http://www.iwacu-burundi.org/wp-content/uploads/2016/12/DG-Advisor-USAID-9-o-20-DEC.pdf
Archives

Basketball : les Américains d’And 1 et l’équipe nationale burundaise ont fait sensation

03-05-2012

Ce 3 mai, un match a opposé les deux équipes. Un vrai régal ! La foule, nombreuse, était conquise. Score final : 100 points pour les joueurs américains et 87 pour les Burundais.

Une foule immense est au terrain de basketball communément appelé Parquet. A l’entrée, les gens se bousculent depuis 10h alors que le début de la rencontre est prévu pour 14h30. Les uns montrent aux chargés de la sécurité leurs tickets pour entrer. Les autres, sans tickets, essayent sans succès de se faufiler pour entrer. Parmi eux, beaucoup de jeunes et d’adultes qui décident de le regarder à travers les grillages. D’autres encore sont perchés dans les arbres tout autour du terrain. Entre-temps, l’équipe nationale, en maillots verts, s’échauffent. La foule est impatiente de voir physiquement les joueurs d’AND 1. Beaucoup ne les ont vus qu’à la télévision, d’autres ont entendu parler d’eux ou, tout simplement, les ignoraient. Finalement, les joueurs, d’AND 1, entrent sur le terrain. Les spectateurs, applaudissent timidement, les yeux grandement ouverts et rivés sur ces stars venues des Etats-Unis d’Amérique. Deux animateurs, un Burundais et un Américain, avec leurs micros, commentent le match en français et en anglais. L’équipe nationale rentre sur terrain. Pour ceux d’AND 1, le spectacle a déjà commencé. Ils se font des accolades à l’américaine, le public commence à entrer dans le bain du match. L’arbitre donne le coup d’envoie. Les Burundais récupèrent la balle, attaquent, mais AND 1 contre-attaque et marque, par un dunk, le premier panier. Des cris de satisfaction du public déjà conquis. Les Burundais encaissent une ‘’rafale’’ de paniers. La foule, même si son équipe est menée au score, assiste au spectacle réellement attendu. 14 points contre 25 d’AND 1 à la fin du premier quartant. Toute la première mi-temps est un vrai jeu d’enfants pour ces Américains dotés de techniques hors du commun. Les joueurs burundais sont tellement intimidés qu’ils deviennent eux aussi, des spectateurs. 55 points contre 36 en faveur d’AND 1, score à la fin de la première mi-temps. Durant la seconde partie, les Burundais sont réveillés et multiplient les attaques. L’équipe AND 1 est essoufflée, mais reste en avance quant au score. Le match est déséquilibré, mais l’objectif est d’offrir un spectacle. Il n’y a pas de règles, c’est un jeu de free style : « Nous n’avions pas l’habitude de voir un match pareil», lance l’un des spectateurs. Le match se termine sur un score de 87 pour l’équipe nationale du Burundi et 100 pour l’équipe AND 1. La foule a profité d’une démonstration hors normes de dunks de la part des Américains.

Ils n’en croyaient pas leurs yeux

« C’est réel ! » S’exclame, une spectatrice de 22ans, venue de la commune Kinindo : « A la télévision je croyais qu’il faisait un montage, mais je l’ai vu de mes propres yeux. » Pour Yvan Gahoraho, du quartier sept à Ngagara, c’est un jeu inhabituel. Il préfère celui qui a des règles à respecter : « C’est de là qu’on peut reconnaitre les vrais talents. » Assis sur le banc de touche Willy Nijimbere (New star), reconnait après le match, avoir joué avec une équipe bien entraînée : « Ils ont également une bonne détente, mais physiquement à part quelques-uns, ils sont comme nous. Nous devons aussi faire beaucoup d’entraînements même si nous manquons de moyens financiers », fait-il savoir. Elvis Hakizimana (Equipe Urunani) fait partie de l’équipe nationale Burundaise. Pour lui, AND 1 a un jeu simple et se contente de faire du spectacle. Il trouve que s’ils avaient observé les règles du jeu de Basketball normal et non pas le free style, l’équipe Burundaise aurait gagné : « Avant même de jouer avec eux, nous n’avions aucune peur. J’ai vu qu’ils ne jouent pas selon un système de jeu déterminé. Hélas, nous avons su qu’on allait jouer au free style une fois sur terrain. » Jean-Jacques Nyenimigabo, ministre de la Jeunesse, des Sports et de la Culture se réjouit de cette rencontre : « C’est la première fois que le Burundi invite cette équipe. Cela permettra aux joueurs Burundais de s’améliorer dans les futurs championnats. »

Publicité