Mardi 13 avril 2021

Politique

Procès Ndadaye : Tous les accusés plaident non coupable

18/09/2020 Commentaires fermés sur Procès Ndadaye : Tous les accusés plaident non coupable
Procès Ndadaye : Tous les accusés  plaident non coupable
Le président Ndadaye a été assassiné le 21 octobre 1993 et sa mort a été suivie par une guerre civile qui a emportera de nombreuses vies.

Ce jeudi 17 septembre lors de la deuxième audience du procès des présumés assassins de l’ancien président Melchior Ndadaye, devant la Cour suprême en itinérance à Gitega, les 4 officiers à la retraite Ildéphonse Mushwabure, Gabriel Gunungu, Anicet  Nahimana et Laurent  Niyonkuru ont nié toute responsabilité dans cette affaire.

Au début du procès, assistés par leurs avocats, ils ont rejeté en bloc toutes les accusations dans l’assassinat du président Melchior Ndadaye. Et ce même si le procureur de la République qui a représenté le ministère public ne cessait d’affirmer qu’il dispose d’un document qu’un exécutant du président Ndadaye connu sous le pseudonyme de Kiwi a donné au ministère public. Il énumèrerait la liste des cerveaux dans la planification de l’assassinat du président Ndadaye.

«On a des preuves irréfutables les incriminant et démontrant noir sur blanc leur implication dans l’assassinat de Melchior Ndadaye», a affirmé le procureur de la République devant le tribunal. Ce que les accusés et leurs avocats ont balayé d’un revers de main.

«Le procureur fonde ses accusations sur un faux document dont l’authenticité est à douter, dans ce document on nous donne les grades de colonel alors qu’à l’époque nous n’avions pas  ce grade, on l’a même expliqué dans  d’une note qu’on a adressée au ministère public », ont-ils martèle.

Il est prévu que ce procès continue ce vendredi 18 septembre dans sa troisième journée où le procureur a promis d’autres preuves supplémentaires.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Hippocrate au secours !

« Dans toute maison où je serai appelé, je n’entrerai que pour le bien des malades. » Cet extrait du serment d’Hippocrate « échappe » à certains praticiens du corps soignant. Iwacu a mené une enquête en rapport avec le traitement des patients dans (…)

Online Users

Total 1 340 users online