Dimanche 03 mars 2024

Sports

Basketball/ ACBAB : en attendant le retour sur les parquets

19/04/2019 Commentaires fermés sur Basketball/ ACBAB : en attendant le retour sur les parquets

Ce samedi 20 avril, le championnat de l’association de basketball de Bujumbura (ACBAB) reprend ses droits. Pour ce rendez-vous, nombre de clubs ont recruté au moment où d’autres ont choisi de miser sur la stabilité. Iwacu fait le tour.

Dynamo

Champion en titre sortant, les verts et blancs sont l’équipe à battre. « Une mission loin d’être facile, au regard des recrutements XXL qu’ils ont faits», estime Alain, un fan d’Urunani. En plus du tonitruant ailier fort de Mutanga United, Richard Ndikuriyo, Dynamo s’est attaché les services d’Amani et Teddy respectivement en provenance de Target de Ngozi et Imbeya de Gitega. Pour cette saison, le coach Olivier Ndayiragije trace l’ objectif : « Conserver le titre, à tout prix, et, dans la mesure du possible, aller le plus loin possible au tournoi de la zone 5 ».

New Star

New Star n’a pas lésiné sur les moyens. Avec les fraîchement sortis de retraite Willy Nijimbere et Francis Sokoroza alias Savoka, le champion national en titre, en plus de la fougue de sa jeune équipe, veut de l’expérience. Toutefois, selon ses fans, le coach Ndindi doit mettre un accent sur la condition physique. « De la sorte, les joueurs seraient plus endurants, et ainsi ils pourraient mieux gérer les fins de matches souvent catastrophiques ».

Urunani

Les fans du club le plus titré du Burundi, cette saison, peuvent se targuer d’avoir au moins un autre meneur. Le désormais ex-sociétaire de Mutanga United, Binana, a la tâche d’épauler Malick à la mène. D’après Aaron Kagabo, le coach, ce recrutement le permettra d’évoluer en électron libre. Parmi les autres recrues, il faut signaler la venue du jeune du club Ambassador, Orly, et du meneur d’Imbeya, Sunzu.

Muzinga

Malgré la fougue et la rapidité de ses jeunes joueurs, le club militaire peine à trouver ses repères. Pour plusieurs observateurs, un manque de carburation, conséquence de l’inexpérience de son staff technique. Ces derniers estiment que le club doit trouver un entraîneur à la mesure de ses ambitions. Toutefois, ils gardent espoir que le recrutement d’Amand, un meneur en provenance du club les Hippos, permettra à l’équipe de faire peau neuve.

Kern et Mutanga United

Avec les départs de ses ailiers forts, Kinyata et Nshingiro, tous les amoureux du ballon orange se demandent comment le club pourra compenser le secteur intérieur. « Une question qui a déjà trouvé une réponse », assure Jooris, coach de Kern.

Il se veut rassurant, soutenant que ces départs permettront aux jeunes de se révéler. Il reconnaît que l’éventuelle arrivée d’un joueur de grande taille leur ferait du bien. Même cas de figure pour Mutanga United. Avec un effectif dont la majeure partie en sera à sa 1ère saison,comme l’année dernière, Mutanga United jouera les ‘’arbitres ‘’. « Le maître mot reste le même : tutoyer les cadors», lance Fabrice, un fan.

Gymkhana

Après une difficile saison ponctuée par la mésentente de ses membres, l’équipe rêve grand. Si l’on en croit ses fans, il vise le titre. Preuve de ses ambitions, le club s’est doté d’un nouvel entraîneur en la personne de Jeannot Karabe. L’ancien coach de Kern doit redonner de l’âme à cette équipe en perdition. « Une tâche largement à ma portée, si les joueurs se donnent à fond ».

Les Hippos

Pour sa 2e saison en élite, Chrystal Gatabazi, alias Kibwa, son coach, est prévenu. « Au minimun, il doit nous hisser à la 2e place », insistent les fans. Pour ce, les dirigeants du club n’ont pas lésiné sur les moyens. Tout récemment, ils se sont attachés les services des ailiers forts de Romain et Alain Rukundo, respectivement en provenance de Target de Ngozi et Gymkhana.

Chez les filles, sauf surprise, les éternelles rivales, Berco Star et Les Gazelles, se disputeront le titre.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Écoute dans le vent… de Buringa… de Vugizo…

Combien de sanglots doit-on entendre lors des funérailles des nôtres emportés dans des tueries, avant que les pleurs n’emplissent toute la Nation, dans toutes ses sphères, et ne brisent toutes les murailles et autres tours d’ivoire ou palais ? Combien (…)

Online Users

Total 1 258 users online