Télécoms

TIC : les chômeurs victimes des entreprises locales

18-05-2016
Le ministre Nestor Bankumukunzi invite les investisseurs à explorer les opportunités offertes dans ce secteur

Le ministre Nestor Bankumukunzi invite les investisseurs à explorer les opportunités offertes dans ce secteur

«L’entrepreneuriat dans le secteur des TIC au service du progrès social », tel est le thème retenu cette année pour la célébration de la journée mondiale des télécommunications et de la société de l’information au Burundi. Cette journée a été célébrée ce 17 mai au Palais des Arts et de la Culture.

Dans son allocution, le président de la chambre sectorielle des technologies de l’information et de la communication (TIC), Cyrille Nibigira, a remercié le gouvernement pour la réduction de la facture numérique avec l’exonération des téléphones portables et les ordinateurs et pour sa participation à l’intégration de la fibre optique dans le pays.

Malgré ces efforts du gouvernement, déplore-t-il, il y a un chômage encore grandissant chez les jeunes informaticiens, c’est au moment où le gouvernement et les entreprises locales continuent de passer des contrats avec des entreprises extérieures pour des services que ces jeunes pourraient assurer localement.

Comme solutions en vue de promouvoir les TIC au service du progrès social, M. Niragira propose l’annulation de la TVA pour les outils TIC. Il propose également la création d’un fond de garantie qui couvrirait les jeunes entrepreneurs tout en donnant la priorité aux fournisseurs locaux des outils TIC.

Dans son discours de circonstance, le ministre de la Communication, Nestor Bankumukunzi, a réitéré l’engagement du gouvernement à promouvoir les TIC. Il a en outre invité les investisseurs à venir jouir des mesures mises en place par le gouvernement dans ce secteur.

En marge de ces cérémonies, le ministre a procédé à l’ouverture officielle d’une foire qui a rassemblé les différentes entreprises opérant dans le secteur des TIC qui a lieu au Palais des Arts et de la Culture.

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.
Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité