Jeudi 01 décembre 2022

Elections 2020

Elections 2020: les étudiants ne sont pas autorisés à changer de bureau de vote

20/05/2020 Commentaires fermés sur Elections 2020: les étudiants ne sont pas autorisés à changer de bureau de vote
Elections 2020: les étudiants ne sont pas autorisés à changer de bureau de vote
Selon Pierre-Claver Kazihise, même les officiers de l’armée et ceux de la police doivent montrer un certificat fourni par leurs employés pour changer des lieux de vote.

Le président de la commission électorale nationale indépendante (CENI), Pierre-Claver Kazihise, vient d’annoncer ce mercredi 20 mai, que les étudiants qui ont changé d’école ne sont pas autorisés à voter.  «Nous leur avons demandé de se réenregistrer, en vain», explique-t-il.

Cependant, il explique que les officiers de l’armée et de la police, les journalistes, et les membres des centres de vote, sont les seuls à avoir le droit de changer des lieux de vote. Et il précise que même les officiers de l’armée et ceux de la police doivent montrer un certificat fourni par leurs employés.

Pierre Claver Kazihise indique  également qu’il y a trois catégories de gens qui pourront soumettre la procuration pour voter à leur place. Il parle des femmes qui viennent d’accoucher, des personnes vivant avec handicap, et celles qui ne peuvent pas voter pour des motifs professionnels.

«Ces personnes doivent présenter les cartes d’identité de l’électeur, les cartes de vote, une procuration signée par le mandant et des preuves prouvant que la personne n’est pas disponible pour voter», a-t-il souligné.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Je suis Misago. Ou presque

Après sa tribulation, sa réapparition, lundi 21 novembre vers midi après deux jours d’inquiétude, suivi d’une sorte d’arrestation par des agents du Service national de renseignements (SNR) dans les montagnes ’’sacrées’’ de Magara, devenues un lieu de pèlerinage pour quelques (…)

Online Users

Total 1 675 users online