Dimanche 26 juin 2022

Sécurité

L’UA soutient les familles éprouvées des militaires burundais morts en Somalie

07/06/2022 0
L’UA soutient les familles éprouvées des militaires burundais morts en Somalie
Le Commissaire chargé des affaires politiques, de paix et de sécurité de l’UA déposant une gerbe de fleurs sur la tombe des soldats burundais morts en Somalie

En marge de sa visite au Burundi, le Commissaire chargé des affaires politiques, de paix et de sécurité de l’Union africaine (UA), Bankole Adeoye, a déposé, ce lundi 6 juin à Mpanda, une gerbe de fleurs sur la tombe des défunts militaires burundais morts sur le champ de bataille en Somalie.

Il a promis d’accélérer toutes les procédures légales pour indemniser les familles éprouvées ainsi que les soldats blessés. Bankole Adeoye a également rassuré que l’UA va suivre de près ces procédures de paiement. « Nous sommes ici pour faire en sorte que les processus administratifs d’indemnisation des personnes décédées et blessées soient rapidement suivis. Au nom de l’Union africaine, nous ferons de notre mieux pour accélérer le processus. »

Dans son message, le ministre burundais de la Défense, Tribert Mutabazi s’est réjoui de l’engagement de l’UA à indemniser, dans les plus délais, les ayants-droits des militaires burundais tombés sur le champ d’honneur en Somalie.
Le commissaire de l’UA chargé des affaires politiques, de paix et de sécurité en a profité pour présenter ses condoléances aux familles des militaires tombés sur le champ de bataille en Somalie.

Pour l’ancien président de la République, Domitien Ndayizeye, aujourd’hui président du Comité des sages à l’UA, également sur place, c’est une occasion solennelle de montrer à l’Etat burundais et à son peuple que l’UA est très sensible aux efforts fournis par le Burundi dans le processus de recouvrement de la paix et de la sécurité en Afrique. « C’est aussi une façon de soutenir l’Etat burundais dans cet effort et l’encourager à ne pas jeter l’éponge malgré ces épreuves. »
Domitien Ndayizeye affirme que ce geste est également une façon de montrer aux familles éprouvées que l’UA pense à elles.
Pour rappel, 10 militaires burundais de la Mission de transition de l’Union africaine en Somalie (ATMIS) ont été tués, 25 blessés et 5 portés disparus, dans l’attaque du groupe terroriste Al Shabaab du 3 mai 2022, selon le communiqué de la Force de défense nationale du Burundi.

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Un projet de loi. Des questions sans réponses

Des arguments ont été avancés pour motiver un tel projet de loi portant sur la nouvelle délimitation. Entre autres la mise en œuvre de la politique nationale de décentralisation, l’harmonisation avec les organisations administratives des pays de la sous-région, une (…)

Online Users

Total 1 032 users online