Sécurité

Gihanga : 2 personnes enlevées et des biens pillés

08-02-2016
Les forces de l’ordre à la poursuite d’un groupe armé juste après une embuscade

Les forces de l’ordre à la poursuite d’un groupe armé juste après une embuscade

Des hommes armés et en tenue militaire ont tendu une embuscade contre 2 taxis dans la nuit de ce samedi à dimanche 7 février vers 20 heures du soir, c’est sur la RN 5 au niveau de la 8ème transversale à Gihanga.

Selon des sources sur place, 2 passagers ont été enlevés, les autres ont été dépouillés de leurs biens. Il s’agit essentiellement de l’argent, de leurs téléphones portables, leurs bagages et des marchandises.

D’après ces mêmes sources, plusieurs coups de feu ont été entendus lors de cette attaque perpétrée par des hommes surgis de la réserve naturelle de la Rukoko. Les véhicules ont été criblés de balles.

Plusieurs témoins nous indiquent que les forces de l’ordre sont intervenues tardivement, ces malfaiteurs avaient déjà pris le large, ils s’étaient déjà repliés vers leur repère, la réserve naturelle de la Rukoko.

Mais c’est grâce à ces policiers que le reste des passagers et les deux chauffeurs, terrés dans les buissons, ont pu sortir de leur cachette et se rassembler afin de repartir. Ils étaient transis de peur. Ils n’étaient tout à fait rassurés. Ces rescapés redoutaient ou craignaient une ruse de ces hommes armés.

C’est pour une deuxième fois en moins d’un mois que des hommes armés tendent des embuscades sur cet axe Bujumbura-Rugombo. Elles sont souvent suivies pillage, d’enlèvements et de demande de rançons.

  3   Vos commentaires
  1. Kindros

    Oya ni abarwanyi kuko nabo hambere hahise bo bari agahebuza none ubu ni abatagatifu

  2. Kindros

    Oya mwabagwanyi reka ivyo bi ambuscades, ntimukore nk’abo ntavuze!!
    Ababangamiye aBarundi murabazi tane mumitwe !!

    • BANDEREMBAKO

      Abo si abarwanyi Kindros . Ni abagizi ba nabi. Dieu le Tout Puissant va les châtier.

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.
Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité