http://www.iwacu-burundi.org/wp-content/uploads/2018/02/US-13FEV.pdf
Société

Un ouf de soulagement pour les habitants de Kizina

31-01-2018

«L’Ombudsman nous a tranquillisés, il a promis que chacun d’entre nous est libre désormais de continuer à travailler dans son propre champ », a fait savoir Jean de Dieu Birikunzira, chef de secteur de Kizina situé en province de Bubanza.

Les habitants de Kizina en réunion avec l’Ombudsman.

C’était ce mardi 30 janvier, après une rencontre avec Edouard Nduwimana, Ombudsman burundais en compagnie d’Aimée-Laurentine Kanyana, ministre de la Justice et les expropriés de Kizina. Pour rappel, ceux-là avaient vu leur propriété octroyée à la famille Gahushi.

Cette réunion intervient à la suite du sit-in organisé devant le bureau du Médiateur burundais par les représentants des 5. 000 ménages concernés.

Ils se réjouissent de la décision du ministre Kanyana. Celle-ci leur a promis l’annulation des mandats d’arrêt émis contre certains. «Sur son ordre, le procureur de la République en province Bubanza avait émis des mandats contre ceux qui sont retournés dans leur champ». Alors qu’ils venaient d’être expropriés de leurs terres.

Ces habitants de Kizina affirment qu’ils vont passer la nuit dans leurs maisons pour la première fois depuis la décision du ministre. «Nous nous cachions dans la foret de peur d’être arrêtés».
La propriété concernée représente plus de 230 hectares. Ce litige foncier oppose les habitants de Kizina et la famille de Joseph Gahushi.

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.
Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité
error: Ce contenu est protégé par le droit d\'auteur