Politique

Amisom : 130 hommes restants du 45ème bataillon partis pour la Somalie

22/08/2017 Abbas Mbazumutima 10

C’est ce mardi 22 août vers 7 heures du matin que le dernier groupe du 45ème bataillon burundais de l’Amisom s’est envolé pour la Somalie à bord d’un avion affrété par les Nations Unies. Ils vont remplacer le 39ème bataillon en fin de mission en Somalie.

Embarquement des militaires burundais pour la Somalie

Mis à part ces deux bataillons, cette rotation concerne aussi le 44ème, il a s’est déjà déployé à Mogadiscio et pris la relève du 38ème qui vient de boucler son mandat d’une année en Somalie. Le mémorandum d’entente entre l’Amisom et le Burundi, pays contributeur de troupes prévoit 12 mois de mission pour chaque bataillon.

Le porte-parole de l’armée burundaise, le Colonel Gaspard Baratuza, appelle ces hommes en partance pour la Somalie à faire preuve de plus de professionnalisme : «Les militaires burundais l’ont déjà prouvé, ils travaillent à la satisfaction non seulement du commandement mais aussi de la Communauté internationale ». Selon le Colonel Baratuza, elle a déjà signifié qu’elle apprécie la bravoure, la détermination et l’abnégation du contingent burundais dans l’exécution de sa mission qui n’est pas du tout facile.

Pour les cas reportés de manquement de la part de certains militaires burundais en Somalie, le porte-parole de l’armée burundais parle d’incidents mineurs : «Partout au monde, rien n’est parfait. A voir l’exécution et la réalisation des différentes missions confiées à nos hommes sur terrain face aux Shabaab, les résultats sont largement positifs».

Le Colonel Baratuza confie que la question des arriérées de solde de ces militaires en mission en Somalie a été réglée. «Après la visite du Commissaire à la paix et à la sécurité, l’ambassadeur Smail Chergui, les indemnités de ces hommes viennent sans difficultés».

Signalons que le Burundi est depuis dix ans contributeur de troupes de l’Amisom dans le cadre du processus de retour de la paix et de la stabilisation de la Somalie. Le contingent burundais, fort de plus de 5.400 hommes, contribue notamment à libérer certaines parties de ce pays du contrôle d’Al-Shabaab.

Forum des lecteurs d'Iwacu

10 réactions
  1. Bakari

    @Jambo
    Ce n’est pas bien de mélanger le sorgho et les sacrements (amasaka n’amasakaramentu), selon nos ainés. En d’autres termes: rendez à César ce qui lui revient, et à Dieu pareil.
    Ceci reste valable pour nous tous.

  2. Rurihose

    Cher Mp,
    Vous n’avez pas donné de pourcentage.
    Ce que tu écris n’engage que toi seul.
    Mr PM,
    A un certain moment je me demande si vous réalisez ce que vous écrivez.
    Twagararije? Bande?
    Wewe uri inde?
    J’ai seulement dit que le Burundi est l’un des pays les plus corrompus et les plus pauvres du monde. Demandez moi des preuves et des statistiques.
    Vous avez l’outrecuidance d’utiliser des globalisations creuses ngo ni ba Sindumuja qui sont résponsables.
    Les Mutama x,y,z qui construisent des étages grâce à l’argent de la corruption sont les 1ers responsables, Basta???

  3. Jambo

    La religion, sans la conscience morale n’est qu’un culte superstitieux. On croit servir Dieu lorsque, par exemple, on le loue ou célèbre sa puissance, sa sagesse, sans penser à la manière d’obéir aux lois divines, sans même connaître et étudier cette sagesse et cette puissance. Pour certaines gens, les cantiques sont un opium pour la conscience et un oreiller sur lequel on peut tranquillement dormir. Sans oublier que le pharaon avait la gloire pendant un moment avec un coeur endurci avant de connaître une chute douloureuse,une leçon que l’humanité ne devrait jamais oublier !

  4. mp

    @Rurihose. Je ne parle pas de tous les gouvernés. Je parle de votre fameux Sindumuja, des gens qui vous prenez pour le Nombril du Pape et refusez d’être gouvernés. Le problème c’est que, en vous considérant comme le Centre de la Terre, vous avez le sentiment que c’est seulement VOUS qui êtes Le Peuple, ukamengo abashigikiye intwaro si membre du peuple. Mais le peuple c’est VOUS et NOUS. Ingorane yanyu, mwibwira ko ico mwanse kiba canswe n’iyaturemye, mugashaka tucanke twese iyo tuva tukagera. Ababahaye indero barabahenze.
    Iyi ntwaro musuzugura irafise soutien, dont les Nations Unies, malgré VOUS. Raba aho kwuri photo iyo ndege y’umwerasi n’ingabo zacu zishajije

  5. mp

    Reka sha nitwengere bigishoboka, nakare nta myaka ijana nomaze naho mwoba mukunda. Muga Sindumuja iratwengeje vraiment. Nuko utari mu kibanza canje ngo wumve

  6. Rurihose

    Cher Mp
    Essayez de donner le pourcentage attribué à la responsabilité des gouvernants et celle attribuée aux pauvres gouvernés qui croulent sous la dictature .
    Laissez Dieu en dehors du débat.
    La constitution dit bien que le Burundi est un Etat laïc.???
    D’ailleurs moi je suis bouddiste. Notre Brahma dit que le roi doit servir son peuple et doit partir lorsque le pays est gangrené par la corruption????

  7. mp

    @Rurihose
    “Et à qui attribuez-vous…? ” La réponses est: A ceux qui gouvernent et à ceux qui refusent d’être gouvernés”. Ijambo ry’Imana ridusaba kwubaha abaganza. Vous faites la sourde oreille à la Parole de Dieu et vous pensez que cela n’a pas d’impact négatif sur votre société ?! Et vous vous croyez innocents: Et bien dans tout ce que vous appeler malheur du Burundi, vous avez une part de responsabilité, que vous y croyez ou pas. Eh! Wagira ubugarariji si icaha?
    Et puis: “Cher Mp”, t’es sincère? Te suis-je Cher, vraiment? Je crains que tu sois hypocrite Rurihose.
    Pour être honnête moi: tu ne m’es pas Cher. Mais c’est ton droit de me dire ce que bon te semble.

  8. Burundi bwacu

    aho ugejeje kunezegwa niho uzogeza kurira. akarorero ni havyarimana moboutu sadham na kadafi.

  9. Rurihose

    Cher Mp
    Et à qui attribuez vous le fait que le Burundi est maintenant l’un des 3 pays les plus pauvres et les plus corrompus?
    Mobutu , Idi Amin étaient inamovibles de leurs temps

  10. mp

    La participation du Burundi à l’AMISOM continue au nez et à la barbe des is-Ndumuja qui criaient “victoire” avec leur ratage de campagne “rapatriez nos hommes” quand l’UE menaçait de ne plus payer la solde comme convenu, si j’ai bonne mémoire.

    Ratages sur ratages! Rappelez-vous: Ikibiri, Maprobu. Rukoti, Génocide, Kiriba Ondes, Halte au 3è mandant, Insurrection, Cnared, Coup d’Etat, Red Tabara, “fausses communes”, faux rapports, médisance, et que sais-je encore? RIEN NE RÉUSSIT chez eux: je n’ai vraiment pas envie d’être à leur place.

    Ariko uyo Muhungu w’i Buye ntimubona ko ari “Gashitsi kananiye abasatuzi”, “Kagufa kananiye abagugunyi”, “Gati gateretswe n’Imana”. Rendez-vous à l’évidence et cessez d’être têtus comme un mulet, contrairement aux hommes d’églises qui se sont ravisés, intelligents et instruits qu’ils sont. Ntimwabonye abazi ubwenge nka Ntamwana comment ils se sont rendus à l’évidence.
    Hiihiiiiihiiiiihiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii.

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Police de roulage. Balayer aussi le salon…

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Police de roulage. Balayer aussi le salon…

Le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité a annoncé aux hauts responsables du ministère la tolérance zéro à quiconque se rendra coupable de la corruption et de la criminalité, priorité du gouvernement. Il a aussitôt joint l’acte à la (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 1 316 users online