Vendredi 19 août 2022

Archives

Buterere : un cadavre découvert ce matin

14/09/2015 1
Le corps sans vie d’un jeune homme
Le corps sans vie d’un jeune homme

C’était la stupeur et la désolation quand les habitants de ce quartier ont découvert ce lundi 14 septembre vers 6 heures du matin un cadavre d’un jeune homme emballé dans un sac au bord de la route principale menant vers l’aéroport.

Ils n’ont pas pu l’identifier, il portait des traces sur le cou, ce qui suppose qu’il est mort par strangulation. Parmi les curieux venus voir ce cadavre, il y avait des policiers.

«Il y a un véhicule que nous avons entendu vers une heure du matin. Il s’est arrêté mais après un instant il est reparti. C’est ce matin que les gens ont vu quelque chose emballée dans un sac. Ils se sont précipités pour l’ouvrir et c’est là qu’ils ont découvert qu’il s’agissait d’un jeune homme tué», raconte un témoin.

« C’est grave, cela fait un quatrième cadavre jeté dans notre quartier en moins d’un mois. Il faut que les plus hautes autorités réagissent et arrêtent ces tueries. Il faut une solution à cette insécurité grandissante», s’indigne un vieux du quartier rencontré sur les lieux.

Forum des lecteurs d'Iwacu

1 réaction
  1. kimeneke

    Aba dd bazoruhuka bamaze beneburundi ariko sinzi ingene bazotwara

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Entre espoir et résilience

En attendant la manne pétrolière promise aux Burundais par le Sieur Methussela Nikobamye, alias Pasteur Habimana, un ancien rebelle reconverti en importateur de produits pétroliers avec sa compagnie « Gasen Petroleum Group Africa Limited Burundi SA », – comme lui, prononcez « ça » (…)

Online Users

Total 1 143 users online