Politique

Des membres du bureau de l’Assemblée nationale élus sans la 2ème force politique du pays

08/08/2020 Jérémie Misago Commentaires fermés sur Des membres du bureau de l’Assemblée nationale élus sans la 2ème force politique du pays
Des membres du bureau de l’Assemblée nationale élus sans la 2ème force politique du pays
De gauche à Droite : Sabine Ntakarutimana (1ère vice-présidente), Gélase Daniel Ndabirabe (président) et Abel Gashatsi (2ème vice-président)

C’est Gélase Daniel Ndabirabe qui a été élu président de la Chambre basse du parlement au cours de la session de ce vendredi 7 août. Ces activités ont été boycottées par les députés du CNL pourtant deuxième force politique au parlement.

Vers 10h30, l’hémicycle de Kigobe est presque vide. Des députés sont à l’extérieur de la salle. Ceux du CNDD-FDD à part et du CNL à part, ils forment deux blocs, quelques fois, ils échangent des regards.

Seuls Gaston Sindimwo, ancien premier vice-président de la République, Abel Gashatsi, président de l’Uprona et les députés issus de la communauté ethnique des Batwa sont dans la salle. « Les tractations vont bon train pour la formation du bureau de l’Assemblée. Les activités en plénière vont débuter », fait savoir un des employés du parlement.

Vers 11h, les députés prennent place. Les activités en plénière commencent. Venant Bizindavyi, doyen en âge, dirige la session. Seule l’élection des membres du bureau figure sur l’agenda da la séance. Il commence par la lecture d’un arrêt de contrôle de la constitutionnalité du Règlement d’ordre intérieur rendu par la Cour constitutionnelle.

Il y a des places vides, une absence très remarquée de 32 députés du parti CNL (Conseil national pour, la liberté). Ils ont décidé de boycotter cette session.

A l’extérieur, certains sont assis d’autres débout au côté de leur leader. Pour Agathon Rwasa, c’est pour exprimer leur indignation face au forcing exercé par le parti au pouvoir dans l’adoption du Règlement d’ordre intérieur. « Ils ont tablé sur le fait qu’ils sont nombreux au lieu d’approfondir le débat et d’aboutir à des consensus, ils ont préféré passer au vote article par article. Il n’y a pas eu de vote global. Là il y a un hic ».

Un forcing?

M. Rwasa considère que pour leurs confrères du CNDD-FDD, tout a été tranché d’avance. Ils ont jugé bon de ne pas entrer, dit-il, car ce serait une perte de temps.

Néanmoins, cette situation ne les empêchera de siéger en tant que qu’élus du peuple pour exercer leur droit. Il rappelle que personne ne devrait user de son effectif pour mal conduire cette nation. « Les Burundais méritent mieux que cela ».

Les députés ont élu le président, 1er vice-président et le 2ème vice-président de l’Assemblée nationale en trois votes différents. A chaque poste le candidat a été unique et l’élection s’est fait à huis clos.

Gélase Daniel Ndabirabe, Hutu élu dans la circonscription de Kayanza a été élu président de la Assemblée nationale à l’unanimité sur les 90 votants.
Sabine Ntakarutimana, Hutu de Muyinga a été élue 1ère vice-présidente avec le même score. Abel Gashatsi, Tutsi de l’Uprona, élu dans la circonscription de Muramvya s’est vu confié le poste de 2ème vice-président avec 86 voix.

Fraîchement élu, Gélase Daniel Ndabirabe a été invité à prendre sa place d’honneur. Pascal Nyabenda, ancien président de l’Assemblée nationale a fait un court passage pour la passation de témoin.

Après avoir imploré le Seigneur pour l’aider dans sa nouvelle mission, Gélase Daniel Ndabirabe a fustigé l’attitude des députés du CNL : « Certains ont adopté la politique de la chaise vide. Cela montre qu’il y a ce qui ne va pas. Avec l’aide du tout-puissant nous réussirons ».

Le nouveau président de la chambre basse du parlement entend redresser l’appareil judiciaire : « Les élus devront étudier et monter des stratégies pour soutenir le gouvernement sur des questions de la justice. Le moment où un ministre invité pour s’expliquer sur les problèmes de la population donnait les mêmes explications est révolu ».

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Les 100 premiers jours d’un immense chantier

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Les 100 premiers jours d’un immense chantier

Le 25 septembre, le chef de l’Etat anime une conférence publique. La date coïncide avec la période des 100 premiers jours du général-major Evariste Ndayishimiye à la tête du pays des mille et une collines, le Burundi. Très scrutée, cette (…)

Le Burundi en données

IWACU Open Data

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 1 187 users online