Lundi 17 juin 2024

Nécrologie

Nécrologie – Le journaliste Olivier Nkengurutse nous quitte

20/09/2023 8
Nécrologie – Le journaliste Olivier Nkengurutse nous quitte

La communauté des journalistes  burundais est très éprouvée par le décès d’Olivier Nkengurutse, ce mercredi 20 septembre à Bruxelles. Olivier a travaillé à la radio REMA, puis à ISANGANIRO. Dans tous ces médias, il a laissé le souvenir d’un journaliste travailleur, toujours jovial.

Arrêté en 2015, il avait survécu miraculeusement à d’atroces tortures dont il gardait les séquelles. Mais il n’avait jamais perdu son humour.

Nous pensons à sa famille, son épouse et son petit garçon, Evin (10 ans). Nos condoléances s’adressent aussi à notre confrère Fiacre Munezero, effondré avec le départ de son petit frère à 47 ans. Nous lui souhaitons beaucoup de courage.

Pour ceux qui souhaitent envoyer un mot à Fiacre ou à la famille
E-mail : [email protected]
Union de prières.

Forum des lecteurs d'Iwacu

8 réactions
  1. Céléous

    Que ton âme repose en paix cher Olivier

  2. Cher Olivier,
    Te connaissant, c’est avec un coeur brisé que j’ai appris votre départ ds l’autre monde. Nos premiers pas ensemble, c’était à Rema où j’ai été émerveillé par la grandeur de ton esprit. « un vrai ami de manifeste ds des moments difficiles », dit on. 2015 alors que tu étais à Isanganiro, moi chez le renouveau du Burundi, je n’oublierai jamais ce jour où nous couvririons les manifestations à Musaga, la prese public n’étant pas bien appréciée, c’est grâce à tes conseils que j’ai pû, non seulement avoir quoi écrire pr ma rédaction, mais également avoir quitté le lieu en toute sécurité. Que Dieu ait ton Âme.

  3. Gladys

    Paix à ton âme cher Olivier…Et du courage à surtout à ta famille .Tu nous manqueras énormément ! Mais ce n’est qu’un aurevoir

  4. Niso

    A l’âge de 10 ans, moi et mon frère, on se donnait des noms des journalistes qu’on aimait.Willy avait choisi d’être Olivier Nkengurutse et moi Caritas Butoyi. Je regrette que mon frère n’a jamais croisé Olivier et je lui console tout comme la famille du défunt.Dieu ait son âme

  5. Sylvère Ntakarutimana

    Cher Olivier reposes en paix. Je n’oublierai jamais les moments passés ensemble sur le terrain lors émissions « Ntunganiriza ». En ce moment tu étais journaliste à la radio Isanganiro et moi responsable de la communication à RCN justice et démocratie. Que le professionnalisme que tu as montré dans l’exercice de ce métier que nous aimons toi et moi puisse guider les pas de nos confrères encore en activité.

  6. Que la terre lui soit légère

  7. Machado A.

    Antoine,
    quand vous parlez de ‘travailleur’, notre ami était ‘caterpillar’, dans ce métier.

    Très belle photo, pour mémoire!
    De lui, on gardera, en tout cas moi, le ‘Happy Homme’ qui savait égayer son entourage.
    N’empêche, il avait un franc parler.
    Bref, du blanc était du blanc; du noir était du noir, chez Olivier.

    Quel homme informé sur plein d’aspects sur la vie de notre pays!
    Quelle humilité, quand il devait s’informer!

    Que la terre lui soit légère, et courage à la famille.

  8. Jean-Claude NDORERE

    Oh Mon Dieu. Olivier nous quitte. Oh que c’est tellement triste. Olivier était un homme extrêmement gentil, toujours souriant et très gentil. Je garde un souvenir d’un homme tellement humain et très talentueux. Qu’il repose en paix.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Séance terminée, on rentre à pied !

Bon gré mal gré, la pénurie de carburant s’invite à l’hémicycle de Kigobe. Une courte vidéo fait actuellement le buzz sur les réseaux sociaux. En pleine séance, un député a rappelé à ses collègues de penser à ceux qui rentrent (…)

Online Users

Total 1 984 users online