Lundi 08 août 2022

Politique

La Ceni soutient le nouveau calendrier électoral

18/06/2015 18
Pierre-Claver Ndayicariye : « allons tous aux élections »
Pierre-Claver Ndayicariye : « allons tous aux élections »

« Au de-là des enjeux qui entourent le processus électoral de 2015, la majorité de Burundais souhaite aller aux élections », lance le président de la Ceni, Pierre-Claver Ndayicariye, dans un point de presse donné ce mercredi 17 juin. Il estime que «les partenaires électoraux doivent tout faire pour respecter cette volonté de la population.»
Dans un communiqué lu par Philippe Nzobonariba, le porte-parole et secrétaire du Gouvernement, il rappelle que le calendrier électoral annoncé au lendemain du sommet de l’UA à Johannesbourg, est définitif.

Le président de la Ceni affirme que la commission électorale souhaite « la présence massive d’observateurs tant nationaux qu’internationaux pour qu’il y ait des élections libres et transparentes.»

Sur la question du retrait de l’église catholique du processus électoral, la réponse de M.Ndayicariye est sans équivoque: « le retrait des prêtres ne signifie pas le retrait de tous les catholiques des élections». Et d’enchaîner : « avant d’être catholique, on est d’abord Burundais».

Enfin, la Ceni signale que le retrait des cartes d’électeur se poursuit au siège de chaque Ceci (Commission électorale communale indépendante).

Forum des lecteurs d'Iwacu

18 réactions
  1. Ndibubone

    Igihugu c’Uburundi cararamburuye umwaka havuka abantu comme ce petit monsieur. Si je me comporte comme lui, s’il vous plait, veuillez me traiter de tous les noms que vous voulez, incluant indambu. C’est degueulasse!

  2. Stan Siyomana

    1. Je trouve que la Commission electorale nationale independante (CENI) soutient SON PROPRE CALENDRIER ELECTORAL, mais pas celui de l’Union Africaine (qui d’ailleurs n’existe pas, et ne doit meme pas exister puisque ce sont le Gouvernement burundais et l’opposition qui doivent s’entendre la-dessus APRES CONSULTATION.
    2. Si Mr. Pierre-Claver Ndayicariye, president de la CENI, voulait reellement prendre compte des recommendations de l’Union Africaine, JAMAIS IL N’AURAIT PU ANNONCER CE NOUVEAU CALENDRIER ELECTORAL (QU’IL DIT DEFINITIF) AU LENDEMAIN MEME DU SOMMET DES CHEFS D’ETAT AFRICAINS (sommet du 13 juin 2015 a Johannesburg, Afrique du Sud).
    « 10 (iii). La date des elections devra etre fixee PAR CONSENSUS ENTRE LES PARTIES BURUNDAISES, dans l’esprit du communique de la CAE du 31 mai 2015 DEMANDANT UN REPORT DES ELECTIONS ET SUR BASE D’UNE EVALUATION TECHNIQUE CONDUITE PAR LES NATIONS UNIES. »
    (Voir Union Africaine: « Communique du Conseil de paix et de securite de l’UA. 515 eme Reunion au niveau des chefs d’Etat, 13 juin 2015, Johannesburg, Afrique du Sud »). Lu sur Bujumbura News.
    3. Les observateurs internationaux ne viendront pas parce que tout simplement « la Commission electorale souhaite la presence massive d’observateurs tant nationaux qu’internationaux p0ur qu’il y ait des elections libres et transparentes » (comme dit Pierre-Claver Ndayicariye).
    L’UNION AFRICAINE A BIEN EXPLIQUE SOUS QUELLES CONDITIONS SA MISSION D’OBSERVATION ELECTORALE METTRA PIED AU BURUNDI:
    « 10(vi). Le deployment d’une mission d’observation electorale de l’UA , SI LES CONDITIONS DE LA TENUE D’ELECTIONS LIBRES, REGULIERES, TRANSPARENTES ET CREDIBLES, CONFORMEMENT A LA CHARTE AFRICAINE DE LA DEMOCRATIE, DES ELECTIONS ET DE LA GOUVERNANCE, SONT REUNIES »
    (Voir Union Africaine: « Communique… »).
    DONC, LE GOUVERNEMENT BURUNDAIS ET SA CENI ONT DU PAIN SUR LA PLANCHE.

  3. Ntahitangiye

    C’est scandaleux! Comment pouvons-nous nous entre-tuer pour des textes que nous ne comprenons pas ! Ubujuju bwacu bungana iki ?
    Tenez:
    Conference “What ways ahead for Burundi?”
    Stef Vandeginste – Université d’Anvers
    Palais d’Egmont – Bruxelles
    18 June 2015
    Le professeur Stef Vandeginste vient d’analyser notre constitution (à notre place) . Articles 96, 103, 104, 195 etc. Il révèle que rien n’est précisé ni sur la fin du mandat présidentiel ni sur la fin du mandat de l’Assemblée nationale(il y a un silence) et conclut qu’on peut reporter les élections sans craindre le vide constitutionnel.
    C’est très grave Monsieur Stef ! !!
    Nous avons commencé à nous entre-tuer en interprétant les accords d’Arusha et la constitution, et voilà que nous allons aggraver la situation et continuer à nous entre-tuer en y ajoutant l’ interprétation du silence sur la fin du mandat présidentiel et de l’Assemblée national.
    Voici l’adresse du document:
    http://www.arib.info/Stef-Vandeginste-EGMONT-180615.pdf

  4. MAYUGI

    Ayo mahera uca aragoye kabisa!!

  5. PCE

    Que sait il de la volonté populaire ce Ndayicariye ? Il ne represente que son parti politique le CNDD-FDD , il ne represente ni une ethnie , ni une région définissable. Il parle donc au nom d’un petit groupe de membres du CNDD-FDD , probablement des Imbonerakure aussi. Encore un produit de la démocratisation de la vie politique mais qui narque la démocratie . Ce Ndayicariye est un radical libre de la vie politique

  6. Terimbere

    Aha!!
    Le President de la ceni affirme que la majorite des Burundais veulent aller aux elections; qu’il nous dise aussi que la majorite des Burundais veulent Peter comme President!
    D’ailleurs il ferait encore mieux d’epargner l’argent et le sang de ses citoyens en declarant les results de ces mascarades electorates aujourd’hui puisqu’il les a déjà!
    Enfant d’abord puis leader des Bakiros, mouvement catholique, il vient de trahir sa conscience en se moquant de cette noble institution.
    Si desormais les institutions ne trouvent plus de lois pour justifier son existence ou ses actions, le Burundi donc n’est plus regi par des lois, donc n’est plus un Etat!
    Et la formule est desormais: La majorite des Burundais…
    Hello!!!! La majorite des Burundais, ce qu’ils pensent, on l’a vu le jour du coup d’etat, tout le pays etait en fête!!
    Meme Peter est sans equivoque!

    • Iuvenis Mujeune

      Je m’etonne que vous réagissiez de la sorte aux propos de Ndayicariye. Attendez le 29 et vous verrez s’il dit la vérité ou non. Il parle des élections et vous parlez d’argent et de sang. Qui a un meilleur langage? Par ailleurs, le langage de Ndayicariye ne contredit en rien celui du président de la Conférence des Évêques Catholiques qui a affirmé ne pas empêcher aux catholiques de se rendre aux Urnes.

      • Terimbere

        Interessant! Toi parler d’elections!
        Les elections democratiques doivent etre en conformite avec la loi, dans des conditions apaisees, ou les electeurs sont libres, ou les candidats sont tous au meme pied d’egalite et disposant les memes chances et acces a l’electorat face a une Ceni independante et competente!
        Crois-tu qu’une enseignante de l’ecole primaire est capable de donner son avis face a un professeur de Droit a l’universite en matiere d’interpretation de certains articles de notre constitution concernant le fonctionnement de la ceni et crois-tu vraiment que cette ceni telle qu’elle est aujourd’hui est capable d’organiser des elections democratiques aujourd’hui?????
        Si tu es un homme sincere, je connais ta reponse!

  7. mami

    Nous voulons voter et changer les choses pour être bien gouvernés. NON à KIGOBE – KAJAGA BIS!

    • Baobab

      @mami
      « Nous voulons voter et changer les choses pour être bien gouvernés. NON à KIGOBE – KAJAGA BIS! »
      Nuance! Vous voulez voter pour retourner à la monarchie! A l’époque où les enfants élus naissaient avec des semences de sorgho dans leurs mains! A l’époque où on était chef (d’Etat) à vie! Soyez plus explicites!!!

  8. NZIGAMASABO

    La CENI n’est plus ni moins qu’une caisse de resonnance du CNDD-FDD!!!!

  9. toulouse

    LES URNES: LA REPONSE DU PROBLEME POLITIQUE BURUNDAIS= frome democratique
    . A bas la nouvelle forme de colonisation là ou presque tout est dicté de l’ esterieur.Le Burundi est un pays souverain & independant

    • Jambo

      Les urnes ne sont pas le véritable problème mais le candidat inconstitutionnel et la ceni non consensuelle.Du reste,la misère est lot quotidien des burundais à moins de démontrer le contraire.Malheureusement ,le Burundi n’est pas indépendant économiquement avec environ 52 % des aides extérieures du budget sans oublier que les impératifs régionaux et mondiaux dictent directement ou indirectement l’économie nationale. Et tu dis que l’extérieur n’a aucun mot à dire,too loose?

    • Amédé

      Toulouse, rendez-vous au Virunga à Bellefontaine.

  10. Jereve

    Élections « volonté de la population »? Gros mensonge! Il s’agit bel et bien de la volonté d’un seul homme.

    • Musa

      Il n est pas seul, c est la ou on se trompe.Il a du soutien d une partie de la population, si il etait seul, le problemr n aurait pas ainsi dure.En comprenant cela de cette facon, on reconnait que ce qui ont un point de vue contraire au notre sont aussi Burundais si non bnjr l exclusion et ……

      • Amédé

        là où tu te trompes toi aussi Musa, c’est que la plus grande partie de ses soutiens le font par peur de perdre le peu d’avantages en miettes, ou pire le vie. Si seulement nous pouvions avoir une CENI digne de ce nom, tu serait étonné de voir la façon dont ton champion connaîtrait l’aventure de l’autre Pierre en 1993.

    • tohoza

      Il ne faut pas comparer l incomparable pourqoi parce qu’ il ya plus de 80% de burundais qyui veulent voter son president peut importe le quel! Jereve, il faut savoir mesurer tes ecrits.!!! diminue tes emotions et sentiments et sois rationel

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Pénurie du carburant. La voie lacustre serait un soulagement

Les pénuries épisodiques de carburant n’ont rien de nouveau au Burundi. Mais celle que nous vivons se distingue des précédentes par sa longueur et sa gravité qui compliquent encore davantage le quotidien de la population. Devant des stations-services, à sec (…)

Online Users

Total 1 586 users online