Vendredi 07 octobre 2022

Politique

Gitega : le parquet requiert la perpétuité pour les putschistes

Les prévenus devant le parquet
Les prévenus devant le parquet

C’est ce jeudi 21 avril que les audiences dans le procès des présumés putschistes se sont clôturées à Gitega. Le ministère public a requis la prison à vie pour les 28 accusés et une peine complémentaire d’interdiction d’exercer une fonction publique pour une période de 20 ans.

Dans sa plaidoirie, l’ex-général Cyrille Ndayirukiye a rappelé à la Cour que son intention était de défendre la Constitution et les Accords d’Arusha. Comme les autres co-accusés, il a rejeté toutes les charges retenues contre lui.

Le jugement sera prononcé au plus tard dans un mois. En première instance, la cour avait condamné à perpétuité quatre généraux accusés par le ministère public d’être «le cerveau du putsch manqué».

Neuf des prévenus se sont vus condamnés à 30 ans de prison, huit ont écopé de 5 ans de servitude pénale tandis que sept avaient été acquittés.

Forum des lecteurs d'Iwacu

4 réactions
  1. Tana

    30 ans, c’est trop. Imana isumba abo « bacamanza bama bahengamye ». Wait and see!

  2. kajede

    Nibabahezeyo d´ailleurs na manifestations zacu nibo bazononye!

    • ZAIRE JAMES

      C’est le chef d’État major Prime qui va remplacer ces innocents bientôt !!!

  3. Kagisye

    Ces apprentis putchistes ntibabe babanza kubaza Ntuze umukenyuro canke « akajede » yakoresha: deux putschs réussis à sont actifs en l’espace de 9 ans seulement, il n’est pas petit, lui.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Université du Burundi, le flambeau risque de s’éteindre

« Il a été blessé grièvement au niveau du visage et du cou autour de la gorge. Il a aussi subi des coups dans le dos ». Un étudiant décrit la torture vécue par son camarade de classe. Emile Nduwimana (…)

Online Users

Total 993 users online