Dimanche 07 mars 2021

Santé

Covid-19 : Au marché dit ’’Cotebu’’, on s’arrache du gingembre, du citron et les feuilles d’eucalyptus

20/01/2021 Emery Kwizera Commentaires fermés sur Covid-19 : Au marché dit ’’Cotebu’’, on s’arrache du gingembre, du citron et les feuilles d’eucalyptus
Covid-19 : Au marché dit ’’Cotebu’’, on s’arrache du gingembre,  du citron et les feuilles d’eucalyptus
Jean de Dieu Hezagirwa : « Je peux avoir près de 20 clients de feuilles d’eucalyptus par jour »

En cette période de pandémie du coronavirus, les commerçants qui exercent au marché de Ngagara II dit ’’Cotebu’’ affirment que depuis l’irruption de cette maladie au Burundi, ces 3 produits aux vertus insoupçonnées s’écoulent bien. C’est devenu un véritable business.

11h00, mardi 19 janvier au marché dit Cotebu, en zone Ngagara, commune Ntahangwa en Mairie de Bujumbura. De nouveaux produits ont fait leur apparition : des feuilles d’une variété d’eucalyptus rivalisent avec d’autres épices, divers produits alimentaires dans ce marché d’approvisionnement. Il est prisé par les commerçants détaillants de la ville de Bujumbura.

Sur les étals autrefois réservés aux légumes, des tas de feuilles d’eucalyptus, il y en a partout, même suspendues sur le toit. « Le prix varie entre 500 BIF à 2000 BIF », confie Jean de Dieu Hezagirwa, commerçant de légumes.

Il a profité de la pandémie pour étendre la gamme de ses produits. Il confie qu’il peut avoir plus de 15 clients voire une vingtaine de clients venus chercher ces feuilles d’eucalyptus aux vertus thérapeutiques par jour.

Même son de cloche chez Egide Ndayisenga et Diomède Sugutora, eux aussi sont des vendeurs de légumes et de feuilles d’eucalyptus. Néanmoins, ils font savoir qu’il ne mise pas sur ces feuilles : « Ces dernières ne peuvent pas constituer un commerce en soi, car c’est temporaire, pour le moment, avec la vente de ces feuilles, j’ai la garantie d’avoir au moins de quoi me mettre sous la dent ».

« Un autre produit qui s’écoule facilement durant cette période de pandémie de la Covid-19, c’est le gingembre », ajoute un jeune commerçant de ce produit dans ce même marché.

Selon lui, le commerce de ce produit qui provient essentiellement de la Tanzanie voisin est devenu florissant : «10 kg de gingembre peuvent être facilement écoulés en mois de deux jours alors que vendre la même quantité en 4 ou 5 jours était pour moi une grande chance ».

Un appel de recours aux services sanitaires

Un panier de gingembre au marché ’’Cotebu’’ à Ngagara

Et un autre de renchérir : « En ces période de pandémie de la Covid-19, le gingembre est prisé de tout le monde. Avant c’était l’apanage de certains nantis qui connaissent ses vertus et les hôteliers qui en ont besoin pour la cuisine».

Le citron est cité par les commerçants comme un autre produit alimentaire qui se vend beaucoup en période de la Covid-19. « Quand le ministre de la Santé a annoncé le retour en force du coronavirus, j’ai vendu deux sacs de citron alors qu’avant c’était impensable », indique Mwajuma Hakizimana, une vendeuse de citron. Elle fait savoir que son commerce va de plus en plus bien en ces périodes.

Ces commerçants font savoir que leurs clients croient que ces produits peuvent prévenir la Covid-19 ou carrément guérir cette maladie. « Pour eux l’eucalyptus peut lutter contre le rhume, la bronchite, la grippe, et la covid-19, … »

Le ministre de la Santé publique et de la Lutte contre le Sida Dr Thaddée Ndikumana reconnaît qu’il y a des gens qui s’adonnent à la thérapie traditionnelle « surtout les feuilles d’eucalyptus et d’autres herbes ». Il leur recommande de consulter les centres de santé les plus proches. « Le traitement appliqué est très efficace ».

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

A qui profite l’adhésion de la RDC à l’EAC ?

« Un seul peuple, une seule destinée ». C’est la devise de la Communauté d’Afrique de l’Est plus connue sous son acronyme anglais d’EAC (East African Community). Lors du 21ème Sommet par vidéoconférence samedi 27 février, les Chefs d’Etat de (…)

Online Users

Total 1 055 users online