http://www.iwacu-burundi.org/wp-content/uploads/2017/05/AMBASSAD-ALLEMAGNE-22MAI.pdf
Sécurité

Faustin Ndikumana : «Sur quelle base la police exige-t-elle 100.000 Fbu?»

18-05-2017

Aux doutes de transparence du président de Parcem par rapport à la somme exigée pour le changement du permis de conduire, le porte-parole de la police évoque le respect du contrat.

Faustin Ndikumana : «Il s'agit d'une somme qui va au-delà d’une loi encore en vigueur »

Faustin Ndikumana : «Il s’agit d’une somme qui va au-delà d’une loi encore en vigueur »

Faustin Ndikumana, président de l’organisation Parole et action pour le réveil et le changement des mentalités (Parcem), fait savoir qu’il y a le contraste entre la somme exigée pour l’obtention du permis de conduire biométrique et celui prévu dans la loi budgétaire, exercice 2017.

Dans une déclaration sortie ce lundi 15 mai, il soutient que le tarif légal pour le permis est de 50.000 Fbu. Or, poursuit-il, la réalité est tout autre. «Une somme de 100.000 Fbu est exigée pour les demandeurs du permis de conduire».

Et de s’interroger sur quelle base légale la Police de roulage et de Sécurité routière (PR-SR) s’appuie-t-elle pour exiger une somme qui va au-delà d’une loi encore en vigueur.

M. Ndikumana laisse entendre un retard dans le virement de l’argent collecté sur les comptes de l’Office burundais des recettes (OBR). « Il paraît même que ces fonds ne seraient pas encore transités sur les comptes à l’OBR».

De son côté Pierre Nkurikiye, porte-parole de la police, confirme la somme de 100.000 Fbu exigée à chaque demandeur du permis de conduire biométrique. Il confie que les fonds dus au changement des permis sont versés sur un compte domicilié à la Banque commerciale du Burundi (Bancobu).

«On a jugé bon de faire passer cet argent par cette banque qui, à son tour, se charge de faire la répartition en vertu de la convention Boot qui lie la société qui confectionne les permis à l’Etat du Burundi.» M. Nkurikiye indique que 50.000 Fbu rentre dans le trésor de l’Etat et l’autre moitié à Global Contec.

Signalons que le ministère de la Sécurité publique a reporté la date butoir du renouvellement des permis de conduire au 31 août prochain.

  13   Vos commentaires
  1. Langa Souce

    @Faustin NDIKUMANA:Vous risquez la prison à vie pour tentative de destabiliser les institutions republicaine »POLICE NATIONALE BURUNDI ».
    Le detournemment des fonds publiques est un mode de gestion du pouvoir DD depuis qu’ils sont au pouvoir.
    Rappelez-vous du celebre discours de son excellence Pierre Nkurunziza à son investiture en 2010.| »Je declare la tolerance zéro sur la corruption!!!!!! »Le ridicule ne tue pas.

  2. Munyangeri

    Sous d’autres cieux, un comité serait rapidement mis sur pied pour discuter de la question, organiser un recours collectif et confier à un avocat chevronné le dossier de la défense toutes les personnes lésées par ce vol de l’Etat.

  3. NYANKURUBIKE

    Au Burundi quand on parle biométrique, il y a toujours 3 acteurs principaux : CONTEC Global- Ministère de la Sécurité Publique- Bancobu. Toutes personnes qui a eu les documents biométriques qui a un compte à la Bancobu a été surprise de voir que le bordereau de versement qu’on donne n’est pas le même que celui généralement utilisé. Le bordereau ne comporte même pas le logo de la banque et il apparaît clairement que l’argent n’entre pas directement dans le « système » à la Bancobu. Pour CONTEC, il n y a jamais eu d’appel d’offres pour le recrutement de cette maison. Le coût de production d’un permis de conduire (impression, achat de logiciel, imprimante, consommables,personnel..) est inférieur à 10 000 Fbu / unité. Comment la société peut-il exiger une rémunération de 50 000 Fbu? Comment sont partagés les 40 000 Fbu entre les intervenants? Pourquoi l’OBR n’est associé à aucune étape jusqu’à la délivrance du permis? On a commencé avec le passeport, puis carte de résidence pour étrangers, puis laissez passer, puis CEPGL, maintenant permis de conduire, sous Edouard ND le mininter avait commencé à prendre les photos pour avoir une identité biométrique mais le projet est mort-né. Quand on parle biométrique il apparaît clairement que c’est pour des raisons de « sécurité financière » des intervenants que de « sécurité publique ».

    • Mafero

      Si on a créé au Burundi un ministère dit de « Bonne Gouvernance », je crois qu’il faut créer parallèlement un autre dit de « Gabegie. » Pourquoi?
      Pour un pays (petit) comme le Burundi où il est facile de centraliser les services, une photo (biométrique de surcroît) peut servir pour passeport, permis de conduire, carte d’identité etc… Elle peut servir n’importe où. Ce n’est même pas indispensable d’exhiber une carte d’identité quand on a son de permis de conduire sur soi. Quant au passeport, c’est uniquement pour usage à l’extérieur d’un pays.

      Le reste ce n’est que de l’escroquerie!

  4. Ndaba Mark

    Uyu mugabo mureke avuge kuko ntarira busema. Ahubwo natubarize neza les vraies actionnaires ba Global Contec kuko ivyo bakora vyose birasahura abanyagihugu. Ehe raba ibiciro vy’impapuro z’inzira(passport n’ibindi). Ushobora gusanga ari ba banyonyezi nyene. Abarundi bariko barasahurwa. Faustin rero ntiyoreka guhanura abaturongoye canke kumenyesha benegihugu ibiriko biraba. Ahasigaye ni ah’abenegihugu gukoresha impanuro bahawe. Ikibi n’uko yogira uwo abeshera.

  5. Boss

    Ariko jewe simbona iko Faustin adufasha !! None ko yama aravuga ariko ntihagire igihinduka ??

    • Stan Siyomana

      @Boss
      Wary ukwiye kuraba neza ivy’avuga.
      Air vyo hanyuma impanuro atanga UK butunzi bw’igihugu ntizikurikizwe Simbona ingénue vyoba ikosa ryiwe.
      Wary ukwiye kubibaza abarabwa n’intwaro n’iterambere vy’uburundi.

  6. RAMA

    Merci du report. Mais curieusement après avoir affiché ce report, nous ne voyons plus des Demandeurs de permis. Est – ce qu’ils attendent encore la dernière date pour faire encore des encombrements? En tout cas c’est regrettable qu’on fait un report et que les gens disparaissent au lieu d’en profiter pour faire des formalités à l’aise.

    • ndavuga simvura

      la somme de 100mille n’est pas donnée à tout le monde, hasanzwe hari ingorane y’ubukene n’inzara, ahubwo iyo projet boyihagarika, bakazoyigarukana crise ihari igabanutse, kuko ayo mahera aca abanza gusahiriza mubindi nkenerwa, permis de conduire c’est un besoin secondaire!!!!

      • Busorongo

        Hari uwo bayihaye la nguvu ga yemwe!?

        • Stan Siyomana

          @Busorongo
          REKA SHA KWITWENGERA. Vous avez vraiment du sarcasme.
          Le citoyen burundais lambda qui doit utiliser une moto ou un vehicule N’A PAS D’AUTRE CHOIX que de payer ces 100 mille francs bu.

          • Busorongo

            @Stany
            Lisez en haut là où @ndavuga affirme que le permis n’est qu’un besoin secondaire. Donc on peut s’en passer.
            Tout ceux qui crient y compris Faustin et Stany ne connaissent pas la réalité de la vie du chauffeur.
            Pour nos illustration : quand la période de renouvellement touche à sa fin tout le monde a les 100000fbu mais il ne peut pas être servi. Des que l’on prolonge les faiseurs d’opinions apparaissent pour défendre l’incompréhensible.

            • Stan Siyomana

              @Busorongo: « Faustin et Stany ne connaissent pas la realite de la vie du chauffeur… »
              Dernierement j’ai panique quand je me suis rendu compte que mon permis de conduire avait expire depuis plus d’un mois.
              Le lendemain je me suis rendu a pied a une agence privee situee a 1 km de chez moi et apres une attente d’environ 30 minutes, j’ai paye 35 dollars et j’ai eu mon permis.
              Si j’avais eu l’audace (ou stupidite) de conduire environ 8 km jusqu’au Department of Motor Vehicle (DMV), ou si j’avais paye 3,5 dollars de bus ca ne m’aurait coute qu’environ 15 dollars POUR UN PERMIS BIOMETRIQUE VALIDE POUR 10 ANS ( et puis, le salaire minimum est d’environ 10 dollars par heure dans notre Etat).

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.
Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité