Mardi 21 septembre 2021

Santé

L’Olucome se dit inquiet de la situation de la covid-19 au Burundi

03/06/2020 Commentaires fermés sur L’Olucome se dit inquiet de la situation de la covid-19 au Burundi
L’Olucome se dit inquiet de la situation de la covid-19 au Burundi
Gabriel Rufyiri, président de l’Olucome, se demande si la covid-19 n’est plus une préoccupation au Burundi

L’Observatoire de la lutte contre la corruption et les malversations économiques (Olucome), se dit préoccupé par la négligence dans la lutte contre la pandémie du coronavirus au Burundi. Il appelle les autorités burundaises à être plus vigilantes et à ne pas baisser la garde.

Dans un communiqué de presse sorti ce mardi 2 juin, Gabriel Rufyiri, président de l’Olucome, se demande si la covid-19 n’est plus une préoccupation au Burundi et pourquoi la population burundaise ne suit plus les mesures de prévention.

D’après lui, le gouvernement burundais ne devrait pas négliger les mesures de prévention contre cette pandémie aussi longtemps qu’elle n’a pas encore eue de vaccin ou de médicament.

Dans cette même correspondance, M. Rufyiri fustige la conduite des politiciens lors de la campagne électorale et le fait que ces derniers ne parlent pas de covid-19 dans leurs messages à la nation.

De plus, il regrette également le nombre des personnes infectées par l’épidémie qui ne cesse pas d’augmenter et de confier qu’aucune assistance n’est apportée à ces patients.

À cet effet, l’Olucome exhorte le gouvernement burundais à être vigilant et à s’engager résolument contre le covid-19, car d’après lui, l’épidémie laisse derrière elle des conséquences tant sociales qu’économiques.

«Aucun gouvernement ne devrait pas prendre à la légère cette pandémie et surtout les pays en voie de développement », fait savoir Gabriel Rufyiri.

Signalons que le communiqué de l’Olucome tombe deux jours après l’annonce du ministère de la Santé publique de 21 nouveaux cas testés positifs du coronavirus. Le Burundi compte actuellement 63 personnes déjà infectées de ce virus, des chiffres officiels.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Covid-19, faut-il en rire ou en pleurer ?

”Ils ne mouraient pas tous mais tous étaient frappés’’… La Covid-19 (puisqu’il faut l’appeler par son nom) continue de peupler nos hôpitaux-mouroirs, ces lieux de transit pour Mpanda et autres Ruziba, nos dernières demeures. Et nous continuons d’y accompagner, en (…)

Online Users

Total 1 129 users online