EN

Environnement

Carama-Rubirizi : le pont sur la rivière Gikoma risque de s’affaisser

17/11/2020 Jérémie Misago Commentaires fermés sur Carama-Rubirizi : le pont sur la rivière Gikoma risque de s’affaisser
Carama-Rubirizi : le pont sur la rivière Gikoma risque de s’affaisser
Le pont menacé d’effondrement sur la route Bujumbura-Bubanza(RN9)

Situé sur la RN9, axe reliant Bujumbura, capitale économique et la province Bubanza via le centre de Muzinda, le pont de la rivière Gikoma menace de s’effondrer. Les usagers s’inquiètent et appellent le gouvernement à agir.

Il est midi, ce lundi 16 novembre. Nous sommes sur le pont sur la rivière Gikoma. Ce pont relie le quartier de Carama de la zone de Kinama, au nord de la mairie de Bujumbura et la zone Rubirizi de la commune Mutimbuzi.

Les rives s’affaissent progressivement de même que les murs de soutènement. Des blocs de béton se détachent menaçant le pont qui ne tient qu’à peu de chose. Et son effondrement imminent risque de couper toute communication entre la capitale économique et la province de Bubanza sur la RN9.

Selon les usagers de cet axe, tout a commencé l’année passée. Les pluies de ce dimanche soir 15 novembre et les eaux provenant des montagnes surplombant la ville n’ont fait qu’empirer la situation.
Ils observent impuissamment cette situation, ils se disent inquiets : « Je porte des produits pour le commerce de Muzinda à Bujumbura. Si le pont s’effondre ce sera catastrophique et la vie deviendra un cauchemar», se plaint Abel Niyuhire, conducteur de vélo.

Il n’est pas le seul à s’inquiéter. Un conducteur de taxi-moto se dit désemparé. Sur ce pont passent des poids lourds, des bus de transport avec une circulation intense des personnes. Chaque fois qu’il emprunte ce pont, il a un pincement au cœur. « Quand je passe par là, je me dis qu’un jour je risque de me retrouver dans le ravin. Si rien n’est fait ce pont ne résistera pas longtemps. C’est une question de jours ». Il appelle le gouvernement à mener des actions pour remédier à cette situation avant qu’il ne soit trop tard.

Même inquiétude chez Marius, soudeur dans un atelier se trouvant à une cinquantaine de mètres du pont, côté Rubirizi. Il explique que ce pont est un bien commun d’une utilité publique.

Pour lui, son effondrement mettra à mal les échanges qui s’opèrent via cet axe. Il suffit que la pluie tombe pour que cette route soit quasiment impraticable. Craignant que les pluies à venir n’emportent pas ce pont, il invite les autorités administratives à initier des travaux d’urgence.

Ce n’est pas le premier pont à être menacé d’effondrement. Des crues de rivière fragilisent certains ponts en mairie de Bujumbura. Certains d’entre eux ont été réhabilités et d’autres ne le sont pas encore.

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Revivre l’« amitié entre les peuples »

La Rédaction Commentaires fermés sur Revivre l’« amitié entre les peuples »

En moins d’une année, trois étudiants burundais sont morts dans des circonstances non encore élucidées en Russie. Le décès des deux derniers, Jolivet Makoroka et Egide Nkengurutse, sera annoncé en moins d’un mois, soit le 25 octobre 2020 et le (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 1 279 users online