Editorial

Covid-19 : luttons sans alarmisme

20/03/2020 Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Covid-19 : luttons sans alarmisme

Un fléau, une épidémie «inéluctable», une pandémie qui se dessine. Le coronavirus occupe tout l’espace médiatique et les réseaux sociaux, domine tous les sujets. Vraie information, « fake news »… L’Organisation mondiale de la santé parle d’ “infodémie massive”, exagération quant à sa propagation, sa prévention, le nombre de pays affectés, le bilan des cas avérés. Cette situation génère une sorte de fatalisme, voire une psychose. Des gens sont tourmentés, agités, déconcertés, confus. Surtout que des pays voisins sont déjà contaminés.

Par Léandre Sikuyavuga

L’autorité politique et sanitaire, l’administration, les Eglises sont mobilisées à la sensibilisation, aux mesures préventives. Des mesures «barrières» sont encouragées: se laver les mains régulièrement, ne pas se serrer la main, ne pas s’embrasser … Le gouvernement suspend l’octroi des visas pour le Burundi jusqu’à nouvel ordre et les missions officielles à l’étranger. Des initiatives à saluer. Comment faire pour que ces mesures et recommandations soient réellement suivies par l’ensemble des Burundais? Nous risquons d’être victimes de nos croyances, nos mentalités, de l’ignorance de certains. Qui n’a pas entendu les gens soutenir avec conviction que « la peau noire des Africains est immunisée contre ce coronavirus » ? Ou ce musulman du quartier Nyamugari à Gitega qui défend bec et ongles que c´est une punition divine pour les non croyants. « Ce geste de lavage rituel de purification du corps que nous faisons avant chaque prière suffit pour nous protéger contre cette maladie.»

Certains veulent en faire un débat politique. Sauf que la pandémie ne peut surtout pas se traiter politiquement. Le coronavirus est notre ennemi commun, il ne crie pas gare. Son combat doit être une affaire de tous, un effort collectif. Nous partageons tous la responsabilité de prévenir sa propagation. N’attendons pas qu’il y ait un cas recensé, avéré. Ce serait trop tard. J’en appelle par ailleurs au civisme de chacun pour sensibiliser sur les propriétés de ce virus et la manière de s’en prémunir, de contenir l’épidémie sans créer la panique. Marchons dans les pas d’António Guterres, patron de l’ONU qui, dans son message contre le covid-19, appelle à sa lutte sans alarmisme : « L’heure est à la prudence, pas à la panique. A la science, pas à la stigmatisation. Aux faits, pas à la peur. Même si elle a été qualifiée de pandémie, c’est une situation que nous pouvons maîtriser. »

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 1 291 users online