Mardi 13 avril 2021

Santé

Covid-19 – Automédication : une pratique à très haut risque

25/03/2021 0
Covid-19 – Automédication : une pratique à très haut risque
Désiré Bizimana, président de l’ordre national des pharmaciens: “il ne faut pas oublier que la prise d’un médicament n’est jamais anodine”

De nombreux médicaments sont en vente libre dans les pharmacies, ce qui pousse des citoyens à s’en procurer sans ordonnance médicale. Un phénomène qui a pris de l’ampleur avec la pandémie de la Covid-19.

Envie de soigner des maux courants, tels des maux de gorge, fièvre, toux et nez encombré, il faut tout de suite prévenir son médecin et se faire tester afin de savoir si on est contaminé ou pas. Les raisons du recours à l’automédication sont nombreuses, surtout pendant cette pandémie du nouveau coronavirus. « C’est un souci qui ne date même pas de la période de la Covid-19 mais qui s’aggrave avec cette situation », tient à souligner Désiré Bizimana, président de l’Ordre national des pharmaciens.

Il souligne que s’il est possible de se soigner seul pour des symptômes ou des affections sans gravité, il ne faut pas oublier que la prise d’un médicament n’est jamais anodine, et encore moins en pleine épidémie de coronavirus. «Cela constitue un danger énorme pour la santé de la personne qui se soigne elle-même. Les médicaments sont conçus pour des pathologies bien déterminées, ce sont des produits qui peuvent causer des effets secondaires ou indésirables. Il y a un risque de s’attirer des foudres», précise-t-il.

Le pharmacien Bizimana explique également que l’hydrochloroquine par exemple est un produit qui peut engendrer des effets catastrophiques allant même jusqu’au décès. Il y a également l’azithromycine qui est aussi un antibiotique de la famille des macrolides. Elle a un large spectre d’action et quand elle est utilisée à tort et à travers, elle peut créer une résistance aux antibiotiques.

« Toute médication doit se faire sur prescription médicale. En conséquence, l’organisme ‎ne recommande de prendre aucun ‎médicament, y compris les antibiotiques, en ‎automédication pour prévenir ou guérir la ‎COVID-19. Il faut d’abord consulter le patient notamment par rapport aux maladies chroniques », renchérit-il.

L’ordre national des pharmaciens conseille aux gens de se faire dépister quand ils présentent un ou des symptômes de la Covid-19 ou quand ils ont été en contact avec un cas positif. Sinon respecter les gestes barrières.

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Hippocrate au secours !

« Dans toute maison où je serai appelé, je n’entrerai que pour le bien des malades. » Cet extrait du serment d’Hippocrate « échappe » à certains praticiens du corps soignant. Iwacu a mené une enquête en rapport avec le traitement des patients dans (…)

Online Users

Total 1 067 users online