Politique

Consultations de Kayanza, conclave des partis tolérés par le pouvoir

02/08/2018 Chanelle Irabaruta Commentaires fermés sur Consultations de Kayanza, conclave des partis tolérés par le pouvoir
Consultations de Kayanza, conclave des partis tolérés par le pouvoir
Léonce Ngendakumana : «Nous n'attendons rien d'une réunion préparée en clandestinité ».

Confection d’une feuille de route pour les élections de 2020, tel est l’objectif de la réunion des leaders des partis politiques prévue ce vendredi 3 août en province Kayanza.

Le ministère de l’Intérieur est à l’origine de cette initiative. Térence Ntahiraja, porte-parole de ce ministère, assure que tous les 32 partis politiques agréés ont été invités.

Pierre Célestin Ndikumana, président du groupe parlementaire de la Coalition Amizero y’Abarundi, parle plutôt d’une exclusion des opposants : «Nous n’avons pas été invités. Et cela ne nous a pas surpris. Ce sont les partis tolérés par le pouvoir qui y ont été invités».

Néanmoins, il martèle que sa coalition participera aux élections de 2020 : «Nous avons derrière nous tout le peuple qui veut le changement. Un petit groupe de personnes ne nous empêchera pas de poursuivre notre mission politique».

Léonce Ngendakumana, vice-président du Frodebu, n’attend rien de cette rencontre de Kayanza : «Elle a été préparée en clandestinité». Son parti sera représenté : «Ce sera pour leur exprimer de vive voix notre position et leur signifier ce qu’on pense de leurs manœuvres».

Abel Gashatsi, président du parti Uprona, se réjouit que le ministère de l’Intérieur ait prévu cette rencontre. «Nous avons toujours émis ce souhait et nous nous réjouissons qu’il se réalise».

D’après lui, ces consultations n’impliquent pas la fin du dialogue d’Arusha. «La reprise des pourparlers est proche. Le dialogue interne n’empêche pas la poursuite du dialogue externe». Son parti a déjà reçu l’invitation pour la participation.

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Une ère nouvelle s’est ouverte à Kayogoro pour la presse ?

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Une ère nouvelle s’est ouverte à Kayogoro pour la presse ?

Une équipe de reporters d’Iwacu rentre de plusieurs jours d’investigation dans le sud du Burundi. Une affaire défraie la chronique. Des policiers, des autorités à la base, des jeunes Imbonerakure sont accusés d’extorsion de fonds et d’assassinats. Les victimes sont (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 1 130 users online