http://www.iwacu-burundi.org/wp-content/uploads/2017/06/ECOBANK-14-JUIN-COMMUNIQUE-DE-PRESSE-_IWACU-ET-JOURNAL-LE-RENOUVEAU_CONSOLIDATION-DES-AGENCES-_13-JUIN-2017.pdf
A la Une

Des médias indépendants demandent une commission internationale d’enquête sur l’assassinat des trois religieuses italiennes

03-02-2015
Lundi, 08 septembre 2014 – Les trois sœurs assassinées sauvagement à la paroisse Kamenge dite « Chez Buyengero » sont respectivement : Lucia,  Bernadette et Olga ©A.K/Iwacu

Les trois sœurs assassinées sauvagement à la paroisse Kamenge dite « Chez Buyengero » sont respectivement : Lucia, Bernadette et Olga ©Iwacu

Les responsables des médias indépendants, Radio RPA, Radio Isanganiro, Radio Bonesha, Radio-Télévision Renaissance, le Groupe de Presse Iwacu, le journal Burundi Eco, et l’Agence Net Press viennent d’adresser une lettre au ministre burundais de la Justice et Garde Des Sceaux, au Nonce Apostolique, Représentant de l’Etat du Vatican, au
Président de la Conférence Des Evêques Catholiques du Burundi, à l’Ambassadeur de l’Union Européenne au Burundi, ainsi qu’à l’Ambassadeur d’Italie au Burundi avec siège à Kampala.

Dans cette correspondance, les responsables des médias indépendants signataires demandent une Commission internationale pour faire une enquête sur l’assassinat des trois religieuses italiennes à Kamenge.

« Nous avons été choqués par l’emprisonnement de notre collègue, le journaliste et directeur de la Radio Publique Africaine , Bob Rugurika » écrivent-ils.
Pour eux, cet emprisonnement est une atteinte intolérable à la liberté de la presse et « vise à détourner l’attention de la communauté nationale et internationale de l’essentiel: le meurtre abject de trois religieuses qui avaient consacré leur vie au Burundi. »

Notre collègue ne doit pas être un bouc-émissaire

Pour ces directeurs des radios et journaux indépendants, « au lieu d’emprisonner ce journaliste, dans des conditions déplorables, la justice aurait dû explorer les pistes soulevées par son enquête. »
Ils indiquent qu’ils refusent que leur « collègue soit le bouc-émissaire dans cette affaire très grave dans laquelle de hautes personnalités de l’appareil sécuritaire ont été citées. »

D’après eux, cette affaire vient encore alourdir un climat politique déjà vicié par les dernières attaques sur Cibitoke notamment.

« A quelques mois des élections, la tension qui règne aujourd’hui entre les médias indépendants et le pouvoir compromet gravement la sérénité qui devrait caractériser le processus électoral. »

Pour sortir de cet engrenage les responsables des médias indépendants ci-haut mentionnés, conscients de graves dangers qui pèsent sur le pays demandent: « La mise en place rapide d’une Commission Internationale constituée d’experts burundais et étrangers pour faire toute la lumière sur l’assassinat des trois religieuses italiennes ».

Les responsables des médias indépendants estiment qu’une commission mixte permettrait d’explorer toutes les pistes, dont celles avancées par leur collègue aujourd’hui en prison. Ils demandent aux personnalités sollicitées
« de faire diligence. »

  19   Vos commentaires
  1. Vuvuzela

    Les Burundais et les DD y compris, seront sauves par notre vaillante societe civile, les journalistes epris de liberte d’informer sans penchant, et de tous les braves vrais Bashingantahe de tous bords.

    Excellence Monsieur le President Pierre Nkurunziza, s’il vous plait, sortez de votre silence et dirigez-nous vers une paix qui nous a tant manque. Il vous reste 4 mois pour que musiga iragi tuzobibukirako. Aho Abarundi bazobona Jonathan, Ruremesha Kelly et autres qui vous sont chers, bakifuza kubarwa munda bagira bati: « umwana nuwase » ni yirambire. Le contraire sera catastrophique pour nous tous, y compris les votres.

    A tout ce monde que brave la peur, je dis chapeau.

  2. Hatunga Serges

    Des médiats indépendants comme la RPA, , Bonesha, Iwacu et Net presse demandent une enquête internationale pour enquêter sur le cas des 3 Sœurs Tuées alors qu’il y a des assassins qui se vantent en se dénonçant micro RPA bien tendu; Journalistes RPA et son directeur les entourant, quelles d’autres enquêtes nécessaires que de dénoncer l’identé de cet homme que tous le monde a ententu,le reste devient automatique.

  3. ultimatum

    « Ta parole est une lampe à mes pieds, Et une lumière sur mon sentier qui ne vas qu’a la conquête d’une vérité. »……..merci a vous braves journalistes qui ne cessent de contribuer vers une vision d’un Burundi nouveau, dépourvu de toute injustice!!! je suis tout a fait convaincu de part mon opinion personnel qu’en demandant que soit mise mise en place une rapide Commission Internationale ,vous journalistes, auraient avec bonne foi voulu montrer que le mal ne se situe pas dans vos dires mais plutôt dans le camp de ceux qui vous poursuivent et vous persécutent…….et je lance un défis a quiconque si le gouvernement peut accepter cela!!!!autrement si telle arrivait! on ne sait jamais avec l’accident de l’histoire, vu que le gouvernement a toujours manifesté ces incompétences et ces maladresses surtout dans ces sorties mediatiques!!!! dans ce cas alors ça sera une victoire pour les journalistes, pour ce peuple qui réclame a corps et a crie pour tant de maux auquel le systeme l’inflige!!!et qui ne peut le soumettre qu’a la radio!!!

  4. Mutima

    Vous semblez oublier :

    – Que le chauffeur qui aurait servi à conduire ces assassins a prouvé, pièces à l’appui, qu’il se trouvait au Rwanda le fameux soir de l’assassinat de ces soeurs ;

    – Que la camionnette qui aurait servi à transporter ces assassins et leurs déguisements, avait été requisitionnée pour une autre activité par ses propriétaires (le Centre de Jeunes de Kamenge) et qu’elle n’a servi qu’à cela, le fameux soir de l’assassinats de ces soeurs ;

    – Que la RPA et Bob Rugurika continuent de cacher l’identité et la cachette d’un assassin qui a confessé son crime en ondes ;

    De tout cela, on a le droit de se poser certaines questions :

    – Qui est le vrai chauffeur qui les auraient conduits?

    – À qui appartiendrait la vraie camionnette qui aurait servi à les conduire?

    – Est-ce que cette fameuse camionnette a réellement existé?

    – Est-ce que tout cela s’est réellement passé ou c’est le fruit d’une hallucination volontaire d’un individu ou un groupe d’individu?

    – Comment voulez-vous qu’on sache la vérité si on continue à cacher la seule personne susceptible de donner… « cette vérité »?…

    – Et surtout, surtout : Et s’il n’y avait pas d’autre vérité que celle des premières enquêtes? Parce que celle-là aussi, il faut se rappeler de se souvenir de se la poser!… de se la reposer!… de la poser!… et de la reposer!

    La vérité est plus importante que tous les autres bruits de fond et pressions qui l’accompagnent!
    Parce que c’est ce que tout le monde veut savoir, et pas plus! N’est-ce pas cela?

    • bonrtomakelovenotwar

      Pourquoi on n’arrête pas le prêtre blanc qui a interdit aux policiers avant le troisième meutre arguant que les gardes internes avaient bien les lieux en sécurité ? Pourquoi a-t-il refusé ? Où sont ces gardes ? Et liu et eux, ont-ils été interrogés ?

      • Kubwayo

        Paraitrait que Le pretre blamc en question n’est plus à la paroisse dite chez Buyengero! Sombre affaire. Bob et RPA ont tapé à coté. La verité n’est pas pour demain

        • Citoyen II

          J’ai écrit Citoyen II parce que quelqu’un s’est attribué de mon pseudonyme!
          Ni mba ntibeshe kand binshikira gake, narumvis kur RPA bavuga ko Nyakwigendera Giuseppe De Cilia ariw batazira Buyengero ngo nawenyen yoba yari afis uruhara mw’igandagurwa rya barya Babikira, bakaba bavuze ngo ko ariwe yari Curé wa Paroisse. Kuri iki canyuma RPA ntiyatohoj nez. Jew ntangura Université du Burundi 2004-2005, paroisse Kamenge yari irongowe na P. Mario gushika nubu, P. Giuseppe yari umupadiri mubandi baba muri urya mubano w’abasaveriyano cokimw na P. Tommaso. Ndibuka ko P. Luigilio yataha mu mubano wo kur Centre Jeunes Kamenge, etc……..
          None ukuri tuzokumenya gute???????????????????????????????????

  5. la meilleur

    Voila ce que je craignais viens d’arriver.entre la societe civile et le pouvoir DD tous semblent se satisfaire de cette impunite qui prevaut aux Burundi. Assassinant diverts de la part du pouvoir DD et pour la societe civile des denonciation divers envers la tres chere communaute internationale .je m’explique le Burundi est le seule pays au monde ou un malade de diabete ,hypertension et je ne sais quoi encore ne peut pas etre emprisonner, faux et usage de faux ne sont pas sanctionner tous ca pour » la liberte d’expression  » deja une absurdite qui rend notre pays ingerable aussi longtemps que ce systeme existe
    2】Sagissant du cas Rugurika BOB j’appelle le directeur des publications IWACU BURUNDI de faire un article sur le cas Guillaume pour que l’on puisse se faire une deuxieme opinion sur cette affaire en essayant de corriger les zones d’ombres existant en allant jusqu’au Rwanda dans l’hotel pour tirer cette histoire au clair.
    Car la sitution politique Burundaise commence a devenir un maracage ou tout les bassesses sont permises des 2 sides
    PS : mille excuse pour les désagrément du aux faute de français a cause d’un clavier en anglais .
    Merci

    • Baobab

      @la meilleur
      « PS : mille excuse pour les désagrément du aux faute de français a cause d’un clavier en anglais . »
      Tu es excusé!!!Et j’espère que tu n’as pas oublié que tu as aussi le droit de t’exprimer ici dans cette même langue! Les traducteurs (trices) sont à notre disposition! Vive le web!!!

      Je reste persuadé qu’il ne doit pas être évident de bien mener (une enquête) un procès à la radio ou sur le web!!! La manipulation a (encore) de beaux jours devant elle!!!

  6. Kaziri

    Les commanditaires de l assassinat des trois sœurs italiennes devaient avoir une raison EXTREMEMENT grave et URGENTE.
    La vérité une fois connue nous stupéfiera!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    Vous allez me répondre, ce n est pas la première fois qu on tue impunément au Burundi.
    Mais tout de même

    • BUSORONGO

      J’ajoute que ce n’est pas la premiere fois qu’on tue dans cette paroisse. Et Bob n’est pas a son premier coup de manipulation de l’info. Mais pourquoi cette fois ci il a ete emprisone? Pourquoi meme d’autres journalistes qui reconaissent l’erreur comise ont il peur de se prononcer? Meme R, Rugero a fine par se rasser de s’expliquer, ceder et se taire (sur sa page facebook) Le 07 sept 2014 s’est passee quelques choses qui risque de nous ebrouillir une fois connue. La verite n’est pas du tout la ou on l’entend. Notons qu’il y a eu d’autres assassinats des hommes d’Eglise catholique mais son interet n’a jamais ete aussi haut qu’apres l’emprisonnement de Bob. Je m’excuserais de le dire mais si le procureur en Mairie lit nos commentaires qu’il commence des enquetes au sein de l’Eglise.
      Une petite info depuis l’an 2013 Mgr Ngoyagoye veut que le CJK soit gere par le diocese mais les xaveriens se sont toujours opposes arguant que d’autres projets diocesains tombaient en faillite un a un. Mais cette annee Mgr l’archeveque a nomme par surprise un pretre qui devrait s’occuper du CJK. Et comme par hasard un assassinat ignoble est survenu. Entre temps le pretre en question a eu d’autres fonctions…
      N.B. Je n’accuse personne. Je ne fais que donner mon point de vue selon les infos que j’ai qui sont accessibles par ailleurs a Gihosha a la residence de l’archeveque, au CJK mais aussi au siege de la communaute xaveriennes au Burundi. Donc me censurer n’est pas une option journalistique.

      • Busorongo,
        T’as raison  » La vérité n’est pas du tout la où on l’entend  » avec Claude Butoyi comme auteur du crime Odieux.
        Guam hamwe aho usimbira kuri Archevêque Ngoyagoye ukuri twese tunyotewe kuzomenyekana vuba avec Bob libre ou pas et cela est incontournable maintenant. N’est ce pas ce que nous voulons tous? J’espère que oui.

  7. ugiraneza

    Abo barundi basemerera,problem naba dd,bamwe bamwe sanguinaire par nature et assassin par passion,ublions pas que le sang d un juste ,vielles nones ou pas crie vengeance jusqu à l eternel, i love u all,thanks iwacu

  8. bonrtomakelovenotwar

    Je suis pour une telle Commission sans écarter Bob Rugurika de ceux qui doivent être interrogés. La RPA, son émanation A.S. et lui même sont capables de tout aussi. On l’a vu dans le temps. Les relations entre ce derneir et son médium sont connues de tous. En 2005, il semble que A.S avait une prommesse du Cndd-Fdd pour un Ministère de la Communication/l’Information, promesse non tenue pour doute sur l’ethnie de A.S. qui fut renié de tout côté alors que les postes sont ethniques dans le respect des 40 60%. Il semble qu’il a promis vengeance aux ténors… Même si on essaiyait d’oublier un peu, d’écarter un peu de tout cela… Mais qui protège un criminel l’est aussi ou est proche de l’être et là-dessus la loi pénale est claire. BOB ne devrait jamais s’en sortir indemne, son contact prolongé qu’il a couvert avec un présumé bourreau [un CRIMINEL pas un témoin] sans aucune dénonciation dans le temps est grave… Il ne faut pas se cacher derrière « l’intouchabilité » que les médias et les hommes et femmes des médias se sont créée ces derniers temps. Attendons la suite.

  9. Jean-Pierre Ayuhu

    « wanka bangwe, ntiwanka zana ndabe », disent les sages burundais.
    En effet, l’autorité judiciaire a eu maintes fois l’occasion de redorer le blason après les imbécilités autour de la gestion du dossier en rapport avec l’assassinat de nos trois sœurs. L’autorité nous présente d’abord un fou comme assassin présumé des trois religieuses. Tout le monde a ri et l’autorité a persisté dans ses mensonges. Comme si un fou pouvait s’introduire dans les locaux de la paroisse, assassiner les religieuses et sortir des enceintes comme ça. Il fallait prendre l’opinion comme imbécile…
    La RPA livre l’information. Au lieu de saisir la balle au bond, on emprisonne un citoyen honnête.
    On connait les assassins présumés, personne ne bouge, que reste-t-il si ce n’est interpeller l’opinion internationale pour qu’enfin vérité soit faite et que l’honneur de notre pays soit réhabilitée?
    Merci à ce groupe qui a pris l’initiative d’interpeller le monde libre.
    Que les autres fassent de même pour éviter ainsi que mon pays soit le havre de l’impunité!

    • Kubwayo

      Wewe ubwo urakurikirana evolution yito dossier pour dire que bob est « citoyen honete »? Et « presumés coupablés »? !!

    • Abi

      Si ce monde que tu appelles libre l’etait reellement….Il nous aiderait peut etre (Souviens toi de la France et la Grande Bretagne en Libye, les USA en Irak… et quelle est la situation actualle)

      C’est plutot a nous Burundais de prendre les choses en mains et de penser sincerement a bien orienter le destin de notre chere patrie. Meme si nous nous accusons mutuellement, il faudrait que nous apprenions a analyser froidement la motivation derriere chaque acte que nous posons. Pourrons- nous y arriver?

      En tout cas je n’attends aucun salut de la communaute internationale. A nous de nous resaisir et de trouver des solutions…Ici tout le monde est interpelle!!

    • Gima

      La Police a attrapé un fou, la RPA a présenté un fantôme. A chacun de choisir son assassin.

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.
Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité