Mardi 27 juillet 2021

Nécrologie

Iwacu en deuil

21/05/2017 9

fb_img_1495370099435Isaac Nduwayo chef charroi du Groupe de Presse Iwacu, vient de nous quitter ce dimanche après-midi à l’hôpital roi Khaled, emporté par une fulgurante maladie.La direction, les journalistes et tout le personnel du Groupe de Presse s’associent à la famille de notre collègue.

Forum des lecteurs d'Iwacu

9 réactions
  1. Ayahu Jean Pierre

    Toute non amitié à la famille de Nduwayo Isaac,
    Meilleures pensées au Group Iwacu
    Portez-vous bien et soient bénis

  2. Benjamin

    Toutes mes condoléances à la famille ainsi qu’aux amis de ce beau jeune homme parti bien trop tôt.

    Que le Seigneur l’acceuille dans son Royaume.

  3. Gacece

    Il est parti, loin là-bas, d’où on ne revient pas, mais où nous devrons tous aller.

    Il est parti, laissant un vide dans vos coeurs, autant que dans vos têtes. Mais même si ce vide va se réduire au fil du temps qui va passer, il est possible d’en remplir et d’en garder vive une partie.

    Il paraît que le meilleur moyen de laisser quelqu’un partir, là-bas, est de l’accompagner avec les meilleurs souvenirs que vous avez eu de lui et avec lui.

    Servez-vous-en pour combler ce vide que son départ a laissé, pour ne pas avoir à l’oublier et pour vaincre la culpabilité, la tristesse, l’amertume et l’impuissance provoquées par la perte si soudaine de votre cher être.

    Humblement avec vous!

  4. Fofo

    RIP

  5. Alex ciza

    Condoléances à toutes la famille

  6. AG Bukeyeneza

    Je me joins à la rédaction pour présenter mes condoléances à la famille d’Isaac.

    J’ai travaillé avec Isaac pendant les 3 années que j’ai servi dans Iwacu. Je garde de lui un chauffeur qui aimait ses collègues journalistes et leur travail.

    RIP Isaac ! Que la terre te soit légère.

    Armel-Gilbert Bukeyeneza

  7. Chers collègues
    Chère famille de Nduwayo Isaac,

    De loin, je voudrais vous redire toute ma solidarité. Depuis 8 ans, Isaac était avec nous, sur tous les terrains. Excellent conducteur, patient, professionnel, il prenait son travail au sérieux. Drôle, les jeudis, au milieu de la nuit quand il attendait le bouclage du journal pour nous ramener chez nous, il se baladait dans la rédaction pour, disait-il, « surveiller la mise en page ». Je suis loin, triste et impuissant comme vous. Musulman, croyant, qu’Allah lui donne le repos éternel. Quant à nous, soyons solidaires avec sa famille. Je vous transmets encore toute ma sympathie.
    Antoine Kaburahe
    Directeur du Groupe de Presse Iwacu

    • Joseph

      Nos condoleances les plus attristees a toute sa famille. Rip que Dieu ait son ame

      • Vuvuzela

        Condoleances a toi Kaburahe, a ton Groupe et a la famille du defunt.
        Passage oblige mais non desire. C’est la vie.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

« Nyakamwe » n’est pas seul

Cinq ans après la disparition du journaliste Jean Bigirimana d’Iwacu, sa famille porte toujours le deuil avec douleur. On sent chez elle une sorte de résignation stoïque suite à la perte de son cher fils, qui était aussi un pilier (…)

Online Users

Total 1 518 users online