Mardi 21 septembre 2021

Elections 2020

Evariste Ndayishimiye : « Les élections se déroulent dans la sécurité et quiconque voudra les perturber le payera cher.»

20/05/2020 Commentaires fermés sur Evariste Ndayishimiye : « Les élections se déroulent dans la sécurité et quiconque voudra les perturber le payera cher.»
Evariste Ndayishimiye  : « Les élections se déroulent dans la sécurité et quiconque voudra les perturber le payera cher.»
Le candidat Evariste Ndayishimiye et son épouse ont voté à l'Ecofo Bubu située dans la zone Kabanga de la commune Giheta en province de Gitega

Arrivée à 9 h34 au bureau de vote de l’Ecofo Bubu située dans la zone Kabanga de la commune Giheta en province de Gitega, le candidat à la présidentielle  du parti Cndd Fdd était  accompagnée par son épouse, la porte-parole du parti Cndd-Fdd, Nancy Ninette Mutoni, et d’autres membres du parti.

Dans une interview accordée aux médias sur place, Évariste Ndayishimiye a affirmé que « les élections se déroulent dans la sécurité, et que quiconque voudra les perturber le payera cher. »

Signalons qu’avant l’arrivée de ce candidat, deux mandataires ont été arrêtés et emmenés par l’administrateur de la commune Giheta. Selon la population ces derniers seraient des membres du parti CNL.

Les  diplomates des ambassades du Kenya,Nigeria et de la Tanzanie étaient aussi présents.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Covid-19, faut-il en rire ou en pleurer ?

”Ils ne mouraient pas tous mais tous étaient frappés’’… La Covid-19 (puisqu’il faut l’appeler par son nom) continue de peupler nos hôpitaux-mouroirs, ces lieux de transit pour Mpanda et autres Ruziba, nos dernières demeures. Et nous continuons d’y accompagner, en (…)

Online Users

Total 1 516 users online