Dimanche 21 avril 2024

Culture

Le journaliste Patrice Ntibandetse n’est plus

28/02/2017 12
Patrice Ntibandetse tenant une canne à l'entrée du Groupe de Presse Iwacu
Patrice Ntibandetse tenant une canne à l’entrée du Groupe de Presse Iwacu

Le journaliste Patrice Ntibandetse est décédé. Après son passage à la RTNB, il a été pendant, longtemps, chargé de la communication auprès du Bureau de l’UNESCO au Burundi, avant sa retraite. Attentionné, il avait toujours, un petit conseil pour les jeunes journalistes. L’UBJ se dit attristée par cette perte.

Forum des lecteurs d'Iwacu

12 réactions
  1. Dr Colin Nicholls, Ancien Représentant de l'UNESCO au Burundi

    C’est avec consternation que j’apprends la nouvelle du décès de Patrice Ntibandetse. Patrice fut un pilier des médias burundais, l’un des doyens à avoir laissé une empreinte indélébile sur le paysage médiatique du Burundi, sa patrie.
    Il me laisse le souvenir d’un professionnel compétent, serein, toujours ouvert à la discussion ne cherchant que le progrès des moyens de diffuser et de partager l’information.
    Pendant les années que j’ai eu l’honneur de diriger le Bureau de l’UNESCO au Burundi Patrice a toujours été un collègue et, pour moi personnellement un guide éclairé dans les arcanes des médias burundais.
    A sa famille éprouvée par sa disparition je transmets mes condoléances, sincères et profondes, en vous confirmant que Patrice a marqué de son bref passage ici bas non seulement le Burundi mais l’UNESCO. Requiescat in Pace Sempiterna.

  2. Jean Nzeyimana

    Au petit séminaire de Kanyosha, Patrice me tenait dans une seule main jusqu’au niveau de ses épaules: il ,’avait surnommé ‘Kabeba’;
    A la fin de mes études, il m’a ardemment recruté à l »ABP, et j’ai dû lancer en l’air une pièce de monnaie pour me déterminer entre l’agence et Le Renouveau;
    A ‘école de Journalisme, il patientait gaiement que le minibus qui nous rentrait (de droit pour lui, par magnanimité du directeur Gérard Ntahe pour moi) commence par moi à Kinindo et termine par lui à Ngagara parce que le chauffeur Shabani habitait à Buyenzi;
    Dans le cycle de formations de la Fondation Friedrich Naumann, son humour (ré)chauffait l’audotoire;
    A l’UNESCO, il y avait une place pour moi pour quelque séminaire pour professionnels des médias;
    Quelques temps avant son décès, il avait accepté de m’héberger dans son bureau déjà partagé avec Marc Nkunzimana, ancien directeur de TV Burundi;
    Moi je l’appelais tout simplement « Patrick mon chéri ».
    Adieu Patrick, on se reverra au Paradis! Mes condoléances à sa famille.

    Jean NZEYIMANA

  3. Athanase Karayenga

    Mes vives condoléances à la famille de Patrice Ntibandetse, à ses proches, amis et anciens collègues.

    Patrice me laisse le souvenir d’un grand journaliste qui alliait professionnalisme, bienveillance et humour. Me revient à l’esprit son rire aigu qui secouait tout son corps quand il lançait ou savourait une blague ou un trait d’humour acéré.

    La vie passe certes. Mais demeure de Patrice une image de générosité et d’ouverture sur le monde.Qu’il repose en paix !

    Athanase Karayenga

  4. Fofo

    RIP

  5. Simon Kururu

    J’ai rencontré Patrice Ntibandetse pour le première fois au Petit Séminaire de Kanyosha en 1963. On s’est retrouvé à la Voix de la Révolution après ses études à Bordeaux en France. Puis, il a été nommé successivement Directeur de l’Agence Burundaise de Presse, Directeur Adjoint, puis Directeur de l’Ecole de Journalisme, Conseiller du Recteur de l’Université du Burundi et enfin engagé par l’UNESCO.

    L’image que je garde de Patrice: courtoisie, affabilité, bonté, assiduité au travail, attachement à sa famille et à ses amis.

    Que la terre lui soit légère

    Simon Kururu

  6. Nyenicubahiro Antime

    Niyiruhukire murundi.
    Nyakwigira, ukambonera Ndayuhurume umuntahirize uti intore nti ziramba.

  7. Augustin Kabayabaya

    C’est un monument du journalisme burundais qui vient de tirer sa révérence. Patrice Ntibandetse était un modèle de bonté, de sagesse et de probité. Doué d’un grand sens d’humour et de professionnalisme, il était un peu comme cette muse auprès de laquelle bon nombre de ses jeunes confrères pouvaient puiser de l’inspiration. Ce n’est donc pas étonnant qu’il ait, de son vivant, su susciter et orienter des vocations dans le monde des médias. Que son âme repose en paix.

  8. Thaddee Hatunga

    C’est sous sa direction,sagesse et professionalisme que je fit mes premiers pas dans le métier de journalime. Patrice et son directeur adjoint etaient comme des peres que des patrons meme Un correspondent venue du fin fond du pays. Je garde de lui un homme affable tout en restant rigoureux. C’est une perte enome tant personnelle et national. Paix a son am et que la terre des ancetres lui so it legere. Ce n’est qu’au revoir.

  9. Athanase NTIYANOGEYE

    patrice Ntibandetse était pour moi un modèle de la maturité et de la sagesse. il a dirigé l’Agence Burundaise de Presse pendant une dizaine d’années. C’est sous sa direction qu’on a lancé le réseau des correspondants provinciaux qui ont permis d’améliorer la couverture territoriale du pays en actualité nationale. Sachez aussi qu’il a été Directeur Adjoint de l »école de journalisme de Bujumbura, et formateur des journalistes de la CEPGL dans le domaine de la presse écrite et des Agences.

    Que Dieu ait son âme

    Athanase NTIYANOGEYE

  10. kimararungu

    IMANA RUGIRAVYOSE IMUSHIRE MU BWAMI BWAYO

  11. Entre 1992-1993, Patrice Ntibandetse a guidé mes premiers pas dans le métier. Compétent, humain, drôle, Patrice était un homme attachant et rigoureux. Ainsi, il rejoint les Laurent Ndayuhurume, Antoine Ntamikevyo, quelques uns des grands noms qui ont marqué notre paysage médiatique .
    Je m’incline respectueusement devant sa mémoire et présente mes condoléances à la famille.
    Antoine Kaburahe

    • Didace Baranderetse

      Ayant particulièrement connu Patrice Ntibandetse à l’Ecole de Journalisme de Bujumbura et plus tard en tant que Directeur de l’Agence Burundaise de Presse (ABP), je garde de lui l’image d’un homme qui a toujours su allier rigueur dans le travail et humour avec les collègues, qu’ils soient de la Presse écrite ou évoluant dans l’Audiovisuel.

      Que le Tout-Puissant accueille son âme.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Une responsabilité de trop

« Les décisions prises par la CVR ne sont pas susceptibles de recours juridictionnels. » C’est la disposition de l’article 11 du projet de loi portant réorganisation et fonctionnement de la Commission Vérité et Réconciliation analysée par l’Assemblée nationale et le Sénat (…)

Online Users

Total 5 495 users online