Elections 2020

« Personne n’est éternellement premier »

21/05/2020 La Rédaction Commentaires fermés sur « Personne n’est éternellement premier »
« Personne n’est éternellement premier »

Ce mercredi 20 mai, après son vote à Buye, en commune Mwumba de la province Ngozi, le président Nkurunziza a notamment souligné que personne ne peut rester toujours au sommet. Verbatim.

«Turamaze gutandukanya icatsi n’uturo tukipfuza yuko ari uwuronse menshi, ari uwuronse make, bike hazovamwo vyinshi. Hama nta muntu yama aba uwa mbere imisi yose ».

Nous avons déjà séparé le bon grain de l’ivraie. Nous souhaitons que, que ce soit celui qui a beaucoup de voix ou peu de voix, le peu se fructifiera. Et puis, personne n’est éternellement  au sommet.

« Uno munsi uratera imbere  bigakunda, ejo bikanka hama ugasubira. Ni nko guteragira. Umuntu agiye mu matora aba agiye guteragira. Uwuteragira uno musi akimbura, uno mwaka arimbura, uwundi mwaka ugasanga ntiyimbure uyundi mwaka yateragira ugasubira arimbura »

« Aujourd’hui, tu peux  réussir et avancer et échouer  demain. Et tu avances à nouveau. C’est  comme cultiver. Tu peux semer cette année et avoir une bonne  récolte. Et l’année suivante tu peux avoir une mauvaise récolte ».

« Tugire uwo mwimenyerezo rero, tumenye yuko amatora ari nko guteragira. Urarima ukimbura, canke ukarima ukarimarima ».

Faisons cet exercice, considérons  les élections  comme le fait de cultiver : tu peux cultiver et avoir une bonne récolte ou  bien cultiver et  avoir une mauvaise récolte.

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

« J’ai besoin de tous les Burundais »

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur « J’ai besoin de tous les Burundais »

L’euphorie de la campagne électorale est terminée. Ce 20 mai, les Burundais ont eu rendez-vous avec les urnes. Enjeu ? Un triple scrutin : présidentiel, législatif et communal. Mais le vote du président, qui gouvernera le pays pour sept ans, semble voler (…)

Les billets d'Antoine Kaburahe

Antoine Kaburahe

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 1 550 users online