Mercredi 12 mai 2021

Politique

Quarante-neuvième anniversaire de l’assassinat du Mwami Ntare V – COMMUNIQUE DE PRESSE

30/04/2021 0

En ce jour du quarante-neuvième anniversaire de la mort du dernier roi du Burundi, Charles Ndizeye,intronisé sous le nom dynastique de MwamiNtare V, le peuple burundais, en général, et les membres de la communauté des Baganwa,en particulier,se souviennent avec grande tristesse de son assassinat le 29 avril 1972.

Le Prince Ndizeye avec son père, le roi Mwambutsa

Ils souhaitent également évoquer sa mémoire avec respect et rappeler que Ntare V fut exécuté de façon cynique et indigne à l’entrée du camp militaire de Gitega.

Petit rappel historique. Fils du Mwami Mwambutsa IV Bangiricenge, roi du Burundi entre 1915 et 1966, et de la reine Baramparaye, Charles Ndizeye était né en 1947.

Alors que le roi Mwambutsa gouvernait le Burundi à partir de la Suisse où il s’était replié en novembre 1965 après avoir échappé de justesse à un coup d’Etat et à une attaque contre sa personne, perpétrés dans la nuit du 18-19 octobre 1965, le Prince Charles Ndizeye faisait ses études aussi en Suisse à Lausanne.

Contre l’avis du Mwami Mwambutsa, Charles Ndizeye sera persuadé par l’entourage de son père de prendre le relais du roi affaibli. Le jeune Prince effectue alors une première visite de prospection au Burundi. Il est proclamé régent le 24 mars 1966. Le 8 juillet 1966, il dépose formellement son père et le 1er septembre 1966, il est intronisé roi sous le nom dynastique de Ntare V.

Le 28 novembre 1966, il est déposé à son tour au cours d’une visite officielle qu’il effectuait à Kinshasa. Il avait été invité pour participer aux célébrations du premier anniversaire du coup d’Etat militaire du Général Joseph Désiré Mobutu.

Michel Micombero qui était le Premier Ministre du Mwami Ntare V prend le pouvoir, la République du Burundi est proclamée et il en devient le premier Président.

Dans le contexte de circonstances tragiques mal élucidées jusqu’à présent, le Mwami Ntare V a été ramené d’Ouganda où il effectuait une visite d’affaires. Il sera aussitôt jeté en prison à Gitega et sera assassiné au cours de la nuit du 29 avril 1972 comme rappelé plus haut. Il fut, de ce fait, une des toutes premières victimes des massacres perpétrés au cours de la guerre civile de 1972.

Les membres de la communauté des Baganwa résidant en Belgique , profitent de ce triste anniversaire pour demander au gouvernement du Burundi de bien vouloir relancer la recherche des restes du roi Ntare V afin qu’un hommage national lui soit rendu et qu’il soit enseveli dignement en tant qu’ancien chef d’Etat du Burundi.

Fait à Bruxelles le 29 avril 2021
Pour les membres de la communauté des Baganwa de Belgique-KUKIRIMBA
Ciza Rémy Muhirwa

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

La fête et la Covid-19

Au Burundi, le 1er mai, la journée internationale du travail a été célébrée avec faste pour honorer « ceux qui de la nature brute ont taillé et ouvragé toute la splendeur que nous contemplons », pour reprendre les mots de (…)

Online Users

Total 1 449 users online