Samedi 20 juillet 2024

Société

Kayokwe : Plus d’enseignants pour moins de postes vacants

31/01/2018 Commentaires fermés sur Kayokwe : Plus d’enseignants pour moins de postes vacants

196 enseignants sans emploi se sont fait inscrire au bureau de la Direction communale de l’enseignement de Kayokwe. C’est dans la province Mwaro. «Cela a été fait dans l’optique d’établir une base de données actualisée pour un probable recrutement », a indiqué Nestor Ntakirutimana, directeur de l’enseignement communal.

Plusieurs écoles manquent d’enseignants

Le nombre d’enseignants à la recherche du travail contraste avec le nombre que la direction communale veut embaucher. En effet, selon Mr Ntakarutimana, dans toute la commune de Kayokwe seuls 35 enseignants sont nécessaires pour combler le manque du personnel dans cette direction.

Il a ajouté que deux écoles fondamentales ont extrêmement besoin d’enseignants. Il s’agit des écoles de Nyarugari et Nyarukere. Et par là, il en appelle au ministère de tutelle de déployer d’urgence deux recrus dans ces établissements cités.

Certains individus ont décidé de boycotter ce recensement. Ils estiment qu’ils n’ont plus foi en celui-ci. Ils se sont fait inscrire à maintes reprises ’’mais rien n’a encore changé’’.
Signalons que la direction de l’enseignement de Kayokwe se prête à cet exercice depuis l’année 2015.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

L’interdiction de Sapor fait débat

Le chef est une figure singulière dans notre société. Son autorité est principalement exercée par la parole – Ijambo. Dans notre tradition, la parole est respectée, et celle du chef, en particulier celle du Chef de l’Etat, est presque sacrée. (…)

Online Users

Total 3 603 users online