http://www.iwacu-burundi.org/wp-content/uploads/2016/09/US-ADVERT-26-SEPT-O-7-OCT.pdf
Sécurité

Arrêtées pour propagation des rumeurs

Deux personnes de la commune Burambi sont détenues à la prison de Bururi. Motif : elles ont répandu des rumeurs sur une distribution d’armes à feu aux jeunes affiliés au parti au pouvoir.

Un enseignant et un ancien grand séminariste ont été arrêtés par la police il y a plus d’une semaine. Selon Léopold Niyonganji, administrateur communal de Burambi, ils ont été transférés à la prison de Bururi ce lundi et sont pour le moment à la disposition du parquet de Bururi. Il précise que les personnes arrêtées sont Léonard Nimubona, un enseignant de la colline Gitaramuka et Jean-Claude Nizigiyimana de la colline Rwaniro.
L’Administrateur demande que ces personnes donnent des preuves à la justice de cette distribution. D’après lui, les deux détenus ont fait ces déclarations dans un bistrot.
Cependant, leurs familles estiment qu’ils n’ont commis aucune infraction punissable par le code pénal burundais. Elles demandent leur libération.

Les défenseurs des droits de l’Homme à Bururi demandent que les procédures judiciaires soient respectées. En plus, ils recommandent à l’administration et à la police de vérifier la véracité de ces déclarations.
Valérie Ntibanyiha, membre du conseil communal de Burambi, promet des enquêtes pour vérifier leur véracité afin d’éclairer l’opinion. Selon elle, pareilles affirmations sont à prendre au sérieux. Des enquêtes doivent se faire pour pouvoir les confirmer ou infirmer et tirer des leçons qui s’imposent.

  10   Vos commentaires
  1. John

    Ahubwo nibabakandamize cane niho benshi bobona ko intwaro ikwiriye guhinduka. Barabaza ivyo bita Hutu Power. De toutes les manières on ne retournera pas à Arusha. N´ukulira mukayahanagura.

  2. musambanyangona

    Abo ba illettré muha gutwara igihugu batagira aucun sens de discernement, bzobamara nyene!

  3. bora

    Sinababwiye nta kindi bakora ataruguhohotera abanyagihugu atanico babamariye nabo baraciye barahana ahagera aba dd hose nta muntu nya muntu wumushingantahe wigera utora nta gihanura ikindi

  4. Rumeurs

    Uburundi bugeze habi kabisa.None konzi ibihuha vyamye ho kandi bikajana n’ububeshi.
    Amategeko nayo akaba atandukanye nama bwirizwa y’Imana ubu rero hagiye kuba igihugu kigendera kumateko ya bubiliya?
    Ahubwo na Peter bamubaze vyavyemezo vya coup d’etat yemanga ko afise we yagize kuvuga ibihuba yongera arabesha abarundi n’amakungu hamwe no gusinzikariza ubuzima abantu.
    Quand on est tres zele on est capable de tout.

  5. Gahanuzi

    Bravo! Il faut punir sérieusement ces manipulateurs pour éradiquer ce fléau .

  6. Peace

    Sha nukuri sindababesha Uburundi bwabaye nka Uganda au temps d’ Idi Amin. Barabonera abantu nukuri! None ko batugara RPA? Yo ibivuga igihugu cose cumva! Bagiye gufata umuntu yiterera inkuru mukabare!!! Sha la dictature s’ est instauré iwacu! Bahohotera les plus vulnerable! Le changement n’est pas très loin!!

  7. KABADUGARITSE

    Les burundais ne mentent pas pour amuser la galerie même si c’est cela en apparence. Ils mentent pour faire du tort à autrui.

  8. Cet acharnement contre ce qui ne font que commenter les infos des medias ou qui ont des preuves de ce qu’ils avancent ne signifie pas que ce qu’ils avancent est faux mais plutôt ça peut justifier le contraire vu qu’au lieu des faire des enquêtes la priorité devient l’emprisonnement des paisibles citoyens.
    En plus,la fameuse loi contre les rumeurs n’a pas encore été votée;isn’t it?

  9. KAGOMA Xavier

    Imburakimazi yiruka inyuma y’ibihuha. ufise ico akora nta mwanya w’ibihuha aronka.

  10. Jean Paul

    Est-ce que l’administrateur etait present au bistrot? C’est aussi une rumeur….ni moins ni plus!

Publicité