Politique

Le Frodebu plaide pour un vaste rassemblement pour 2020

22/11/2019 Rénovat Ndabashinze Commentaires fermés sur Le Frodebu plaide pour un vaste rassemblement pour 2020
Le Frodebu plaide pour un vaste rassemblement pour 2020
M.Nahimana (au milieu) « Il y a certainement des difficultés, mais après 2015, la situation s’est petit à petit améliorée. »

Sauvegarder les acquis de la démocratie et la bonne gouvernance, instaurer un Etat de droit où les lois sont une référence dans la gestion du pays, etc. Tel est l’objectif du parti Sahwanya Frodebu pour 2020. Une annonce faite jeudi 21 novembre, lors de la présentation de sa stratégie électorale.

Selon Claver Nahimana, président du parti, cette stratégie vise un vaste rassemblement. Et de nuancer : « Ce n’est pas une coalition telle qu’elle est décrite dans la Constitution ou la loi électorale. C’est une structure construite sur le programme et le candidat du parti Frodebu. » Même à la CENI, on sera inscrit comme le parti Sahwanya Frodebu. Des organisations de la société civile, des indépendants … y sont les bienvenus. « S’ils apprécient notre programme, on va se mettre ensemble. Ils auront même le droit de proposer des amendements avant que notre programme soit revalidé par les initiateurs de la stratégie».

A cette occasion, le parti Frodebu a présenté au public présent son candidat aux présidentielles de 2020. Il s’agit de Léonce Ngendakumana, vice-président du parti.

Quid de la situation politique sur terrain ? Tout en reconnaissant l’existence de certaines contraintes pour les partis politiques sur terrain, M. Nahimana trouve que l’espace politique n’est pas verrouillé. « Il y a certainement des difficultés, mais après 2015, la situation s’est petit à petit améliorée». Pour lui, les contraintes ne peuvent pas empêcher d’avancer.

Réagissant sur l’emprisonnement des quatre reporters du journal Iwacu, M. Nahimana a demandé leur libération : « Il faut relâcher ces journalistes. » Et de proposer : « Au plus vite, il faut un cadre de dialogue entre les journalistes et le gouvernement pour s’accorder sur comment intervenir en cas d’un événement malheureux, ou d’une attaque. »Sinon, tranche-t-il, de telles situations pourront se reproduire.

D’après lui, en cas d’intervention des forces de l’ordre sur un terrain de bataille, il doit y avoir une réglementation, un code de conduite pour éviter que les journalistes soient accusés de complicité. Une pratique en vogue, selon lui, même dans les pays développés.

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

Editorial de la semaine

On n’est jamais mieux que chez soi

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur On n’est jamais mieux que chez soi

Un accord signé le 24 août entre la Tanzanie et le Burundi où 180 mille réfugiés burundais en Tanzanie devraient rentrer dans leur pays d’origine de gré ou de force a soulevé un tollé général. De par les agissements des (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 315 users online