Samedi 28 janvier 2023

Archives

Kinama : le représentant du site des déplacés appelé Socartie assassiné

09/05/2016 8
Le corps sans vie de Gervais Simbagoye.
Le corps sans vie de Gervais Simbagoye.

Selon des sources policières, cet homme a été abattu ce lundi 9 mai vers 12 heures dans le quartier Bubanza de la zone Kinama à la 12ème avenue au No 17. Ce sont des hommes armés de pistolets qui l’ont tué, ils étaient sur une moto.

La victime a été identifiée, il s’agit du représentant du site des déplacés ’’Socartie’’. Il s’appelle Gervais Simbagoye.

Des témoins affirment que c’est un ancien militaire.

Cette attaque a été rapide, ces criminels ont réussi à filer à toute allure et à se volatiliser juste après leur forfait.

D’après Pierre Nkurikiye, porte-parole de la police, ces hommes armés avait suivi depuis un bon bout de temps cet homme avant de lui tirer dessus. Il a reçu une balle dans la tête.

Forum des lecteurs d'Iwacu

8 réactions
  1. Karikera

    Ewe sha Hima Jeremy, iyo winumira wari kuba ukoze guko enquête yawe ni trop rapide et baclée.Muri aka kanya wamaze kumenye abakoze iryo bara canke wagomvye kwambika ibara abantu.

  2. Oui, effectivement, nous deplorons la mort de cet innocent. Sinduhije et sa clique du CNARED continuent a endeuiller le Peuple Burundais dans le cadre de chercher des postes giteux. Je pense que la population Burundaise dira non a ces terroristes soutenus par la Belgique et Kagame

    • Meurlsaut

      @Hima jeremy! Laissez-moi dire à cet adulateur du pouvoir dd à la recherche des prétextes pour cacher et coller aux autres leurs crimes que tôt ou tard le pouvoir sanguinaire de Bujumbura et sa clique des courtisans en répondront devant Dieu et devant l,histoire.Si Kagame est l,auteur des crimes qui se commettent à Bujumbura pourquoi ne pas traverser la Kanyaru et lui administrer une leçon de savoir vivre! Vous aurez l’appui de Paris avec des résolutions bidons!!

    • Lambert

      Iyo uba uwundi ntaco wavuga ariko le jour vyose bizoja ahabona tuzokumenya naho winyegeza.

    • Muhima Mweru

      Mr Hima, « Selon que vous serez puissant ou misérable, les jugements de cour vous rendront blanc ou noir » a dit La Fontaine. Votre jugement ne reflète pas la réalité. Un Ex FAB abattu en pleine journée et vous voulez croire qu’il s’agit de Sinduhije. Et d’ou vient Kagame dans tout çà? Tu as raison de couvrir les criminels au pouvoir pour en accuser les autres, il s’agit d’une complicité!! Quel honnêteté ?.

  3. Kosina

    Mes condoleances.
    La declaration de Nkurikiye est tres interessante: …ces criminels armes ont suivi pendant un bout de temps cet ancien militaire…qui l’a revele a la police? Police est-elle meme ou une autre personne? A-t-on besoin de recherches? Le sang d’un frere tue n’apportera jamais la benediction, wewe wica canke utuma abandi uzobibazwa…kwisi canke mwijuru.

  4. Jean Claude

    Et comme d’habitude selon Peter Nkur, les enquêtes sont en cours…

    • Mpanuzi

      Vraiment, vs tuez des innocents et vs accusez Sinduhije , la belgique, kagame ou cnared?comment la police a-t-elle su que le victime etait suivit un bon bout de temps?pourquoi on n’a pas arrete le criminel?comment un criminel reussi a tue une personne ds le quartier pnd la journee sans etre identifie?pourquoi la cible etait un-FAB representant tutsi des rescapes de la guerre de 93?IMANA izokwiyishuriza kndi idatevye.Mwihangane.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Une conscience collective pour recouvrer les fonds dérobés

Samedi 21 janvier, dernier jour de la prière interconfessionnelle organisée par le parti au pouvoir Cndd-Fdd, le Président Ndayishimiye a appelé les leaders à “remettre les choses en ordre” pour le relèvement économique du pays. Il les a exhortés à (…)

Online Users

Total 2 524 users online