Samedi 18 septembre 2021

Société

« Les fonds envoyés au Burundi par la diaspora ont augmenté de 3% depuis 2012 »

28/07/2021 9
« Les fonds envoyés au Burundi par la diaspora ont augmenté de 3% depuis 2012 »
Japhet Legentil Ndayishimiye : « L’apport de la diaspora croit d’années en années »

A l’occasion du lancement de la semaine de la diaspora ce mardi 27 juillet, le vice-président de la République a appelé les Burundais de la diaspora présents ’’à se forger leur propre vision sur la réalité de la paix et la sécurité au Burundi’’.

Dans son mot de circonstance, Japhet Legentil Ndayishimiye, président de la diaspora burundaise, s’est félicité des actions accomplies par des membres de la communauté burundaise établie à l’étranger au premier rang desquelles la mise en place de la Radio communautaire Cibitoke Diaspora Network (CDN) par des ressortissants de cette province et la création de l’hôpital de référence de Kigutu, dans la province Bururi.

« Les fonds envoyés au Burundi par la diaspora ont augmenté de 3% depuis 2012 », a précisé le président de la diaspora burundaise. Il a demandé que la dimension diaspora soit intégrée dans l’intitulé du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération au Développement.

Le chef de la diplomatie burundaise, Albert Shingiro a fait savoir que son ministère a donné des facilités aux membres de la diaspora dans les procédures administratives pour la mise en place de projets de développement.
Le ministre a profité de cette occasion que cette semaine de la diaspora abordera le développement du secteur de l’agriculture et l’élevage, une nouvelle orientation du domaine de l’éducation, le plan national de santé publique, la justice équitable pour tous, etc.

« Une nouvelle politique de la diaspora sera bientôt mise en place après celle qui date de 2016 et ayant pris fin cette année », a annoncé le ministre Shingiro.

De sa part, le vice-président de la République, Prosper Bazombanza, a appelé aux membres de la diaspora présents « à forger leur propre vision sur la réalité de la paix et la sécurité au Burundi ». M. Bazombanza a en outre affirmé que le Burundi est dans un processus d’ouverture « totale » et de coopération gagnant-gagnant avec ses partenaires tant bilatéraux que multilatéraux.

Notons qu’à la fin de la première tranche des activités prévues pour cette première journée de la semaine de la diaspora, certains médias, dont Iwacu, se sont vus refuser l’accès au lieu de la tenue des débats : « Nous avons des médias comme la RTNB, Rema, Isanganiro et Mashariki TV que nous avons invités », a signifié le protocole.

Forum des lecteurs d'Iwacu

9 réactions
  1. Stan Siyomana

    “La collecte de fonds est une expression décrivant tous les outils et méthodes de transactions financières qui fait appel à un grand nombre de personnes pour financer un projet. Elle s’applique généralement à une organisation à but non lucratif ou à un parti politique…”
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Collecte_de_fonds

    Donc la diaspora burundaise ne doit pas nécessairement être elle-même nantie en occident (comme les milliardaires américains Bill Gates et Warren Buffet) pour essayer de trouver des financements pour quelque projet au Burundi.

  2. Ndumva abo ba diaspora bemera imigambi myinshi bazokora ngo hari kubaka amabarabara.Ama discours demagiques anezereza abatware ntizikenewe nimwerekane ibikorwa .Umwe wese ahere aho avuka ku gatumba aho usanga amashure ariho ari mabi cane,atantebe ,ibitabu canke abigisha bakwiye .Aho usanga higisha abakutsakivi barihwa n’abavyeyi bafise amukoro make cane ariko mubisagara abarimu bakwiye kandi barihwa na leta.banze mwubake ayo mashure murihe n’abo bakutsa kivi ,muzane amazi meza aho kumitumba yanyu ndazi ko abavyeyi banyu banywa ibiziba .Hanyuma ayo ma discours y ‘ibinyoma muyareke ibikorwa vyivugire.Abenegihugu haraho mudufata ko turi ibijuju turazi kandi turabona .Mbe ko mwemera ubuki mutegeka ugira mwebwe iyo muri murorohewe, uwovuga uko mubaye ho botangara ariko ntawobasesera agatabi ariko mukaza kwiyemera ku Barundi mwemera ivyo mudashoboye.Kura amajambo mwerekane ibikorwa.

    • Stan Siyomana

      @Paul Nzobandora
      1. “Mbe ko mwemera ubuki mutegeka ugira mwebwe iyo muri murorohewe, uwovuga uko mubaye ho botangara ariko ntawobasesera agatabi ariko mukaza kwiyemera ku Barundi mwemera ivyo mudashoboye…”
      2. Mon commentaire
      a). Ivyo uvuga vya infrastructure nko kubaka amabarabara, canke ibiraba amashule UBWA MBERE N’IBIBAZO BIRABA “INDONGOZI ZO MU GIHUGU TWITOREYE”.
      b). Mugabo umu diaspora naho wenyene atoba afise amahera yiwe yo kuza gufasha i Burundi, yoshobora gusaba imfashanyo nk’aho asengera, aho akora canke mu bagenzi hanyuma izo ntebe z’ishule zikaboneka.
      Jewe hari abagenzi babiri nabwiye ko nzoja kuraba aho nize umwaka wa mbere baciye bampa umwe wese amadolari 25 kandi ntayabasavye. Ngarutse ndabazaniye udukoko twajishiwe i Burundi (ngo ndabashimire) baranezerewe cane baca baja kuraba neza aho ico gihugu giherereye kw’ikarata.
      c). Mugabo n’abarundi hiyo bakwiye kuva mu bugaba: iwacu kuri succursale ya paroisse kera hari ishuri rimwe gusa. Jewe nicaye ku ntebe zaconzwe bimwe bibayebaye mu biti vyari hafi y’aho nyene. None uyu musi ni kuki abana bicara hasi? Nta komine canke nta bavyeyi bafise ibiti vyoshobora kuvamwo udutebe tubayabaye turuta kwicara kw’ibuye canke mw’ivumbi?
      d). Hari n’umudiaspora yoba yifitiye udufaranga akabona ko twomwungukira gusumba aje kurangurira umugambi i Burundi kandi ivyo vyoba bifashije mu gutanga ubuzi no mu kuzamura ubukungu bw’igihugu. Uwo lero umugambi wiwe ukwamye/bimunaniye ko awushikako ntiwogira ngo yaje kugira izo discours démagogiques uvuga.
      je ne crois pas que la diaspora vient pour participer à quelques élections au Burundi, ce qui la pousserait a faire des discours démagogiques.
      e). LERO NTIDUTERE AKAGERE CANKE NGO DUCE INTEGE abo ba diaspora boba bafise n’ako gatima ko kuza gufasha mu guteza imbere igihugu cabavyaye.

  3. Rukara

    Le problème est que la sécurité, la paix ou la justice ne sont resentis que par des sympathisants reconnus du parti au pouvoir. Ainsi les mesures de démolition de structures n’ayant pas respecté les normés urbaines sont parfois sélectivement appliquées selon que vous êtes sympathisants du parti au pouvoir ou pas, des cas fréquemment dénoncés ou les jeunes du parti au pouvoir se substituent soit a la police ou agents de la justice, toujours des cas de disparitions non résolues example la disparition de ce pauvre gérant d’une maison de passage tout récemment a Gitega et bien d’autres cas.
    De plus une augmentation de 3% d’augmentation de l’apport de la diaspora sur une période de presque dix ans est insignifiant. En plus on devrait la comparer au taux d’augmentation de la diaspora pendant la meme période. En supposant qu’elle a fortement augmenté de plus de 3% pendant cette période due aux suites de la crise politique de 2015, cela voudrait dire tout simplement que la dite augmentation serait négative.
    Si le climat d’affaires au Burundi était sain on le verrait par l’arrivée d’investisseurs étrangers mais pour le moment on ne les voit pas, ils ne sont pas encore convaincu.

  4. Binkaa

    Je crois savoir qu,il s,agit d,une diaspora aux couleurs du parti au pouvoir CNDD.

    • Yan

      Icombwira ingene Japhet yatowe na durée ya mandat yiwe…

      • Yaga

        Ce n’est la diaspora burundaise. C’est plutot une association composee par des members de la diaspora des burundais. Or tout burundais de la diaspora ne fait pas parti de cette association. Donc Japhet represente les membres de cette association.

    • Stan Siyomana

      @Binkaa
      Pour l’entrepreneur burundais (qu’il soit de la diaspora ou pas) c’est le climat d’affaires au Burundi (rapports de Doing business in Burundi) qui importe avant tout.
      Uwufise umugambi nyawo wo guteza imbere Uburundi ntiyokwitwaza ngo arindiriye ko “le parti au pouvoir CNDD” ibanza kuva kuri ubwo butegetsi.
      Aux Etats-Unis, il y a de grandes compagnies qui soutiennent financièrement (en même temps) tous les deux grands partis politiques (le parti démocrate et le parti républicain) (peut-être parce que leurs employés appartiennent à tous ces partis).

    • Peter James

      Uwuvugako ari diaspora ya cndd fdd
      Ariko aratakaza umwanya kandi yibuke ko intwaro za kera zitigeze zorohereza diaspora.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Covid-19, faut-il en rire ou en pleurer ?

”Ils ne mouraient pas tous mais tous étaient frappés’’… La Covid-19 (puisqu’il faut l’appeler par son nom) continue de peupler nos hôpitaux-mouroirs, ces lieux de transit pour Mpanda et autres Ruziba, nos dernières demeures. Et nous continuons d’y accompagner, en (…)

Online Users

Total 1 393 users online