Mercredi 05 octobre 2022

Sports

Coupe du Monde U20 : Intamba féminins surprennent l’Afrique du Sud

05/11/2017 6

Après leur victoire (2-0) de ce samedi 4 novembre, elles prennent une sérieuse option pour la qualification pour le tour suivant.

La capitaine des Intamba, Asha Djaffar à la lutte avec une défenseure sud-africaine.

Donnée perdante avant le match, la sélection nationale féminine avait fort à faire face une redoutable et expérimentée équipe sud-africaine. «Coûte que coûte ne pas perdre à domicile », avait laissé entendre la sélectionneuse, Daniella Niyibimenya, l’avant-veille du match.

Et, ce sont les Burundaises qui sont les premières à ouvrir les débats. A la 3 ème minute, sur une légère déviation de la tête de Joëlle Bukuru, Aniella Uwimana profite d’une mauvaise sortie de la portière sud-africaine pour ouvrir la marque.

A cet instant, c’est l’euphorie dans tout le stade Prince Louis Rwagasore. Une ferveur de courte durée, puisque les Sud-africaines se ruent à l’attaque. Sur les couloirs, dans l’axe, leur entreprenante capitaine Gabriella Salgado, épaulée par l’attaquante Kirsten Nolan, tentent tout. Mais, à chaque fois, elles butent sur une défense burundaise bien en place. La 1ère mi-temps se termine sur ce léger avantage des Burundaises.

De retour des vestiaires, l’équipe visiteuse redouble d’ardeur pour revenir au score. Mais, encouragées par un public venu plus nombreux que d’habitude, les Burundaises parviennent à contenir les assauts de leurs hôtes. Elles vont même doubler la marque à la 82 ème minute. Fallone Nahimana profite d’une mésentente des défenseures pour lober la gardienne.

Durant les huit minutes restantes, les Sud-africaines tenteront de revenir au score, en vain.

Le match-retour se jouera le 18 novembre en Afrique de Sud.

Forum des lecteurs d'Iwacu

6 réactions
  1. juju

    Je suis fier de vous mes cheres compatriotes. Chapeau.

  2. Barumwete Alain chris

    Bravo les filles d’ INTAMBA MU RUGAMBA. Toute la Nation Burundaise , sauf Rurihose, Roger Crettol, Kabadugaritse et consorts, est derrière vous.

    SONGA MBERE

  3. Fofo

    Bravo les filles, rien de surprise, vous le méritez !
    Pendant que vos frères sont distraits par la politique (parce que tout le monde veut faire la politique ), vous forgez votre carrière. Francine l’avait déjà démontré, faites de même.

    • juju

      Fofo, waruvuze neza. Ariko, comme disaient nos ancetres, ngo « umuvuduko winkoko ntiwayibujije kwituma munzu »
      La politique « est une distraction pour certains ». La politique est une affaire tres serieuse car les politiciens peuvent gacher l’avenir de ces braves filles s’ils ne l’ont pas encore fait. Imagine les talents de tous les domaines qui ont fui le pays ou ceux qui ne veulent pas rentrer. Je precise bien: hier et aujourd’hui !
      La distraction c’est, d’apres moi, ton introduction de la politique dans une affaire de foot au depart tres neutre.
      Irambire.

  4. Mafero

    Oh, qu’est-ce que c’est joli, côté performances pour nos talentueuses joueuses des Intamba! Mais pour moi, le seul avantage, à mon avis, est qu’elles jouaient sur un terrain qui leur était favorable. Les choses risquent de se compliquer sur un terrain qui aurait accueilli la coupe du monde quelques années plus tôt.

    • Bakari

      Mafero
      « … le seul avantage, à mon avis, est qu’elles jouaient sur un terrain qui leur était favorable. »
      Qu’entendez-vous par favorable? Exécrable peut-être? Dans ce cas ce serait plutôt un avantage: car qui peut le plus peut le moins.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Université du Burundi, le flambeau risque de s’éteindre

« Il a été blessé grièvement au niveau du visage et du cou autour de la gorge. Il a aussi subi des coups dans le dos ». Un étudiant décrit la torture vécue par son camarade de classe. Emile Nduwimana (…)

Online Users

Total 1 391 users online