Samedi 20 juillet 2024

Archives

OPPI Désiré Uwamahoro : Commandant de la Brigade anti-émeute

30/09/2015 6
OPPI Désiré Uwamahoro
OPPI Désiré Uwamahoro

C’est officiel, cet officier qui a été très actifs dans la répression des manifestations contre le troisième mandat du président Nkurunziza est désormais commandant de cette unité spéciale.

Parmi ses missions, il est chargé de « prévenir et gérer les grands évènements et les actes de terrorismes graves conformément aux principes et standards internationaux en matière d’application des lois».

Il a la «mission de mener des actions préventives par la recherche et l’exploitation du renseignement relatif aux grands évènements et aux menaces terroristes».

Ce n’est pas tout, OPPI Désiré Uwamahoro est appelé à «planifier et à exécuter les interventions de deuxième ligne en appui aux autres unités déjà engagées dans la gestion des foules et dans la lutte contre les actes de terrorisme».

Forum des lecteurs d'Iwacu

6 réactions
  1. BUSORONGO

    Quand on tire sur les commissaires provinciaux
    Quand on planifie des rebellions au sein meme de l’armee
    il est tres normal qu’on se souvient de ses fideles.
    Cessez de vous attaquer a lui et il oubliera meme l’objet de sa nomination.
    Notez que le pouvoir jusqu’a mainant ne fait que subir et encaisser. Trop c’est trop. Il faut cesser ces ataques et mener une autre forme de lutte.
    Par exemple Madiba a prefere la non violance en face des blancs violents et ils ont reussi ensemble.
    Madiba n’a pas eu a recourir a la CPI malgre qu’l y avait de la matiere cela n’a pas empeche la reconciliation. Ils se sont parle et ont concru une paix.
    A nous Burundais chacun a besoin du pain et un beau sommeil. Rien que ca. Du pain pour l’avoir on n’a pas besoin de kalach mais plutot le courage de travailler. Pour un beau sommeil on devrait oublier les armes. Pendant longtemps les menneurs des manifs revolutions insurrections se promenaient tranquillement a Buja sans inquietude. Mais depuis que des inconnu tirent et tuent les forces de l’ordre ils sont les premiers soupconnes. souvenons nous que les putchistes ont abuse les manifestants. meme maintenant ces inconnus profitent des menneurs manifestants. Donc denoncer les et cherchons les voix du dialogue burundo-burundais a Bujumbura et c’est possible.

    • rita

      C’est la société (le pouvoir) qui crée ses propres criminels. La machine de troubles internes a été mise en marche par les usurpateurs du pouvoir! Ce pain et cette paix dont parle ce Busorongo, on n’en a pas eu comme il se devrait pendant ces deux précédents mandats (détérioration du pouvoir d’achat, crimes économiques et politiques, etc)! Ce n’est pas dans ce mandat usurpé que l’on peut espérer un lendemain meilleur!

    • Tijos

      De quel pain parle-tu Mr Busorongo? Ton chef Nkurunziza vient de passer 10 ans au pouvoir et la vie de la population ne s´est jamais améliorée. Lui et sa clique se sont distingués par le vol des deniers publiques, le répression de tous les opposants, la nyakurisation des partis politiques et voilà il est entrain de récolter ce qu´il a semé.
      Vous avez eu le pouvoir par la voie des négociations car la guerre vous ne l´avez jamais gagnée. Même une seule colline vous ne l´avez jamais conquise.
      Les gens de CNDD_FDD ont une mémoire très courte , soyez rassurés que les Burundais ne se laisseront pas faire. Le sang des innocents versé depuis l´indépendence crie toujours à la vengeance. Vous avez manqué une occasion d´écrire l´histoire de notre pays en lettres dorées. Desormais vous quitterez le pouvoir par force. Que vous le vouliez ou pas le calice amer vous allez le boire jusqu´à la lie.

    • okoca

      Je te trouve entrain de jouer la complicité avec les malfaiteurs pour dire ceux qui ont brigué le troisième mandat. C’est vraiment incongrue.

  2. Jereve

    Nkurunziza pouvait autrement récompenser l’activisme, si ce n’est pas l’excès de zèle, de ce Uwamahoro. A y regarder de près, on a l’impression que l’objectif derrière cette promotion n’est pas de calmer la situation, mais bel et bien de l’exacerber. Ça fait très mal!

    • Mandela

      J’ai peur qu’il en fait une autre cible!!

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

L’interdiction de Sapor fait débat

Le chef est une figure singulière dans notre société. Son autorité est principalement exercée par la parole – Ijambo. Dans notre tradition, la parole est respectée, et celle du chef, en particulier celle du Chef de l’Etat, est presque sacrée. (…)

Online Users

Total 3 154 users online