Mardi 27 septembre 2022

Économie

Coopération belgo-burundaise: 15 conventions de subsides en faveur des CEM/CFP

28/08/2022 1
Coopération belgo-burundaise:  15 conventions de subsides en faveur des CEM/CFP
Abou El Mahassine Fassi-Fihri : "Plus de 12 mille lauréats ont été formés au travers ce partenariat"

15 directeurs des Centres d’Enseignements de Métiers (CEM) et Centres de Formation professionnels (CFP) ont reçus des conventions de la part de l’Agence belge de Développement, Enabel, ce vendredi 26 août 2022 à Muramvya.

Ils vont bénéficier au travers de ces conventions de subsides d’un financement direct de 737.000 Euros soit 1.604.000.000 BIF. Les cérémonies de lancement officiel ont eu lieu au Centre de formation professionnel de Muramvya.

Abou El Mahassine Fassi-Fihri, représentant d’Enabel au Burundi a fait savoir que grâce au financement du Royaume de la Belgique, Enabel soutient une vingtaine de métiers dans ces centres.

“On a lancé une étude et 55% des lauréats ont des chances d’être insérés dans le marché du travail », s’est-il réjouit. Il reconnaît néanmoins qu’il y a du pain sur la planche puisqu’une autre moitié ne peut pas encore avoir du travail.

Selon lui, plus de 12 mille élèves ont été formés grâce à ce partenariat. Ils se réjouit des élèves, qui maintenant, grâce au métier appris, réussissent leur vie. Il soutien en plus que les jeunes qui sortent des 15 centres sont solvables quand ils obtiennent des crédits.

Il appelle les institutions de microfinance, la Banque d’Investissement pour les Jeunes, la Banque des femmes, le Programme autonomisation des jeunes à ne pas hésiter à leur octroyer des emprunts. “Le taux de remboursement est à un niveau suffisant”.

S’exprimant au nom des 15 responsables des Centres d’enseignements des métiers, Bernard Rukerandanga, directeur du Centre de Muyinga, a remercié le ministère qui a choisi un partenaire judicieux.

Il a demandé à Enabel de poursuivre son appui. Il a supplié également le ministère chargé de l’Education à continuer à chercher des partenaires dans le secteur des métiers.
“Merci au Royaume de Belgique pour ce soutien louable”, a réagi Nestor Niyonzima, Directeur général de l’Enseignement technique, de la Formation professionnelle et des Métiers. Il a ordonné aux directeurs provinciaux de s’investir pour suivre de près l’utilisation de ces subsides.
Les directeurs des Centres des enseignements des métiers et le directeur générale en charge de l’enseignement techniques s’accordent pour dire que ce secteur fait face aux problèmes de manque d’équipement et de consommables.

“Les partenaires ont été mobilisés. Le royaume de Belgique est leader, bientôt un projet avec la Banque mondiale va débuter”, a rassuré M.Niyonzima.
Les 15 centres soutenus par Enabel attendent 1.900 apprenants dans 11 filières de formation. Le Burundi compte plus de 200 centres d’enseignements de métiers.

Forum des lecteurs d'Iwacu

1 réaction
  1. NZISABIRA Thierry

    BRAVO à ENABEL ayant des interventions qui contribuent significativement à l’amélioration des conditions de vie socio-économique des communautés

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Une décision qui replace le droit à l’honneur

La décision gêne, dérange, embarrasse. La Cour de Justice de la Communauté Est-Africaine (EAC) a, dans sa chambre d’appel, conclu que la décision de la Cour constitutionnelle du 5 mai 2015 autorisant le candidat du parti au pouvoir d’alors à (…)

Online Users

Total 1 513 users online