Mercredi 12 mai 2021

Archives

“Je suis heureux de respirer l’air de la liberté même si c’est pour des raisons de santé”

05/05/2013 Commentaires fermés sur “Je suis heureux de respirer l’air de la liberté même si c’est pour des raisons de santé”

Après une année et trois mois en prison, [Hassan Ruvakuki a été libéré pour aller se faire soigner ce 6 mars par le procureur général de la République->https://www.iwacu-burundi.org/spip.php?article4981]. Sa femme, ses deux filles, ses voisins, ses amis, ses collègues… s’étaient rassemblés devant sa maison pour un accueil chaleureux.

<doc7309|left>"Je suis heureux de respirer l’air de la liberté même si c’est pour des raisons de santé", se réjouit Hassan Ruvakuki, journaliste de la radio Bonesha FM et correspondant de la Radio France Internationale. "Enfin, ajoute-t-il, je vais voir ma fille qui est née alors que j’étais en prison."
En début d’après midi, il sort de la prison de Muramvya sous les yeux de son directeur à la radio Bonesha FM ainsi que du président de l’Union Burundaise des Journalistes, pour prendre la route vers Bujumbura.
Aucun délai ne lui a été précisé quant à la durée de sa liberté.

"Vive les journalistes, vive Hassan !"

A son domicile sis dans la zone Buyenzi, une foule l’attendait. Des cris, les doigts levés en V de victoire, des bousculades, l’accueil était chaleureux et très mouvementé. Les journalistes essayent de prendre des images mais, ils se heurtent à la foule qui veut être toucher Hassan et lui exprimer la joie de le revoir.
Après avoir franchi le portail de la concession dans laquelle il vit, sa femme, avec beaucoup d’émotion, l’embrasse tendrement : "Je n’ai pas de mots pour exprimer exactement ce que je ressens", répond-elle aux questions des journalistes. Puis c’est le tour de ses deux enfants.
La dernière née ne peut reconnaître son père puisqu’il ne l’a jamais vu avant…

Ses voisins, ses amis se suivent pour lui serrer la main et lui exprimer leur solidarité : "Vive les journalistes, vive Hassan !" crient ceux qui sont restés derrière la clôture.

Tout le monde espère une libération totale pour le journaliste Ruvakuki

Hassan Ruvakuki plaide toujours innocent et rappelle qu’il n’a fait que son travail. Et il espère être libre pour du bon : "Il y aura nécessairement une limitation par rapport à ses déplacements et cela va être notifié par l’administration pénitentiaire", indique Me Fabien Segatwa, un de ses avocats. Il rappelle que le Ministère Public a fait un pourvoir en cassation : "Nous allons peut-être l’accompagner et nous voulons qu’il examine favorablement notre requête et pour que l’affaire soit clôturée."

L’emprisonnement de Ruvakuki était une injustice, fait savoir Patrick Nduwimana, directeur de la radio Bonesha FM : « Nous avons longtemps clamé son innocence et nous espérons bientôt sa libération conditionnelle puis totale. » Alexandre Niyungeko, président de l’Union Burundaise des Journalistes se réjouit lui aussi et remercie les autorités pour ce pas franchi. Il interpelle les pouvoirs publics de libérer Hassan définitivement.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

La fête et la Covid-19

Au Burundi, le 1er mai, la journée internationale du travail a été célébrée avec faste pour honorer « ceux qui de la nature brute ont taillé et ouvragé toute la splendeur que nous contemplons », pour reprendre les mots de (…)

Online Users

Total 2 067 users online