ubury atangamw,igiti ntikigukor mujish kabiri

  8. MUHANUZI

    C’est très dramatique.
    A les personnes qui ont perdus les leurs ;

    Toutes mes condoléances.

    Dans ces dures épreuves, rien ne peut soulager les cœurs brisés que la prière et l’esprit de solidarité.
    j’invite à tout en chacun d’apporter sa contribution (morale, spirituelle ou matériel) aux familles éprouvées.

    Je profite aussi cette occasion pour remercier énormément l’attitude de l’Etat du Burundi sur sa preuve d’amour, de solidarité à ses citoyens.

    Que toutes les associations, sociétés, parties politiques y trouvent d’exemple pour ainsi subvenir à temps réel les familles éprouvées.

  9. Burundi

    Ndahojeje ababuriye ababo ni vyabo mu cago cashikiye igihugu booooose, Mana dufashe uduhe ukwihangana kwinshi kuko biragoye urabizi ko turi abantu ata nguvu,ndasavye abanyagihugu bo mu gatunguru murabe neza inyuma yaya marira turimwo ndazi ikibazo ca matongo gica kivyuka na rirya am borne yatwawe nimvura. muraraba neza ntihagire abikika mu kiza ngo basongere isibe, haba aha hahoze isoko haba ahandi abanyagihugu batarubaka, ndabakebuye muzoba mubibona kuko inyuma ya bacu bagiye ubuzima dutegerezwa ku bu bandanya.murakoze.

  10. ben

    Le gouvernement s’est bien comporté ce lundi, qu’il garde le cap pour la suite

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.
Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité
error: Ce contenu est protégé par le droit d\'auteur