Jeudi 26 mai 2022

Société

Marché BCM dit “Kwa Siyoni” : les commerçants en grève

26/01/2022 Commentaires fermés sur Marché BCM dit “Kwa Siyoni” : les commerçants en grève
Marché BCM dit “Kwa Siyoni” : les commerçants en grève
Des stands fermés

Il n’y avait pas de mouvement de va et vient habituel de clients et de véhicules bondés de marchandises ce mardi 25 janvier au marché appelé Bujumbura City Market, dit ’’Kwa Siyoni’’, les commerçants étaient en grève pour protester contre la hausse unilatérale de la location des stands.

Tout était fermé : différentes échoppes étaient cadenassées, il n’y avait rien sur différents stands contrairement aux autres jours. Mais les commerçants étaient présents.

Ils sont mécontents suite à la décision du bureau de gestion de ce marché de revoir à la hausse les prix de location des stands. Une note a été affichée à différents endroits dans ce marché pour annoncer cette nouvelle mesure. Avec l’année 2022, les prix de location des stands ont été augmentés, une hausse de plus de 50%.

« Nous sommes des clients d’ici mais nous n’avons rien acheté parce que c’est fermé. Ils nous disent que c’est parce que les prix de location ont grimpé », se lamente une cliente venue faire des provisions.

Certains commerçants ont adressé des correspondances au bureau de gestion de ce marché et la réponse a été que rien ne peut être changé. Ces derniers demandent au bureau du marché BCM de revoir sa décision pour le bien des commerçants et des clients.

« Le prix actuel de location de stand est plus de 50 mille Fbu TVA inclue. Ceux qui louent ces stands sont doublement victimes. Si le stand est à 200 mille Fbu, le locataire paie 300 mille Fbu. Nous ne sommes pas contre la hausse des prix mais qu’il le fasse sur un prix raisonnable. Sinon nous pouvons faire la grève jusqu’à ce qu’on donne raison », a fait savoir un commerçant remonté.

Un autre commerçant rencontré dans ce marché appelle l’intervention des hautes autorités : « Nous demandons au gouvernement de nous aider à sortir de cette situation. Les prix de location des stands sont devenus chers, nous ne pouvons pas avoir cet argent. Nous avons des enfants et ils doivent aller à l’école ».

Interrogé, le bureau du commissaire du marché BCM dit ’’Kwa Siyoni’’ a promis de s’exprimer ultérieurement après les échanges avec les représentants de ces commerçants.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Affaire Ruyumpu : Instruction dans un sens

On croyait avoir tourné la page. Du moins, les politiques de haine et d’intolérance politique s’observaient pendant la période pré et post-électorale. Ce n’est pas le cas sur la colline Ruyumpu, en commune de Kiremba de la province de Ngozi. (…)

Online Users

Total 1 961 users online