Jeudi 29 septembre 2022

Politique

Le Burundi fermera son ambassade à Oslo en l’an 2018

21/12/2017 9

L’assistant du ministre des Relations extérieures, Bernard Ntahiraja, affirme que les autorités burundaises ont décidé de la fermeture de l’ambassade en Norvège.

Drapeaux du Burundi et de la Norvège

Il souligne que cette mesure s’inscrit dans la restructuration de la couverture diplomatique : «Ce n’est pas une rupture. Les relations diplomatiques sont bonnes et continuent». Ce qui change, précise-t-il, c’est la résidence de l’ambassadeur : «Celui-ci ne sera plus établi à Oslo».

Aussitôt de renchérir : «Un ambassadeur peut représenter un pays ayant sa résidence dans un autre ». Le Burundi n’est pas le seul pays au monde qui fait cela. «Même d’autres le font».

C’est prévu, tient-il à préciser, dans la convention de Vienne sur les relations diplomatiques. «C’est donc tout à fait normal», explique-t-il.

Cet assistant du ministre fait savoir que la décision entrera en vigueur l’année prochaine. Néanmoins, il se garde de toute précision sur la date.

M. Ntahiraja confie que la fermeture de l’ambassade en Iran a été également arrêtée.

Forum des lecteurs d'Iwacu

9 réactions
  1. Jean Habonimana

    Le Zaïre de Mobutu était tout aussi destructeur de l’économie, des vies et des valeurs morales comme les DD. Résultat : les diplomates zaïrois dans le monde dormaient dans leurs voitures faute d’argent. Les zélateurs du régime dans la diplomatie risquent de connaître le même sort et vont perdre de leur superbe pour défendre les crimes contre l’humanité.

  2. j p dumoulin

    Le pouvoir galere grave !!! L’argent y a plus apparemment….
    Pauvre Burundi vraiment, et dans tous les sens du terme. Comment detruire a petit feu un si beau pays…..

  3. Jereve

    Avez-vous observé ce phénomène ? A chaque fois qu’on ferme une ambassade ou qu’on rappelle les fonctionnaires de l’ambassade, au moins la moitié du personnel ne rentre pas au bercail. Certains préfèrent demander l’asile ; on ne saura jamais les raisons qu’ils avancent pour motiver leur demande. En tout cas, ils ne peuvent pas invoquer les persécutions qu’ils craignent de la part d’un régime qu’ils ont si fidèlement servi. Peut-être qu’ils demandent l’asile pour des raisons économiques. Ou tout simplement que nous sommes des experts dans l’art de tourner la veste.

  4. Karanga

    @Kibwa
    C’est bien vu en effet , il ne faut pas que ces apprentis dictateurs cherchent refuge dans les pays occidentaux surtout que les burundais ayant la double nationalité sont dans la ligne de mire du pouvoir de Bujumbura. On reste attentif aussi

    • Source du Nil

      @Kibwa :Les embassades du BurundI à Kigali et du Rwanda à Bujumbura assurent un service minimum,leur fermeture n’aura aucune consequence sur le mouvement des personnes et les biens, car les echanges commerciaux entre les deux pays voisins sont nuls.

  5. kisigos

    Et Kigali, Bruxelles etc. quand ??

    • Znk

      @kisigos
      A Kigali c’est déjà fait! Tu le sais bien en plus espèce d’hypocrite (faux cul)!

  6. Muntu

    Le gouvernement n’a pad d’argent pour faire fonctionner ces ambassade.

    • Meursault

      Le Burundi est désormais considéré comme persona non grata dans les pays scandinaves! DD attention: le cercle risque de se refermer sur vous.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Une décision qui replace le droit à l’honneur

La décision gêne, dérange, embarrasse. La Cour de Justice de la Communauté Est-Africaine (EAC) a, dans sa chambre d’appel, conclu que la décision de la Cour constitutionnelle du 5 mai 2015 autorisant le candidat du parti au pouvoir d’alors à (…)

Online Users

Total 1 582 users online