Politique

Le gouvernement qualifie les accusations de Zeid Ra’ad al Hussein de mensongères

Pour le gouvernement burundais, les accusations du Haut-Commissaire des Nations unies aux droits de l’Homme faisant état d’une forte augmentation du recours à la torture et aux mauvais traitements et d’une chasse des ex-FAB s’inscrivent dans une démarche divisionniste et dans la logique de déstabilisation du pays.

«Chaque fois qu’approche un événement important, un Sommet ou une réunion de prise de décision sur le Burundi, le même Haut- Commissaire aux Droits de l’Homme ne rate pas l’occasion pour formuler des accusations diffamatoires contre le Burundi dans l’objectif de monter l’opinion contre son gouvernement et dans le but d’influencer la décision que les instances concernées sont appelées à prendre.», peut-on lire dans un communiqué du gouvernement sorti ce jeudi 21 avril.

Le gouvernement ne doute pas «qu’un rapport aussi calomnieux que téléguidé, sorti à la veille d’une réunion du Conseil de Sécurité des Nations n’a d’autre but que d’influencer sa décision en rapport avec l’envoi des éléments de police au Burundi.»

Pour Bujumbura, des actes à caractère ethnique ne peuvent pas exister au sein des forces de défense et de sécurité, car la composition de ces forces est faite selon les quotas paritaires ethniquement prévus par l’Accord d’Arusha.

Pour rappel, Zeid Ra’ad Al Hussein, avait mis en garde lundi dernier contre « une forte augmentation du recours à la torture et aux mauvais traitements par les forces de sécurité gouvernementales.» Il assure que son équipe a enregistré au moins 345 nouveaux cas de torture et mauvais traitements. Le Haut-Commissaire a dit avoir également reçu « des informations que les membres et officiers des anciennes Forces Armées Burundaises, aussi connues sous le nom d’ex-FAB et à prédominance tutsie, semblent être particulièrement pris pour cible, y compris des soldats à la retraite.»

  13   Vos commentaires
  1. Mayagwa

    Monsieur Zeid Ra’ad Al Hussein n’a jamais montré même la moindre impartialité dans la crise burundaise raison pour laquelle le Conseil de Sécurité de l’ONU ne se réfère presque jamais à ses recommandations!

  2. Kimaranyi

    Monsieur Ntahitangiye il aurait mieux fait d’accepter l’offre de Blatter car lui aussi en matière de scandales financiers notre cher président n’est pas une novice!!!! Au moins à la FIFA on se sert où il y a beaucoup contaire à notre pas où les gens s’enrichissent au dos du peuple et nos dirigeants , sans scrupule , ils osent déclarer que le dernier sac de sucre ira chez eux peu importe que le peuple meurt. Quel genre de dirigeants au 21eme siècle . Voilà un président aimé par un peuple qu’il n’aime pas n’est ce pas malhonnête ?

  3. Un combat de coqs sur le Web! La capacité de Monsieur Zeid Ra’ad Al Hussein à produire des rapports crédibles n’aura jamais le consensus des Burundais. Les gens lisent des rapports de plusieurs sources internationales (FIDH, HRW; Amnesty International; Médecins sans Frontières, Croix Rouges, Jeune Afrique, LeMonde.fr, etc.) et nationales même si celles-ci sont aussi décriées (APRODH, Ligue Iteka) et les témoignages convergent. Peut-on conclure que toutes ces organisations mentent? Et pourquoi maintenant et pas en 2005, 2006, …, 2014? Mesdames, Messieurs les défenseurs de cathédrales, une constante est là et est pathétique: chaque fois, vous expliquez ce que vous faites en des mots pitoyables comme « même les autres ont tué », « Denis, Kagame, Bongo, Kirahwata » et consorts ont fait, pourquoi pas nous? Ne seriez-vous pas en mesure de « gutora icatsi n’ururo »? Voulez-vous dire que vous n’avez pas de vision propre et que vous faites de la tricherie votre mode de vie? Eternels pleurnichards! On ne peut pas justifier ses travers par ceux des autres, si non à quoi sert le changement? Mais quand un de vous ose dire sur les ondes, « Un chef doit manger et faire manger ses amis », rien ne devrait étonner. Après le 11 Décembre 2015, un mot d’ordre a été donné pour inonder le Web de mensonges et d’insultes, une autre façon de vous maintenir dans votre ignorance et votre inculture et vous mettrez ceci sur le compte de ceux qui ne sont pas de votre camp malheureusement, et vous vous acquittez bien de cette malheureuse mission. Cela rappelle le traditionnel comportement des bergers qui, naguère, se lançaient des insultes à distance mais Monsieur Zeid Ra’ad Al Hussein ne rétorquera pas de cette manière. Il faudrait avoir le courage de regarder et voir ce qui se passe ailleurs et trier pour ne garder ce qui est bon parmi une multitude de choses, si non vous êtes une génération sacrifiée qui,
    malheureusement risque de contaminer les générations futures.

    • Jean-Pierre Ayuhu

      M Nziza,
      Il ne s’agit pas d’un combat de coq mais ici ce sont les sans voix, les représentants de cette majorité silencieux qui n’a pas, hélas, l’opportunité d’aller sur FR 3, sur FR 24, sur la RTBF, pour démentir les calomnies tel ce reportage qui accuse la jeunesse de Karusi de massacrer la population alors que les images sont tournés ailleurs…. Se sont ce genre de mensonge qui constituent, hélas, l’opinion sur le Burundi et que ces hauts fonctionnaires des NU utilisent pour justifier l’injustifiable…
      Se sont ces propos de M. Mbonimpa qui fait croire au monde qu’il dispose des photos montrant des Imbonerakure à Kiriba Ondes…La technologie a prouvé que les images dataient du temps du génocide au Rwanda et…hélas, ces images ont été utilisés pour prévenir un autre génocide au Burundi…sans commentaires.
      Et puis il y a cette haine, celle de Louis Michel s’agissant de notre président!
      Et puis il y a ces montages, ici et là, colloque sur colloque, pour parler de génocide, tantôt en cours, tantôt en préparation, tantôt, tantôt etc…
      Et puis il y a cette course à convaincre le monde sur les malheurs que subissent le peuple burundais…non, non, et non, le peuple burundais ne se resume pas à ces 3 ou 4 quartiers contestataires..Ma mère, mon père, mes neveux et nièces, mes voisins, mes compatriotes en somme, ont d’autres besoin et souci, le pain et non pas la paix. La paix, pour ceux qui en veulent, en ont!
      Pour te dire cher compariote, ata gapfuye ntagakira, les atrocités peuvent être inventées, rien que pour justifier son salaire et permettre aux vautours de venir..Je connais ces milieux dits internationaux, je connais , je connais, leur mode de fonctionnement.
      Nkurunziza n’aurait pas la rage, mais on en créerait! Et comme ce fameux génocide tarde à venir, il faut l’inventer, inventer les atrocités.
      Bon week-end cher compatriote!

  4. Jean-Pierre Ayuhu

    Bonjour Chers amis,

    Osons espérer que notre Nation survivra à toutes ces attaques ( warapfunywe ntiwapfuye..).
    Ce qui se passe est hallucinant. Je n’aurais jamais imaginé que le monde libre et civilisé puisse tomber si bas en se laissant manipuler par les ennemis de la Nation, car les ennemis, il y en a! On peut ne pas aimer le président de la Republique, son mode de gouvernance etc…mais arriver à souhaiter et à espérer qu’un génocide se commette…pour prouver que finalement on avait raison d’alerter, c’est grave dans un monde libre et civilisé. Oui, il y a des problèmes au Burundi mais, je dois avouer que ceux qui produisent ces rapports ne font que reproduire ce que les ennemis du peuple burundais ne cesse de propager faussement!
    De toutes les façons, les Belges n’ont jamais digéré que leurs anciens protégés n’aient plus le monopole du pouvoir!

    • Meurlsaut

      A@ J.P.Ayuhu.J’aimerais dire à ce Mr Ayuhu de mettre un peu d’ordre dans sa cervelle.Les cadavres qu’on compte presque chaque jour dans les rues de Bujumbura,à Gitega et à Mugamba…ne sont pas une invention de RFI 3 ou une manipulation de Mr Mbonimpa.
      Tu dis que tes neveux,tes nièces,tes compatriotes… ont besoin du pain et non de la paix? Ayuhu,un peu moins de délire quand même! Le pain sans la paix que tu souhaites à ta parenté et à tes compariotés ne tardera pas de tarir puisqu’il faut la paix pour pouvoir se faire du pain.
      Tu reconnais qu’au Burundi aujourd’hui il ya des problèmes ,c’est justement ce que dénonce Zeid R.Husein dans son rapport.J’aimerai également rappeler à toi et à Mike que le fait qu’il y a d’autres dictateurs(Congo,Gabon,Rwanda…) qui s’octroient de mandat de trop ne justifie pas les atrocités que Nkurunziza et sa bande font vivre au peuple burundais.La comparaison ne vous donne pas raison!

  5. Mike

    Denis est au pouvoir pour un énième mandat, après changement de constitution, là les américains et leurs alliés n’ont rien à dire
    Au Rwanda, un autre chouchou s’octroi des mandats à vie. Là non plus, les occidentaux n’ont rien à dire
    Au Cameroun, au Togo, au Gabon,…., des fils succèdent aux pères, et il n’y trouvent rien à dire
    Au Burundi, des grenades sont lancé à l’aveuglettes sur une population innocente(Les quartiers sont de plus en plus ciblés), et là ils n’ont rien à dire. La violence est du seul camp présidentiel.

    « Tout a commencé avec ce troisième mandat », nous dit-on. Comme si les attaques de Cibitoke(à deux reprises), les jets de grenades de 2010, Fronabu-Rabara, Nzabampema, Kabirigi, « Moise »,……. n’avaient jamais existés!
    C’est vrai qu’à l’époque déjà, le Burundi n’avait pas le droit de se défendre! Tuer un ennemi de la nation était contraire aux droits de l’homme et méritait la prison de La Haye. Les militaires et policiers tués? Pas un mot à leur propos!
    Même chose aujourd’hui. Un « Lanceur de grenades » emprisonné devient un prisonnier politique à libérer au plus vite.

    La version est « Tout a commencé depuis le mandat de trop et des manifestations pacifiques réprimées dans le sang ». Avant , il n’y avait rien! La paix et l’harmonie étaient la règle.Comme si les burundais n’étaient pas là quand tout a commencé.

    Ne vous en faites pas. Les Burundais étions là. Les burundais voyions et voyons toujours. Les Burundais étions là quand Saddam était accusé de détenir des armes de destructions massives. Nous étions là aussi quant Mouamar Kaddaffi était accusé de massacrer son « peuple ». Nous observions aussi quand Mobutu fut chassé par une « Révolte des Banyamulenge ».
    Nos yeux étaient ouverts lorsque à une époque plus ancienne, un certain Noriega fut installé au pouvoir par une puissance étrangère au PANAMA.
    Nous n’avons pas oublié les opérations AJAX en Iran et son oération Jumelle au Guatémala.

    Les Burundais veillent…….

    PS : Pour rappel, à propos de l’opération AJAX :

     » La CIA, organise une fausse manifestation du Tudeh à Téhéran, ses agents détruisent les symboles de la monarchie, attaquent des mosquées pour provoquer une riposte des monarchistes et de l’armée. Les objectifs sont atteints, Mossadegh est arrêté, le Shah est remis sur le trône, le général Zahedi est nommé premier ministre, et le Front national interdit. Mossadegh, jugé, emprisonné, puis assigné à résidence, meurt en 19674.

    L’opération Ajax est le premier complot organisé par la CIA pour renverser un gouvernement démocratiquement élu. Le succès obtenu avec une logistique modique et un coût relativement faible encourage l’agence américaine à mettre en œuvre une opération similaire au Guatemala un an plus tard.  »

    source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Op%C3%A9ration_Ajax

  6. Ntahitangiye

    Quand on lit les écrits de Monsieur Zeid Ra’ad Al Hussein, on a l’impression qu’il attend avec impatience que les Hutu et les Tutsi s’entre-tuent.
    Voici un autre fait étonnant: l’ancien président de la Fifa Monsieur Sepp Blatter propose un poste d’ambassadeur de ce sport, en Afrique ou ailleurs à Son Excellence Pierre Nkurunziza en échange à l’abandon de sa candidature à la présidentielle. Comment quelqu’un qui est noyé dans le scandale de la gestion de la Fifa va-t-il trouver une solution pour la gestion des problèmes politiques ?
    http://www.rfi.fr/afrique/20160421-burundi-sepp-blatter-fifa-football-crise-pierre-nkurunziza-opposition

    • l'histoire est en marche

      Il n’attend pas avec impatience que des massacres se commettent. Il alerte depuis des mois pour empêcher que cela n’arrive. Mais je comprends parfaitement qu’un gouvernement bourreau s’offusque de ses cris d’alarme: c’est très logique.

      • Ntahitangiye

         » Il alerte depuis des mois pour empêcher que cela n’arrive »

        Il alerte quoi ? Les génocides qu’il annonce depuis longtemps ne sont que ses souhaits irréalisables dans le Burundi de son Excellence Pierre Nkurunziza. Ces gens là font tout pour que ce qu’ils ont annoncé arrive. on sait que leur objectif actuel est la division de l’armée. Mais l’armée se souviendra que leur guerre pendant 10 ans n’était qu’un chemin sans issu. Le peuple est déjà conscient qu’il ne faut plus jamais s’entre-tuer. Il vaut mieux que ce Monsieur se taise parce qu’il n’aime pas les Burundais plus que les Burundais eux-mêmes, ou plus que l’Ouganda, la Tanzanie, l’Afrique du Sud, etc.qui subissent les conséquences directes des problèmes du Burundi. Pourquoi ne se préoccupe-t-il pas des 200 filles disparues au Nigéria dont on n’a pas de nouvelles ? Les drones et satellites des grandes puissances sont devenus aveugles et les 5.000 militaires de l’ UA ne peuvent-ils pas être envoyés pour les chercher? Droit de l’homme , c’est seulement au Burundi ? Ces filles ne sont-elles des personnes ?

  7. Mbones

    Zeid Hussein akora akazi kiwe neza kandi yandika rapport kuvyo yatohoje, mwa ba DD mwe teshwa mute amazi atararenga inkombe!!

    • Ntakije

      Umuntu yandika rapport yatohoje ntakoresha amajambo nka « il semble », « il paraitrait que », « j’ai reçu des informations que ». Nuko hari abantu bafatira kubivurwa gusa ntibisomere izo raporo.

      • l'histoire est en marche

        Nne iyo wumva, tu remets en cause la capacité des NU à produire des rapports crédibles??? Bonne chance…

Publicité