Mardi 13 avril 2021

Archives

Bujumbura, une nuit sous un feu nourri

02/09/2015 9

Dans plusieurs quartiers de la capitale de Bujumbura, les gens n’ont pas pu fermer l’œil, la nuit était ponctuée de tirs à l’arme automatique, d’explosions de grenades, de cris, de coups de sifflet et même de Vuvuzela. Ces détonations ont été entendues à Jabe, Musaga, Kanyosha, Nyakabiga, Bwiza, Gihosha, Sororezo, Gasenyi, Mutanga nord et à la Gare du Nord.

Jabe, un mort

Mais l’épicentre c’était à Jabe où des sources sur place parlent d’un mort. Ce quartier dit contestataire vit au rythme des fouilles perquisitions, pas une semaine ne passe sans une opération du genre. Ce matin même, des témoins signalent une forte présence policière. Ce quartier est complètement bouclé. Personne ne sort. Des policiers sont postés à chaque carrefour.

Musaga, un civil tué, un policier blessé par grenade

L’autre point chaud, c’est Musaga, où des sources sur place nous indiquent qu’il y a eu cette nuit un civil tué et un policier blessé dans une attaque à la grenade. Des jeunes auraient été embarqués. Des barricades ont été érigées sur certaines rues notamment sur l’axe principal au niveau de la 3ème avenue.

Selon des témoins, des manifestations ont repris, des slogans contre le pouvoir sont scandés. Des pneus en feu sont signalés également à la 12ème avenue vers Kanyosha où des tirs se faisaient encore entendre même ce matin.

Forum des lecteurs d'Iwacu

9 réactions
  1. RUGAMBA RUTAGANZWA

    Le troisième mandat sera un enfer pour son géniteur et malheureusement pour des centaines de milliers de Burundais qui sont entrain d’en souffir et d’en mourrir inutilement. Malheureusement, le pire est encore devant nous. Qui pouvait s’imaginer une seule fois que le pouvoir du CNDD-FDD allait nous faire retourner dans les affres de la guerre et les nuits cauchemardesques des annees nonante? Qui vivra verra…. !!!

    • Kamariza

      ni mugire uwuzorukarisha ruzomumwa. izoherera iyo nyene

  2. Rugamba

    Le peuple burundais ne m’a jamais rendu plus fier d’être burundais! Komera, nta muta n’umwe mur’abo bana! Patriotes à 100%!

  3. Rugamba

    Abo bicanyi bo mu ntwaro ntibize histoire. Uko wica benshi niko mouvement y’abihevyi yongerekana. Wait and see. Le désespoir nourrit toutes les révolutions!

  4. Qui rira , rira le dernier.

  5. burundu

    none hasigaye uwanyuma bizoca bigenda gute?

  6. burundu

    nibatekereze manifestation ntaho izobashikana.

    • Leon

      Hama baretse twemere gutwarwa illegalement ? ivyo ntibishoboka manifestation tuzozibandanya gushika kuwanyuma

      • Djuma

        tangura wewe na bana bawe, vous parloter en se cachant derrière les autres… conneries

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Hippocrate au secours !

« Dans toute maison où je serai appelé, je n’entrerai que pour le bien des malades. » Cet extrait du serment d’Hippocrate « échappe » à certains praticiens du corps soignant. Iwacu a mené une enquête en rapport avec le traitement des patients dans (…)

Online Users

Total 1 086 users online