http://www.iwacu-burundi.org/wp-content/uploads/2016/09/US-ADVERT-26-SEPT-O-7-OCT.pdf
Sécurité

Bururi : 60% de cas d’assassinats perpétrés à l’aide d’armes à feu

Ces chiffres de la ligue Iteka concernent les crimes enregistrés depuis le début de l’année 2013 jusqu’à ce jour.

La ligue recommande un désarmement systématique de la population. Des gens sont assassinées par des armes à feu au cours des vols à mains armées, dans des embuscades, pour des règlements de compte dans des conflits fonciers, indique Fidèle Nkurunziza, l’observateur des droits de l’Homme à Bururi  : « Les armes les plus utilisées sont le fusil de type kalachnikov et les grenades. »

Alors qu’au cours de ce mois, 4 personnes ont été arrêtées pour détention illégale d’armes à feu, le conseiller socio-culturel au cabinet du gouverneur de la province de Bururi indique que des centaines d’armes ont été retirées de la population civile au cours des campagnes de désarmement de la population civile, ces dernières se poursuivent.
On saura que d’après le gouvernement du Burundi, près de 100.000 armes (fusils, grenades et bombes) ont été récupérées, remises volontairement par la population depuis octobre 2009. En novembre 2013, le président de la République a lancé officiellement la deuxième campagne de désarmement volontaire de la population civile.

Publicité